Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les dossiers des Dommages de Guerre durant la Seconde Guerre mondiale : une mine d’or pour tous

Texte petit  Texte normal  Texte grand
08/01/2015 - Inventoriage - Publications - Acquisitions

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux biens privés ont subi des dommages, ce qui a donné lieu à des indemnisations. Les Archives de l’État conservent aujourd'hui environ 800.000 dossiers introduits, à l'époque, par les victimes de dommages mobiliers et immobiliers. Téléchargeables au format pdf, les inventaires des archives relatives à la série centrale de la province de Hainaut et à la série provinciale de la Province de Liège sont disponibles en version papier depuis début janvier 2015.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux biens privés ont subi des dommages, ce qui a donné lieu à des indemnisations. Entre 1940 et 1945, 506.090 biens immobiliers, soit près de 23,3 % des bâtiments existants avant la guerre, ont été endommagés ou détruits. Parmi ceux-ci,16.803 bâtiments industriels et commerciaux, 31.253 fermes et de nombreuses habitations privées. Aucune province belge n’a été épargnée.

En 2012, un fonds d’archives exceptionnel a été partiellement transféré aux Archives générales du Royaume 2-dépôt Joseph Cuvelier. Il s’agit d'environ 8 kilomètres linéaires d’archives de l’Administration des Dommages aux Biens privés, du Ministère de la Reconstruction. Le déménagement de ces documents s'est clôturé en 2015. Accessibles aux spécialistes ainsi qu’au grand public, ces archives regorgent d’informations uniques et variées.

Que contient ce fonds ?

Afin d’être indemnisés, les propriétaires, dont les biens ont été endommagés durant la Seconde Guerre mondiale, ont constitué des dossiers dans lesquels ils ont minutieusement énuméré et recensé leurs biens, les décrivant avec précision. Ils y ont joint des pièces justificatives d’achat, des attestations, des plans, des cartes postales et des photographies. Bien qu’en noir et blanc et souvent jaunis, ces témoins visuels permettent de mieux se rendre compte des dégâts collatéraux de la guerre.

Les Archives de l’État conservent aujourd'hui environ 800.000 millions de dossiers individuels des dommages causés aux biens privés durant la Seconde Guerre mondiale.

Ces sources nous offrent un aperçu du patrimoine immobilier et mobilier, de l’équipement industriel, commercial et agricole de tout le pays. Il est ainsi possible de reconstituer avec précision le paysage d’antan dans chaque province, ville et village, rue par rue. L’inventaire des dégâts mobiliers et immobiliers s’accompagne de précisions concernant la perte de mobilier, literie, vaisselle, denrées alimentaires et souvenirs de famille. Ces archives offrent également de nouvelles perspectives pour l’étude de l’histoire socio-économique de la Belgique. Elles sont également utiles à l’histoire rurale, l’histoire militaire, l’histoire de l’écologie et de la santé, l’histoire de la famille et des mentalités ainsi qu'à l’histoire locale et la généalogie. Les archives des dommages de guerre aux biens privés constituent une source inestimable pour l’histoire du 20e siècle. Le potentiel de ces archives dépasse de loin la Seconde Guerre mondiale.

Fonds associés, notamment sur le Congo

Aux 8 kilomètres d’archives évoqués ci-dessus s'ajoutent 4 kilomètres de fonds dits associés, concernant l’administration centrale de l’urbanisme, les dommages aux biens de la Première Guerre mondiale, les dossiers de la Banque d’émission, les dommages aux biens de colons du Congo ainsi que les archives de la Société de Crédit aux Classes moyennes et à l’Industrie (qui  portent sur les crédits accordés par le Congo belge, dès 1947, aux candidats souhaitant développer une activité indépendante dans la petite industrie, l’agriculture ou l’artisanat). Les deux derniers fonds sont composés de dossiers individuels comprenant d’innombrables informations sur la période de l’indépendance du Congo (1960).

Une brique dans le ventre

Les Archives générales du Royaume ont réalisé une étude scientifique de qualité présentant les archives des dommages de guerre aux biens privés mais surtout les possibilités de recherches y relatives. Publié en français et en néerlandais, l'ouvrage intitulé « Une brique dans le ventre et l’autre en banque » présente une multiplicité de pistes de recherche correspondant aux domaines d’expertises des auteurs, chercheurs et archivistes aux Archives de l’État. Cette étude a pour but de susciter l’envie et l’intérêt des lecteurs qui se lanceraient dans l’exploration et l’exploitation de cette mine d’or que sont ces archives sorties de l’oubli.

Sauvetage des archives

Ces dossiers ont été conservés pendant plusieurs années conservées dans un dépôt du SPF Intérieur, situé rue Pasteur à Anderlecht, dans des conditions catastrophiques, soumis aux aléas météorologiques et gagnée par les moisissures. Le déménagement des documents avait été interrompu mi-2009, à défaut de moyens suffisants.  Lancée en 2012, la seconde phase du déménagement des dossiers des dommages causés aux biens privés durant la Seconde Guerre mondiale s'est clôturée en 2015.

Consultation des archives

En 2018, les fiches alphabétiques répertoriant les dossiers de dommages de guerre aux biens privés ont été numérisées et mises en ligne. Vous pouvez ainsi vérifier par vous-même si vos parents ou grands-parents ont introduit une demande d’indemnisation.

Situées rue du Houblon à Bruxelles, les Archives générales du Royaume 2-dépôt Joseph Cuvelier, conservent aujourd'hui la majorité des dossiers individuels des dommages causés aux biens privés durant la Seconde Guerre mondiale. Ces dossiers concernent les dommages subis en provinces de Hainaut, Namur, Liège, Luxembourg et Brabant wallon, Brabant flamand, Anvers et dans la région de Bruxelles-Capitale.

Par manque de place, les dossiers des dommages de guerre concernant le Limbourg, la Flandre Orientale et la Flandre Occidentale ont été transférés respectivement dans les dépôts des Archives de l’État à Hasselt, à Gand et à Bruges.

Pour consulter les dossiers, il est préférable de prendre au préalable rendez-vous par e-mail avec le dépôt des Archives de l’État concerné.

La pharmacie de la Maison des mutualistes, rue des Puits l'eau n° 8 à Tournai, avant les bombardements de mai 1940 (Série centrale, Province de Hainaut, Dossier 5.009.991).  Les restes d’une maison commerciale ravagée à Sougné-Remouchamps, province de Liège, suite au dynamitage d’un pont ferroviaire à Remouchamps, le 10 mai 1940, par l’armée belge (Série provinciale, Province de Liège, Dossier 8.027.773).

 

Jalon de recherche, publications et inventaires

Publiés en décembre 2014, l’inventaire des archives relatives à la série centrale de la province de Hainaut et l’inventaire des archives relatives à la série provinciale de la Province de Liège sont d’ores et déjà téléchargeables au format pdf. Ils sont disponibles en version papier depuis le début de ce mois de janvier 2015. Les inventaires concernant les dommages causés aux biens privés dans les autres provinces ont été publiés précédemment.

Les publications suivantes sont en vente à la boutique des Archives générales du Royaume ou peuvent être commandées via publicat@arch.be. Les inventaires sont, pour la plupart, téléchargeables gratuitement ci-dessous au format pdf.

  • F. ANTOINE, Les dossiers individuels des dommages de guerre aux biens privés (Deuxième Guerre mondiale), série Jalon de recherche n°27, publication n°5029, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2011, 20 p., 5 € (+ frais d'envoi éventuels).
  • P.-A. TALLIER (dir.), « Une brique dans le ventre et l’autre en banque » L’indemnisation des dommages aux biens privés causés par les opérations de guerre et assimilées. Sources pour une histoire plurielle du 20e siècle », série Studia 136, publication n°5177, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2012, 11 € (+ frais d'envoi éventuels).

Province de Brabant

Province de Hainaut

Province de Liège

Province de Luxembourg

Province de Namur

Province d'Anvers

Province de Flandre orientale

Province de Flandre occidentale

Province de Limbourg

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement