Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Des statistiques uniques sur la population belge sont consultables en ligne

Texte petit  Texte normal  Texte grand
11/04/2016 - Numérisation

Les Archives générales du Royaume conservent 717 registres de statistiques démographiques sur la population belge entre les années 1841 et 1976. Au sein de ces registres, quelque 23.000 tableaux manuscrits contiennent des données démographiques détaillés de chaque commune belge. Source unique en Europe, ces registres ont été numérisés et sont dorénavant consultables en ligne ! Vous pouvez y découvrir le nombre de cas de choléra en 1890, le nombre de jumeaux nés en 1920,  l'âge des personnes mariées dans votre commune en 1936, étudier l’évolution de la migration vers le Canada dans les années 1930, etc.

Au XIXe siècle, la statistique belge connaît un essor important avec notamment Adolphe Quetelet. Le premier recensement général de la population est instauré en Belgique en 1846. Ce recensement aura lieu tous les 10 ans. Moins connu, le Mouvement de la Population et de l'État civil (en abrégé : le Mouvement) donne chaque année un aperçu général de la population. Jusqu’en 2001, les registres de statistiques du Mouvement de la Population se trouvaient dans les caves de l’Institut national de la Statistique (INS) et n’étaient connus que de quelques historiens démographes. Depuis, ils ont été transférés aux Archives générales du Royaume où ils ont été numérisés et mis en ligne sur le site http://search.arch.be. Ces registres statistiques couvrent les années 1841 à 1976. Les données actuelles relatives au mouvement de la population consultables sur le site de statistiques http://statbel.fgov.be.

Historique

Les registres relatifs au Mouvement de la Population ne sont pas une invention belge. Les premiers relevés de population sont réalisés dans nos régions, sous domination française, à la fin du XVIIIe siècle. Ces recensements de population permettaient de connaître le nombre d’habitants par commune (naissances, décès, arrivées, départs). Les statistiques relatives au mouvement de la population se développent chez nous après l’Indépendance belge, notamment sous l’impulsion d’Alphonse Quetelet, le précurseur de la statistique en Belgique.  

Quelles sont les données contenues dans les statistiques du Mouvement de la Population et de l'État civil ?

Le Mouvement de la Population et de l'État civil est un reflet relativement détaillé de la population dans les différentes communes belges. Etablies chaque année dès 1841, les statistiques mentionnées dans les registres du Mouvement sont issues de diverses sources :

  • les registres de l’État civil, qui comprennent les actes de naissances, mariages, décès.
  • les registres de la population, qui mentionnent les arrivées et départs au sein d'une commune, la résidence antérieure et la résidence de destination.
  • les registres des mort-nés, qui distinguent les décès survenus lors d'une grossesse de ceux X jours après la naissance.
  • le registre des causes de décès, instauré à partir de 1851 suite à l’épidémie de choléra des années 1840. Les décès résultant d'actes de violence ou dû à un suicide étaient enregistrés séparément.
  • les registres des départs (1866) et des arrivées (1900), contenant un enregistrement minutieux des migrations.
  • le registre des étrangers, mis en place à partir de 1933.

Une source unique

Le Mouvement de la Population et de l'État civil constitue une source unique en Europe. Il contient en effet une série ininterrompue de données sur toute la Belgique, avec des détails chiffrés de chaque commune, s'étalant sur 135 ans ! Les historiens démographes connaissent cette mine d'informations depuis plus de 10 ans. Avec la mise en ligne de ces données, le public pourra y glaner des statistiques sur sa commune, apprendre combien de jumeaux ont vu le jour en 1920, découvrir le nombre de cas de choléra ou de rougeole en 1890, étudier l’évolution de la migration vers le Canada dans les années 1930, etc.

Consulter les registres relatifs au Mouvement de la Population et de l'État civil

NB : Pour consulter les registres en ligne, il est nécessaire de s’inscrire au préalable via notre site internet. Vous n'êtes pas encore inscrit ? Découvrez le mode d'emploi sur notre site internet ou en vidéo.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement