Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Archives de l'État à Louvain

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contact :

Vaartstraat, 24
3000 Louvain
  Comment s'y rendre ?

T : +32 (0)16 31 49 54
F : +32 (0)16 31 49 61
rijksarchief.leuven@arch.be

Heures d'ouverture :

Du mardi au vendredi : de 9h à 16h30.

En juillet et en août : fermé entre 12h et 13h.

Fermé les lundis, samedis et dimanches, jours fériés et jours de récolement.

  Consultez ici la liste complète des jours de fermeture

Depuis ce 1er janvier 2017, de nouveaux horaires sont d’application dans les salles de lecture des Archives de l’État, sur base d’une approche différenciée en fonction des dépôts. Cette décision est due à un rétrécissement des budgets, à la baisse des effectifs et à des divergences entre certains besoins régionaux ou locaux. La réduction des horaires d’ouverture n’entraînera pas pour autant une diminution du service public. Les jours de la semaine où la salle de lecture est fermée les Archives de l’État restent à disposition (par téléphone ou e-mail) pour faire des recherches ou répondre à des questions et l’établissement continuera bien entendu à ouvrir les archives à la recherche, à les numériser, à organiser des événements, à alimenter le moteur de recherche http://search.arch.be, etc. Les visiteurs des salles de lecture qui n’auraient plus la possibilité de mener leurs recherches suite aux nouveaux horaires sont invités à prendre contact avec le chef de service du dépôt concerné.

21/12/2016 - Gestion d'archives

Ce 21 décembre 2016, un arrêté ministériel relatif aux locaux d'archives a été publié au Moniteur belge. Cet arrêté détaille les prescriptions techniques et normes auxquelles doivent satisfaire les locaux d’archives de certains services et établissements publics. Pour les Archives de l’État, la publication de cet arrêté ministériel marque un nouveau pas important vers un cadre réglementaire clair ayant pour objectif de stimuler les services publics à mener une politique archivistique rationnelle, visant à garantir une conservation durable des informations sociétales pertinentes.

Combien de temps devons-nous conserver ces documents ? Voici la question la plus fréquemment posée aux archivistes et aux gestionnaires d'informations. La réponse varie en fonction des critères administratifs, juridiques, historiques et scientifiques qui sont rassemblés dans un tableau de tri des archives. Depuis peu, les villes et communes flamandes peuvent disposer d’une nouvelle version du tableau de tri concernant leurs archives.

25/11/2016 - Numérisation

En 1934, le gouvernement des Pays-Bas a transmis à notre pays quelques centaines de cartes et plans, essentiellement des plans de fortifications de villes ayant fait partie des Pays-Bas méridionaux. Outre depuis les ordinateurs de nos salles de lecture, ces cartes sont désormais consultables en ligne via le site Cartesius !

Avis aux visiteurs et partenaires des Archives de l'État

Les Archives de l'État sont conscientes du rôle essentiel qu'elles jouent en matière d'accès à l'information et aux documents d'archives. Depuis de nombreuses années, elles s'efforcent d'offrir un service de qualité à tous leurs usagers. Dans les prochains mois, les Archives de l’État seront toutefois contraintes d'adapter leur service au public suite à la réduction des budgets et de ses effectifs, mais aussi à l'évolution des besoins du public. Cette réorganisation sera préparée dans les prochaines semaines. Si plusieurs orientations restent encore ouvertes, il est néanmoins certain qu'elle aura un impact sur les horaires d’ouverture des salles de lecture. Nous vous informerons des décisions prises à ce sujet dès que possible.

04/10/2016 - Divers

Vous êtes-vous déjà demandé quelle est l'historique de votre maison ou de tout autre patrimoine immobilier privé ? Depuis septembre 2016, un nouvel ouvrage vous permet de découvrir les pistes à suivre parmi les nombreuses sources existantes, notamment aux Archives de l'État.

Le bénévolat n'est pas mort !

Plusieurs bénévoles participent aux projets des Archives de l'État : classement d'archives, analyse d'actes, encodage dans les bases de données, inventaires, etc. Certains le font depuis l'un ou l'autre dépôt des Archives de l'État. D'autres collaborent depuis leur domicile, dans le cadre du projet Demogen. Le résultat de leur travail est ensuite intégré dans le moteur de recherche Rechercher des personnes, consulté par de nombreux généalogistes. Certaines données sont également utilisées dans le cadre de recherches scientifiques. Suivez quelques bénévoles aux Archives de l'État à Louvain et à Anderlecht.

07/07/2016 - Numérisation - Divers
Découvrez en vidéo comment utiliser nos moteurs de recherche

Vous souhaitez des trucs et astuces pour retrouver plus facilement certaines archives ou des traces de vos ancêtres sur le site internet http://search.arch.be des Archives de l’État ? Découvrez dans notre vidéo comment vous inscrire et comment exploiter au mieux toutes les fonctionnalités de nos moteurs de recherche ! Ce 1er octobre 2016, les Archives de l'État organisent, par ailleurs, un atelier concernant les moteurs de recherche. Participation gratuite ! Infos et inscriptions avant ce 23 septembre 2016.

 Découvrir la vidéo

06/07/2016
Les archives pénitentiaires prêtes à livrer leurs secrets

Le dernier numéro de la revue Science Connection vient de paraître. Vous pourrez y lire en page 4 un article sur les archives de prison consultables aux Archives de l'État et découvrir l'actualité des 10 établissements scientifiques fédéraux. Les inventaires des archives des prisons de Charleroi, Mons, Verviers, Huy, Dinant, etc., sont notamment en vente à la boutique des Archives générales du Royaume.

 Télécharger gratuitement la revue

20/05/2016 - Numérisation

Ces dernières années, les Archives de l'État ont numérisé et mis en ligne plus de 27.000 registres paroissiaux ! Bonne nouvelle : depuis ce 19 mai 2016, 1.472 registres paroissiaux ont été ajoutés sur notre site internet, soit environ 500.000 pages ! Parmi les principaux ajouts figurent les registres paroissiaux de Bruges (803 registres numérisés), Malines (211 registres numérisés) et Ath (88 registres numérisés). Découvrez la liste complète !

11/04/2016 - Numérisation

Les Archives générales du Royaume conservent 717 registres de statistiques démographiques sur la population belge entre les années 1841 et 1976. Au sein de ces registres, quelque 23.000 tableaux manuscrits contiennent des données démographiques détaillés de chaque commune belge. Source unique en Europe, ces registres ont été numérisés et sont dorénavant consultables en ligne ! Vous pouvez y découvrir le nombre de cas de choléra en 1890, le nombre de jumeaux nés en 1920,  l'âge des personnes mariées dans votre commune en 1936, étudier l’évolution de la migration vers le Canada dans les années 1930, etc.

21/03/2016 - Numérisation - Louvain - AGR

Fin août 2015, le site internet www.cartesius.be était mis en ligne. Parmi les 4.000 cartes anciennes et plans issus des collections des Archives de l’État figure depuis peu l’atlas de l’abbaye d’Averbode.

25/02/2016 - Publications

Publié par les Archives générales du Royaume, ce dictionnaire mentionne quelques 3.600 paroisses et chapelles desservies par un prêtre en Belgique, au Grand-Duché de Luxembourg, aux Pays-Bas et en Allemagne à la fin de l’Ancien Régime.

En 2009, les Archives de l’État avaient validé un tableau de tri des archives des CPAS flamands. Ce tableau de tri a été élaboré en collaboration avec un groupe de travail de l’association flamande des bibliothèques, archives et centres de documentation qui se réunit régulièrement depuis 2004. La nouvelle version de ce tableau de tri, finalisée en septembre 2015, vient d’être mise en ligne pour consultation. Au printemps 2016, les dépôts des Archives de l’État en Flandre inviteront les responsables des CPAS à une séance d’information concernant de ce tableau.

03/12/2015 - Numérisation
Mise à jour des registres de l'état civil : un million de pages ajoutées !

Un million de pages viennent d’être ajoutées sur notre site http://search.arch.be. Des registres de l'état civil de toutes les provinces ont été mis en ligne, notamment des communes suivantes :
- Région de Bruxelles-Capitale : Bruxelles, Etterbeek, Schaerbeek, Watermael-Boisfort, etc.
- Wallonie : Ath, Froidmont, Neufvilles, Tubize, Liège, Cheratte, Ramelot, Namur, Landenne, Izier, etc.
- Flandre : Mechelen, Boutersem, Erembodegem, Hamme, Kemmel, Lochristi, Moelingen,Tollembe...ek, Waregem, Zelzate, etc.
Les erreurs signalées dans les fichiers ont été rectifiées. Quelques registres des années 1914 et 1915 ont été ajoutés. Bonnes recherches !

L’ancienne province de Brabant a exercé, par le passé, une surveillance administrative sur les dons et legs aux fabriques d’église, bureaux de bienfaisance, CPAS, communes et autres organismes. Plusieurs bénévoles ont analysé 2.531dossiers et en ont extrait quelque 3.542 noms. Tous ces noms ont été ajoutés au moteur de recherche Rechercher des personnes .

Chaque année, les Archives de l’État accueillent en stage quelques étudiants du master-après-master interuniversitaire en archivistique. Si le stage comprend une tâche d’inventoriage, les Archives de l’État encouragent également les étudiants à publier leur travail : une opération win-win pour les deux parties. Dans ce contexte, l’inventaire des archives du tribunal scabinal de Walshoutem vient d’être publié.

06/08/2015 - Publications

À l’histoire familiale succède fréquemment la généalogie immobilière. Ce domaine de recherche en vogue est pratiqué par les historiens du bâti, mais également par des amoureux de leur maison. Malgré les nombreuses sources en la matière présentes aux Archives de l’État, l’exercice requiert de la patience. Découvrez les pistes à suivre...

22/07/2015 - Numérisation

Les Archives de l'État conservent d'importantes collections de cartes et plans. Quelque 106.000 cartes et plans ont déjà été numérisés et 76.000 d'entre eux sont consultables au sein des différentes salles numériques des Archives de l'État. Certains plans numérisés ont plus de 500 ans !

Le 1er janvier 1995, la province unitaire du Brabant était scindée en plusieurs entités : la province du Brabant wallon, la province du Brabant flamand et la Région de Bruxelles-Capitale. Suite à cette évolution, la recherche d’informations d’origine provinciale est devenue (encore) plus fastidieuse. En effet, les archives présentant encore, à l’époque, une utilité administrative ont été réparties entre les différents successeurs en droit de la province unitaire du Brabant. Depuis plusieurs années, les Archives de l’État font d’importants efforts pour vous aider à traverser ce « labyrinthe archivistique ».

09/06/2015 - Inventoriage - Acquisitions

Près de 9 km d’archives du SPF Finances ont déjà été transférés vers les dépôts des Archives de l'État  ou éliminés dans le cadre du projet SATURN. Les premiers inventaires, dont quelques instruments de recherche relatifs aux bureaux des hypothèques, viennent d’être publiés. Découvrez sans tarder les archives hypothécaires ainsi que quelques conseils pour les consulter.

A la recherche d'un lieu pour votre blocus ?

Chaque mois de juin, ce sont les examens ! Vous êtes à la recherche d’un endroit calme pour étudier ? Rendez-vous dans l’une de nos salles de lecture à Bruxelles (rue de Ruysbroeck 2 et Quai Demets 7), Louvain-la-Neuve, Liège, Namur, Mons,  Arlon, Saint-Hubert ou en Flandre ! Pour 10 €/an, bénéficiez de tout le confort nécessaire et surtout d’une atmosphère studieuse, entouré(e) de chercheurs et généalogistes !

SATURN et MONETA : deux projets relatifs aux archives du SPF Finances

Le SPF Finances a déjà transféré vers les dépôts des Archives de l’État ou éliminé près de 9 km d'archives dans le cadre du projet SATURN. Les premiers inventaires, dont quelques instruments de recherche relatifs aux bureaux des hypothèques, viennent d’être publiés. Découvrez sans tarder les archives hypothécaires ainsi que quelques conseils pour les consulter. Un projet baptisé MONETA vient, par ailleurs, d’être lancé en avril 2015 afin d’offrir un aperçu général des archives des services centraux du SPF Finances.

Conservées aux Archives de l’État à Louvain dans leur quasi-intégralité, les archives des cours scabinale et féodale de Gooik (Brabant flamand) viennent d'être inventoriées dans le cadre d’un stage en archivistique.

Le développement croissant des services numériques des établissements d’archives a amené la communauté archivistique européenne à réunir les expériences et les expertises autour d’un projet pionnier : la mise sur pied d’un portail commun pour les archives. Les Archives de l’État participent à ce projet APEx et coordonnent par ailleurs les contributions belges en invitant les autres établissements belges d’archives à y participer.

04/05/2015 - Divers - Courtrai - Louvain
Lancement du projet bénévole Notarius

Les Archives de l’État à Louvain et à Courtrai travaillent actuellement à un inventaire précis de leurs archives notariales, notamment via le projet bénévole Notarius. Légalement, les notaires sont tenus de transférer aux Archives de l’État les minutes notariales de plus de 75 ans. Les Archives de l’État disposent donc de nombreuses archives notariales, dont certaines antérieures à l’annexion française (1795). Celles-ci représentent, pour les seuls dépôts de Louvain et de Courtrai, plus de 2 kilomètres linéaires.

  Lire la suite

Ces dernières années, les Archives de l’État acquièrent de plus en plus d’archives paroissiales. Bien que ces acquisitions présentent des différences régionales considérables en volume et en fréquence, le phénomène se vérifie dans toute la Belgique. En concertation avec les diocèses et avec l’aide de nombreux bénévoles, les Archives de l’État cherchent des solutions de conservation à long terme. Le cas de l’évêché de Gand constitue un bel exemple.

Les Archives de l’État à Louvain conservent 171 mètres d’archives de l’ancienne université de Louvain (1425-1797). Réalisé initialement en français, l'inventaire vient d'être traduit et est disponible sur notre site internet en néerlandais.

19/02/2015 - Divers
Dossiers de procès et bibliographie de l'Histoire de Belgique

Les Archives de l’État conservent plusieurs centaines de mètres linéaires de dossiers de procès. Véritable mine d’informations, ces archives sont utiles tant en recherche qu'en généalogie ! Pour en savoir plus, découvrez notre article publié en pages 28-30 du magazine Science Connection. A lire également, l’article publié en pages 20-24 sur la bibliographie de l’Histoire de Belgique rédigée par les Archives de l’État.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux biens privés ont subi des dommages, ce qui a donné lieu à des indemnisations. Les Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier conservent aujourd'hui environ 1 million de dossiers introduits, à l'époque, par les victimes de dommages mobiliers et immobiliers. Téléchargeables au format pdf, les inventaires des archives relatives à la série centrale de la province de Hainaut et à la série provinciale de la Province de Liège sont disponibles en version papier depuis début janvier 2015.

03/11/2014 - Événements - Divers - Gand - Louvain - Anvers

Chaque année, les Archives de l’État prêtent un certain nombre de documents pour des expositions organisées tant en Belgique qu’à l’étranger. Ce fut encore le cas en 2014 pour des documents issus des fonds des Archives de l’État à Gand, Louvain et Anvers. L’occasion d’attirer l’attention sur cette activité peu connue de notre établissement.

Le tri des archives représente pour les villes et communes une mission très exigente. Les tableaux de tri des archives des communes flamandes, rédigés dans les années 1980-1990, étaient sujets à révision suite à de nombreuses (r)évolutions légales, organisationnelles et technologiques. Un groupe de travail de la VVBAD (association flamande pour les bibliothèques, les archives et la documentation) s'en est occupé et le 11 juillet 2014, l'archiviste général du Royaume a validé la nouvelle version du tableau de tri des archives des communes flamandes.

01/09/2014 - Numérisation - Louvain

Ces sept dernières années, plus de cent bénévoles ont dépouillé près de 300.000 actes de mariage du Brabant flamand, que ce soit au sein du dépôt des Archives de l’État à Louvain, via internet ou au sein des administrations communales du Brabant flamand. Plus de trois millions de noms de personnes ayant vécu au XIXe siècle ont ainsi été intégrés dans le moteur de recherche Rechercher des personnes des Archives de l’État.

09/05/2014 - Louvain

En juin 2013, l’UNESCO décidait d’inscrire les archives de l’ancienne Université de Louvain (1425-1797) au Registre Mémoire du monde. Celles-ci ont été officiellement inscrites au Registre de l'UNESCO ce 8 mai 2014.

04/03/2014 - Divers

En janvier 2014, les modalités de consultation des registres de la population et registres des étrangers ont été modifiées. Découvrez les diverses modifications.

Inventaires sur les paroisses louvanistes

En novembre 2013, les Archives de l'État ont publié plusieurs inventaires sur les paroisses louvainistes. Les inventaires sont en vente aux Archives de l'État à Louvain, à la boutique des Archives générales du Royaume ou sont téléchargeables gratuitement en pdf via webshop : Sint-Michiels, Sint-Kwinten, Sint-Geertrui, Sint-Jacobs et Sint-Martinus Wilsele.

Les Archives de l’État ont ouvert leurs portes à Louvain le 3 décembre 2001. Face au manque de place, elles ont étendu leurs infrastructures en 2011.

Les Archives de l’État à Louvain : un dépôt récent

Les Archives de l’État sont présentes à Louvain depuis 2001. L’ouverture de ce dépôt d’archives fait suite à la scission de la province du Brabant qui, en 1995, laisse la place à trois entités distinctes : le Brabant wallon, le Brabant flamand et l’arrondissement administratif de Bruxelles-Capitale. Une première référence explicite au dépôt des Archives de l’État à Louvain figure dans un arrêté ministériel du 17 décembre 1999, prévoyant l’instauration d’une section « Brabant flamand ». Jusqu’en 2001, les archives de la province du Brabant flamand sont conservées aux Archives générales du Royaume à Bruxelles.

Le Collège de Villers : un bâtiment classé

Les Archives de l’État à Louvain occupent le sous-sol et le rez-de-chaussée du Collège Villers, un superbe bâtiment classé situé à la Vaarstraat, non loin de la Grand-Place et de la gare. Initialement refuge de l’abbaye de Villers-la-Ville, le bâtiment a été totalement reconstruit dans le style rococo au 18ème siècle et rénové entre 1991 et 2001. En 2011, les Archives de l’État à Louvain conservaient 8 km d’archives. Face au manque de place qui s’est rapidement fait sentir, les Archives de l’État ont étendu leurs infrastructures. Inaugurés en décembre 2011, les nouveaux bâtiments peuvent accueillir jusqu’à 50 kilomètres d’archives.

Bibliographie

Van Buyten L., Caudron J., Baelus P., Put E., Daniëls A., Maertens S., Deconinck K., Het Villerscollege te Leuven : Geschiedenis, restauratie, bestemming, Algemeen Rijksarchief, Brussel, 2002, 69 p.

Reportages

Découvrez les Archives de l'État à Louvain à travers les reportages suivants, réalisés en 2011 par les Archives de l'État (en néerlandais) :

Les Archives de l’État à Louvain conservent principalement les archives publiques du ressort du Brabant flamand : archives des tribunaux, notaires, prisons, administrations communales, etc. La majeure partie des archives du Moyen-Age et du début des Temps Modernes proviennent des échevinages (ancêtres des administrations communales), paroisses, abbayes, etc.

Les Archives de l’État à Louvain conservent également des archives privées, telles que les archives de l’ancienne université de Louvain (inscrites au Registre de la Mémoire du monde tenu par l’UNESCO), de Gaston Eyskens, de la brasserie Stella Artois, etc.

Un aperçu des archives conservées aux Archives de l’État à Louvain et, répertoriées par localité, est disponible sur ce site, en néerlandais. Cet aperçu renvoie à des inventaires d’archives, consultables en salle de lecture. Les inventaires les plus récents sont téléchargeables sur internet, au format pdf.

La plupart des archives conservées aux Archives de l’État à Louvain sont consultables en salle de lecture.

Les Archives de l’État à Louvain héberge également le Centre de documentation de la Province de Brabant flamand. Ce centre dispose d’une bibliothèque qui contient de nombreux ouvrages utiles à l’histoire locale et régionale.

Archives publiques d'Ancien Régime

Les archives des pouvoirs publics locaux sont cruciaux pour l’étude de l’histoire locale.
Les tribunaux scabinaux, que l’on peut considérer comme les précurseurs de nos administrations communales actuelles, ont produit une masse d'archives impressionnante. Les échevins jugeaient tant les affaires civiles que criminelles. Ils étaient également compétents pour certaines matières administratives.
Tous ces actes juridiques étaient mentionnés dans les registres scabinaux. Ces derniers constituent une véritable mine d’informations pour les historiens locaux.
Les archives des tribunaux scabinaux de presque toutes les communes du Brabant flamand ont été conservées. Certaines de ces archives ont été reprises dans des inventaires séparés, d’autres sont citées dans les fonds suivants : « Greffes scabinaux de l’arrondissement de Louvain », « Greffes scabinaux de Bruxelles » ou « Greffes scabinaux des cantons de Louvain ».

Les archives des guildes et métiers, des tonlieux et des institutions civiles de bienfaisance valent également le détour. Parmi ceux-ci, relevons les fonds de la Commission de l’assistance publique de Louvain (1201-1866) et de l'Orphelinat de Louvain (1448-1795) qui sont fondamentaux pour étudier l’histoire de Louvain.

Archives publiques contemporaines

Les archives des XIX et XX siècles, conservées aux Archives de l'État à Louvain, proviennent principalement des communes, des tribunaux et des services extérieurs de la Justice et des Finances fédérales.

Les archives communales présentent un certain intérêt pour la recherche. Elles n’ont toutefois pas toujours été transférées systématiquement aux Archives de l’État. Certaines communes ont transféré des volumes très substantiels, et d’autres pratiquement rien.

Outre les archives des tribunaux, les Archives de l'État à Louvain conservent  également des archives des établissements pénitentiaires. Les archives des prisons de Vilvorde, de Louvain prison centrale et Louvain prison auxiliaire offrent de nombreuses perspectives de recherche. Pour retrouver une personne précise, il existe divers instruments de recherche. Pour des raisons de protection de la vie privée, l’accès aux archives récentes est toutefois limité. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez consulter les modalités de consultation des archives.

Le transfert d'importants fonds d'archives des services extérieurs des Finances (Bureaux des Hypothèques, Enregistrement & Domaines, Cadastre) a débuté en 2014. Certains fonds sont déjà disponibles, notamment les archives des bureaux des hypothèques du XIXe siècle. Les déclarations de successions sont, par ailleurs, souvent consultées.

Les archives de l’ancienne province de Brabant sont conservées principalement aux Archives de l’État à Bruxelles (Anderlecht). Ces archives sont intéressantes pour les historiens locaux (ex : dossiers sur les entreprises incommodantes, dossiers de construction ou de rénovation de bâtiments publics) et les généalogistes (ex : registres de milice).

Archives des institutions écclesiastiques

Les Archives de l’État à Louvain conservent d’importantes archives d'abbayes médiévales. Parmi celles-ci, les chartes et cartulaires représentent une documentation historique unique (Kortenberg, Affligem, etc.). Les archives issues de dizaines de couvents et paroisses du Brabant flamand valent également le détour. Ces documents sont intéressants tant pour l’histoire ecclésiastique que pour l’histoire socio-économique et culturelle de la région. L'un des plus beaux document de cette collection est sans nul doute l'atlas de l’abbaye d’Averbode.

Les registres paroissiaux, dans lequels les curés notaient dès la fin du XVI siècle tous les baptêmes, mariages et décès, ont été rassemblés dans une collection séparée : ils peuvent être consultés sur microfilm ou sous forme numérisée. Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://search.arch.be.

Archives notariales

En leur qualité de scribes officiels et professionnels, les notaires ont produit une multitude d’actes. Le protocole notarié le plus ancien conservé aux Archives de l’État à Louvain date de 1479. Quelque quatre millions d’actes datant du début des Temps modernes (XVe - XVIIIe siècles) ont été conservés. Suite à la législation récente sur le notariat, deux kilomètres linéaires d’actes datant des XIXe et XXe siècles ont également été transférés aux Archives de l’État à Louvain. La plupart des protocoles notariés ont été décrits de manière limitée mais ils représentent cependant un nombre non négligeable de contrats de mariage, de ventes, d’héritages, de séparations de biens, etc. Les actes de moins de cent ans ne sont consultables que moyennant l’autorisation du notaire.    

Archives privées

À côté des archives issues des pouvoirs publics, les Archives de l’État à Louvain conservent quelques archives de droit privé. Parmi celles-ci figurent les archives de l’ancienne université de Louvain, abolie en 1797 dont les registres d’inscription (matricules), qui contiennent les noms de milliers d’étudiants ayant étudié à Louvain entre le XV et le XVIII siècle. Ces registres sont également disponibles via le site internet des Archives de l’État http://search.arch.be . En 2013, ces archives ont été inscrites au registre international de la mémoire du monde de l’UNESCO. Voici quelques instruments utiles :

La brasserie Artois et de l’ancien Premier ministre Gaston Eyskens (1905-1988) sont deux symboles de la ville de Louvain. L’homme politique belge le plus influent du siècle passé a produit 60 mètres linéaires d’archives, reflétant près de 50 ans de vie politique nationale. Les archives de l’entreprise Artois, quant à elles, sont cruciales tant pour l’histoire de la brasserie que pour d’autres domaines de recherche.

D’autres fonds de droit privé ont une importance localement, notamment la collection Jules Van de Ven de Kapelle-op-den-Bos ou les archives de la famille Beauffort de Lubbeek.

La collection de cartes des Archives de l’État à Louvain est, quant à elle, plutôt limitée. Les Archives générales du Royaume à Bruxelles conservent des milliers de cartes ayant une importance pour l’histoire locale du Brabant flamand. Ces cartes peuvent être consultées sous forme numérique dans la salle de lecture des Archives de l’État à Louvain. Certaines cartes sont également disponibles sur le site www.cartesius.be.

Recherches généalogiques

L’histoire familiale vous intéresse ? Nous vous invitons à consulter les registres paroissiaux et registres d’état civil en ligne. Les registres paroissiaux et registres d’état civil du Brabant flamand sont également consultables sous forme de microfilms au sein de la salle de lecture des Archives de l’État à Louvain. Vous trouverez également en salle de lecture divers outils : index des registres paroissiaux, etc.

Pour de plus amples renseignements sur la généalogie, consultez nos rubriques à ce sujet.

Bibliothèque

Les Archives de l’État à Louvain disposent d’une petite bibliothèque scientifique, consultable via http://biblio.arch.be

Les Archives de l’État à Louvain hébèrgent également la bibliothèque d'une association de généalogie, où l'on retrouve des informations sur l'histoire des familles du Brabant flamand, ainsi que le Centre de documentation de la province du Brabant flamand

Reportages

Découvrez les Archives de l'État à Louvain à travers les reportages suivants, réalisés en 2011 par les Archives de l'État (en néerlandais) :

Chef de service : Eddy Put.

Archiviste : Marc Carnier.

Accueil, salle de lecture et gestion des magasins : Ilse Geudens, Suzanne Jannis, Martine Tuyls.

Entretien : Magda De Letter.

Les Archives de l’État à Louvain se trouvent à environ 15 minutes à pied de la gare.

En train :
La gare de Louvain se trouve sur la ligne Mons-Liège. Des trains directs partent de Mons, Bruxelles, Liège-Guillemins, Ottignies, etc. Vous pouvez consulter les horaires sur le site internet de la SNCB.

A pied :
En quittant la gare de Louvain, suivez la rue de Diest (Diestsestraat) jusqu’à la statue de Dorre de Bakker. Tournez ensuite à droite, passez devant le palais de Justice et descendez jusqu’au carrefour.

En voiture :
Le stationnement dans le centre de Louvain est difficile. Le parking situé en dessous de la place Ladeuze se situe à 5 minutes des Archives de l’État. Pour y accéder, prenez la Vanderkelenstraat, la Bondgenotenlaan, la Diestsestraat et la Rijschoolstraat. Vous arriverez ensuite dans la Vaartstraat. Le Collège Villers se trouve à votre droite.

Personnes à mobilité réduite :
Les Archives de l'État s'engagent à assurer l'accès de leurs salles de lecture et autres espaces communs à tous les utilisateurs. Plusieurs aménagements ont ainsi été réalisés ces dernières années pour favoriser l'accès des personnes à mobilité réduite (rampe d'accès, toilettes, etc.). Si vous avez des questions spécifiques relatives à l'accès aux Archives de l'État à Louvain, contactez-nous par téléphone au 016 31 49 54 ou par e-mail.

Partager cette page :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement