Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Archives de l'État à Bruges

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contact :

Predikherenrei 4A
8000 Bruges
  Comment s'y rendre ?

T : +32 (0)50 33 72 88
F : +32 (0)50 61 09 18
rijksarchief.brugge@arch.be

Heures d'ouverture :

Du mardi au vendredi : de 9h à 16h30.

En juillet et en août : fermé entre 12h et 13h.

Fermé les lundis, samedis et dimanches, jours fériés et jours de récolement.

  Consultez ici la liste complète des jours de fermeture

Depuis 2015, les dossiers relatifs aux dommages de guerre aux biens privés de la Seconde Guerre mondiale sont conservés aux Archives de l’État. Pour en améliorer l’accessibilité, les fiches qui ouvrent ces dossiers à la recherche ont été numérisées. Celles relatives aux dommages aux entreprises et aux associations sont dès à présent consultables en ligne.

Depuis ce 1er janvier 2017, de nouveaux horaires sont d’application dans les salles de lecture des Archives de l’État, sur base d’une approche différenciée en fonction des dépôts. Cette décision est due à un rétrécissement des budgets, à la baisse des effectifs et à des divergences entre certains besoins régionaux ou locaux. La réduction des horaires d’ouverture n’entraînera pas pour autant une diminution du service public. Les jours de la semaine où la salle de lecture est fermée les Archives de l’État restent à disposition (par téléphone ou e-mail) pour faire des recherches ou répondre à des questions et l’établissement continuera bien entendu à ouvrir les archives à la recherche, à les numériser, à organiser des événements, à alimenter le moteur de recherche http://search.arch.be, etc. Les visiteurs des salles de lecture qui n’auraient plus la possibilité de mener leurs recherches suite aux nouveaux horaires sont invités à prendre contact avec le chef de service du dépôt concerné.

21/12/2016 - Gestion d'archives

Ce 21 décembre 2016, un arrêté ministériel relatif aux locaux d'archives a été publié au Moniteur belge. Cet arrêté détaille les prescriptions techniques et normes auxquelles doivent satisfaire les locaux d’archives de certains services et établissements publics. Pour les Archives de l’État, la publication de cet arrêté ministériel marque un nouveau pas important vers un cadre réglementaire clair ayant pour objectif de stimuler les services publics à mener une politique archivistique rationnelle, visant à garantir une conservation durable des informations sociétales pertinentes.

Combien de temps devons-nous conserver ces documents ? Voici la question la plus fréquemment posée aux archivistes et aux gestionnaires d'informations. La réponse varie en fonction des critères administratifs, juridiques, historiques et scientifiques qui sont rassemblés dans un tableau de tri des archives. Depuis peu, les villes et communes flamandes peuvent disposer d’une nouvelle version du tableau de tri concernant leurs archives.

25/11/2016 - Numérisation

En 1934, le gouvernement des Pays-Bas a transmis à notre pays quelques centaines de cartes et plans, essentiellement des plans de fortifications de villes ayant fait partie des Pays-Bas méridionaux. Outre depuis les ordinateurs de nos salles de lecture, ces cartes sont désormais consultables en ligne via le site Cartesius !

Avis aux visiteurs et partenaires des Archives de l'État

Les Archives de l'État sont conscientes du rôle essentiel qu'elles jouent en matière d'accès à l'information et aux documents d'archives. Depuis de nombreuses années, elles s'efforcent d'offrir un service de qualité à tous leurs usagers. Dans les prochains mois, les Archives de l’État seront toutefois contraintes d'adapter leur service au public suite à la réduction des budgets et de ses effectifs, mais aussi à l'évolution des besoins du public. Cette réorganisation sera préparée dans les prochaines semaines. Si plusieurs orientations restent encore ouvertes, il est néanmoins certain qu'elle aura un impact sur les horaires d’ouverture des salles de lecture. Nous vous informerons des décisions prises à ce sujet dès que possible.

04/10/2016 - Courtrai - Bruges
Découvrir les sources : ateliers aux Archives de l'État à Courtrai et à Bruges

Les Archives de l’État conservent de nombreuses sources peu connues, contenant des informations précieuses pour les recherches en histoire locale. Ces sources (archives notariales, cadastrales, judiciaires, etc.) seront présentées lors d’une série d’ateliers qui auront lieu en octobre et novembre 2016 aux Archives de l’État à Courtrai et aux Archives de l'État à Bruges.

04/10/2016 - Divers

Vous êtes-vous déjà demandé quelle est l'historique de votre maison ou de tout autre patrimoine immobilier privé ? Depuis septembre 2016, un nouvel ouvrage vous permet de découvrir les pistes à suivre parmi les nombreuses sources existantes, notamment aux Archives de l'État.

07/07/2016 - Numérisation - Divers
Découvrez en vidéo comment utiliser nos moteurs de recherche

Vous souhaitez des trucs et astuces pour retrouver plus facilement certaines archives ou des traces de vos ancêtres sur le site internet http://search.arch.be des Archives de l’État ? Découvrez dans notre vidéo comment vous inscrire et comment exploiter au mieux toutes les fonctionnalités de nos moteurs de recherche ! Ce 1er octobre 2016, les Archives de l'État organisent, par ailleurs, un atelier concernant les moteurs de recherche. Participation gratuite ! Infos et inscriptions avant ce 23 septembre 2016.

 Découvrir la vidéo

06/07/2016
Les archives pénitentiaires prêtes à livrer leurs secrets

Le dernier numéro de la revue Science Connection vient de paraître. Vous pourrez y lire en page 4 un article sur les archives de prison consultables aux Archives de l'État et découvrir l'actualité des 10 établissements scientifiques fédéraux. Les inventaires des archives des prisons de Charleroi, Mons, Verviers, Huy, Dinant, etc., sont notamment en vente à la boutique des Archives générales du Royaume.

 Télécharger gratuitement la revue

20/05/2016 - Numérisation

Ces dernières années, les Archives de l'État ont numérisé et mis en ligne plus de 27.000 registres paroissiaux ! Bonne nouvelle : depuis ce 19 mai 2016, 1.472 registres paroissiaux ont été ajoutés sur notre site internet, soit environ 500.000 pages ! Parmi les principaux ajouts figurent les registres paroissiaux de Bruges (803 registres numérisés), Malines (211 registres numérisés) et Ath (88 registres numérisés). Découvrez la liste complète !

25/04/2016 - Divers - Bruges

Comment tenir en haleine les visiteurs d'un musée lorsque celui-ci est fermé pour une longue période ? Le 11 mars 2016, le musée Gruuthuse à Bruges lançait le projet "Bruges en 100 objets". Au fil des mois, ce musée présentera, sur internet, 100 objets issus du patrimoine brugeois, conservés dans diverses institutions de la ville. Le document présenté ce 22 avril était un registre d'examen criminel du tribunal scabinal de Bruges, conservé aux Archives de l’État à Bruges, qui contient notamment  les procès-verbaux des auditions et tortures infligées à cinq Brugeoises accusées de sorcellerie...

11/04/2016 - Numérisation

Les Archives générales du Royaume conservent 717 registres de statistiques démographiques sur la population belge entre les années 1841 et 1976. Au sein de ces registres, quelque 23.000 tableaux manuscrits contiennent des données démographiques détaillés de chaque commune belge. Source unique en Europe, ces registres ont été numérisés et sont dorénavant consultables en ligne ! Vous pouvez y découvrir le nombre de cas de choléra en 1890, le nombre de jumeaux nés en 1920,  l'âge des personnes mariées dans votre commune en 1936, étudier l’évolution de la migration vers le Canada dans les années 1930, etc.

25/02/2016 - Publications

Publié par les Archives générales du Royaume, ce dictionnaire mentionne quelques 3.600 paroisses et chapelles desservies par un prêtre en Belgique, au Grand-Duché de Luxembourg, aux Pays-Bas et en Allemagne à la fin de l’Ancien Régime.

Quelque 17 mètres d’archives de la commune de Crombeke (Flandre occidentale) viennent d'être inventoriés et sont ouvertes à la recherche. Il s’agit des archives du seigneur, de la cour féodale, de l’échevinage et de la charte de Crombeke, des archives de la paroisse de Saint-Blaise, des archives du bureau de bienfaisance de Crombeke ainsi que des archives de la commune elle-même.

En 2009, les Archives de l’État avaient validé un tableau de tri des archives des CPAS flamands. Ce tableau de tri a été élaboré en collaboration avec un groupe de travail de l’association flamande des bibliothèques, archives et centres de documentation qui se réunit régulièrement depuis 2004. La nouvelle version de ce tableau de tri, finalisée en septembre 2015, vient d’être mise en ligne pour consultation. Au printemps 2016, les dépôts des Archives de l’État en Flandre inviteront les responsables des CPAS à une séance d’information concernant de ce tableau.

03/12/2015 - Numérisation
Mise à jour des registres de l'état civil : un million de pages ajoutées !

Un million de pages viennent d’être ajoutées sur notre site http://search.arch.be. Des registres de l'état civil de toutes les provinces ont été mis en ligne, notamment des communes suivantes :
- Région de Bruxelles-Capitale : Bruxelles, Etterbeek, Schaerbeek, Watermael-Boisfort, etc.
- Wallonie : Ath, Froidmont, Neufvilles, Tubize, Liège, Cheratte, Ramelot, Namur, Landenne, Izier, etc.
- Flandre : Mechelen, Boutersem, Erembodegem, Hamme, Kemmel, Lochristi, Moelingen,Tollembe...ek, Waregem, Zelzate, etc.
Les erreurs signalées dans les fichiers ont été rectifiées. Quelques registres des années 1914 et 1915 ont été ajoutés. Bonnes recherches !

Soulagement aux Archives générales du Royaume 2-dépôt Joseph Cuvelier : lancée en 2012, la seconde phase du déménagement des dossiers des dommages causés aux biens privés durant la Seconde Guerre mondiale est clôturée. Le déménagement des documents avait été interrompu mi-2009, à défaut de moyens suffisants du pouvoir public concerné. L’élimination de précieux dossiers a été évitée.

06/08/2015 - Publications

À l’histoire familiale succède fréquemment la généalogie immobilière. Ce domaine de recherche en vogue est pratiqué par les historiens du bâti, mais également par des amoureux de leur maison. Malgré les nombreuses sources en la matière présentes aux Archives de l’État, l’exercice requiert de la patience. Découvrez les pistes à suivre...

22/07/2015 - Numérisation

Les Archives de l'État conservent d'importantes collections de cartes et plans. Quelque 106.000 cartes et plans ont déjà été numérisés et 76.000 d'entre eux sont consultables au sein des différentes salles numériques des Archives de l'État. Certains plans numérisés ont plus de 500 ans !

09/06/2015 - Inventoriage - Acquisitions

Près de 9 km d’archives du SPF Finances ont déjà été transférés vers les dépôts des Archives de l'État  ou éliminés dans le cadre du projet SATURN. Les premiers inventaires, dont quelques instruments de recherche relatifs aux bureaux des hypothèques, viennent d’être publiés. Découvrez sans tarder les archives hypothécaires ainsi que quelques conseils pour les consulter.

A la recherche d'un lieu pour votre blocus ?

Chaque mois de juin, ce sont les examens ! Vous êtes à la recherche d’un endroit calme pour étudier ? Rendez-vous dans l’une de nos salles de lecture à Bruxelles (rue de Ruysbroeck 2 et Quai Demets 7), Louvain-la-Neuve, Liège, Namur, Mons,  Arlon, Saint-Hubert ou en Flandre ! Pour 10 €/an, bénéficiez de tout le confort nécessaire et surtout d’une atmosphère studieuse, entouré(e) de chercheurs et généalogistes !

SATURN et MONETA : deux projets relatifs aux archives du SPF Finances

Le SPF Finances a déjà transféré vers les dépôts des Archives de l’État ou éliminé près de 9 km d'archives dans le cadre du projet SATURN. Les premiers inventaires, dont quelques instruments de recherche relatifs aux bureaux des hypothèques, viennent d’être publiés. Découvrez sans tarder les archives hypothécaires ainsi que quelques conseils pour les consulter. Un projet baptisé MONETA vient, par ailleurs, d’être lancé en avril 2015 afin d’offrir un aperçu général des archives des services centraux du SPF Finances.

28/05/2015 - Événements - Courtrai - Bruges
Exposition : il y a 200 ans, le Royaume uni des Pays-Bas

La plate-forme des services d’archives de Flandre occidentale fête cette année son quinzième anniversaire. À cette occasion, tous les services d’archives de la province de Flandre occidentale ont été sollicités pour collaborer à l’exposition itinérante « Het Verenigd Koninkrijk der Nederlanden in West-Vlaamse archiefdocumenten (1815-1830) ». Le choix de la période hollandaise n’est évidemment pas dû au hasard. Le Royaume-Uni des Pays-Bas voyait en effet le jour il y a 2 siècles, en 1815. Vous pouvez découvrir l'exposition aux Archives de l’État à Bruges, du 12 mai au 6 juin 2015 et du 10 juin au 3 juillet 2015 aux Archives de l’État à Courtrai.

19/05/2015 - Acquisitions - Bruges

Début avril 2015, le CPAS de Damme a transféré aux Archives de l’État à Bruges quelque 44,5 mètres linéaires d’archives de ses prédécesseurs en droit. Les documents s'étalent sur six siècles ! 

Le développement croissant des services numériques des établissements d’archives a amené la communauté archivistique européenne à réunir les expériences et les expertises autour d’un projet pionnier : la mise sur pied d’un portail commun pour les archives. Les Archives de l’État participent à ce projet APEx et coordonnent par ailleurs les contributions belges en invitant les autres établissements belges d’archives à y participer.

Ces dernières années, les Archives de l’État acquièrent de plus en plus d’archives paroissiales. Bien que ces acquisitions présentent des différences régionales considérables en volume et en fréquence, le phénomène se vérifie dans toute la Belgique. En concertation avec les diocèses et avec l’aide de nombreux bénévoles, les Archives de l’État cherchent des solutions de conservation à long terme. Le cas de l’évêché de Gand constitue un bel exemple.

19/02/2015 - Divers
Dossiers de procès et bibliographie de l'Histoire de Belgique

Les Archives de l’État conservent plusieurs centaines de mètres linéaires de dossiers de procès. Véritable mine d’informations, ces archives sont utiles tant en recherche qu'en généalogie ! Pour en savoir plus, découvrez notre article publié en pages 28-30 du magazine Science Connection. A lire également, l’article publié en pages 20-24 sur la bibliographie de l’Histoire de Belgique rédigée par les Archives de l’État.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux biens privés ont subi des dommages, ce qui a donné lieu à des indemnisations. Les Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier conservent aujourd'hui environ 1 million de dossiers introduits, à l'époque, par les victimes de dommages mobiliers et immobiliers. Téléchargeables au format pdf, les inventaires des archives relatives à la série centrale de la province de Hainaut et à la série provinciale de la Province de Liège sont disponibles en version papier depuis début janvier 2015.

Le tri des archives représente pour les villes et communes une mission très exigente. Les tableaux de tri des archives des communes flamandes, rédigés dans les années 1980-1990, étaient sujets à révision suite à de nombreuses (r)évolutions légales, organisationnelles et technologiques. Un groupe de travail de la VVBAD (association flamande pour les bibliothèques, les archives et la documentation) s'en est occupé et le 11 juillet 2014, l'archiviste général du Royaume a validé la nouvelle version du tableau de tri des archives des communes flamandes.

10/09/2014 - Acquisitions - Bruges

Cent ans après l’éclatement de la Grande Guerre, un compte de l’abbaye de Messines, daté du XVIe siècle, refait surface. Il a été remis durant l’été 2014 aux Archives de l’État à Bruges, après un détour d’un siècle par l’Allemagne et la France. Composé de 44 folios reliés en parchemin, ce compte mentionne de nombreuses personnes.

01/09/2014 - Divers - Bruges

Depuis 2008, les Archives de l’État à Bruges collaborent à une formation en restauration de livres et d’archives. Cette formation est organisée à Bruges par l’asbl Cores.

04/03/2014 - Divers

En janvier 2014, les modalités de consultation des registres de la population et registres des étrangers ont été modifiées. Découvrez les diverses modifications.

Le dépôt des Archives de l’État à Bruges (construction partielle et rénovation partielle d’un bâtiment existant) se situe, depuis 2013, à la Predikherenrei, dans le centre de Bruges. Ce déménagement a permis de tripler la capacité de stockage d’archives. Les Archives de l’État à Bruges rencontraient, en effet, depuis plusieurs années des problèmes de saturation.

Historique des Archives de l’État à Bruges

En 1796, les Français instaurent un service d’archives par département, y compris dans nos régions. Dans le département de la Lys, les archives sont installées dans la chapelle et au premier étage de l’ancien palais du Franc de Bruges, à proximité de la place du Bourg.

Sous le régime hollandais, les provinces succèdent aux départements. Le dépôt d’archives de la province de Flandre-Occidentale reste dans le même bâtiment. Selon la loi du 17 décembre 1851, il devient un dépôt provincial des Archives de l’État. En 1911, les Archives de l’État à Bruges déménagent à la rue de l’Académie, où elles occupent les maisons Vanden Abeele et Cotthem ainsi que la Poortersloge.

En 1964, les fonds d’archives relatifs à l’arrondissement judiciaire de Courtrai sont transférés de Bruges vers le nouveau dépôt des Archives de l’État à Courtrai. En 1992, une grande partie des archives de la châtellenie d’Ypres est donnée en dépôt au service d’archives de la ville d’Ypres. Certaines archives provinciales sont également transférées au service d’archives de la province de Flandre-Occidentale (créé en 1994). En dépit de ces transferts, les Archives de l’État à Bruges continuent d’être confrontées à un manque de place. À partir des années 1970, de nombreux fonds d’archives nouvellement acquis sont dès lors hébergés par les Archives de l’État à Beveren.

Lancée en 2011, sur le site de la Predikherenrei, la construction d’un nouveau dépôt d’archives se termine en 2012. Les Archives de l’État à Bruges peuvent actuellement conserver 25 kilomètres d’archives. Ouvert au public, il accueillait en 2013 quelque 13,5 km d’archives dont environ 5,5 km d’archives conservés jusqu’il y a peu aux Archives de l’État Beveren.

Historique du bâtiment des Archives de l’État à Bruges

À l’emplacement du dépôt des Archives de l’État à Bruges, se trouvait dès 1233, un couvent de Dominicains. Au XVe siècle, un incendie a entraîné le déclin temporaire de la communauté religieuse. Des travaux de réparation ont cependant été rapidement mis en œuvre. Suite à la Révolution française, les Dominicains ont été sommés de quitter le bâtiment au profit de la gendarmerie française. Le bâtiment est ensuite été occupé par la gendarmerie belge jusque 1996. Les plans de la caserne sont conservés aux Archives de l’État à Bruges, dans le fonds d’archives du département de la Lys (ancienne dénomination de la province de Flandre-Occidentale). À partir de 1905, une partie des bâtiments (du côté de la Langestraat) sont réaffectés en hôtel, l’Hôtel Verriest. Entre 1947 et 1992, cette partie du bâtiment est occupée par une section locale de la Croix-Rouge belge.

En 2000, une restauration a permis de remettre l’hôtel Verriest dans son état d’origine et d’y intégrer quelques éléments du couvent des Dominicains, notamment la salle du chapitre, datant du XVIe siècle ainsi qu’un escalier monumental en bois, datant du XVIIIe siècle, portant l’emblème de l’ordre des Dominicains. Une autre partie de l’immeuble a été rénovée et transformée en 2005 en Maison de Justice.

Architecture du dépôt des Archives de l’État à Bruges

Le bâtiment des Archives de l’État à Bruges est le résultat d’une construction partielle et d’une rénovation partielle.

Située dans le centre de Bruges, la nouvelle construction est en harmonie avec son environnement.

Reflétant leur contenu, les façades du bâtiment ressemblent à des feuilles de papier, une illusion renforcée par l'usage de briques de façade oblongues.

Située au rez-de-chaussée, la salle de lecture des Archives de l’État est facilement accessible aux personnes à mobilité réduite. Lumineuse, elle donne sur une zone piétonne et sur la Predikherenrei. Les magasins d’archives sont situés à l'arrière du bâtiment. Inaccessibles au public, ils sont d’accès aisé pour les livraisons grâce à un quai de déchargement couvert.

Les archives sont conservées au premier étage du nouveau bâtiment et disposent des techniques de rangement les plus récentes. Des rayonnages mobiles d’une hauteur de cinq mètres, avec plancher intermédiaire, permettent de ranger au mieux les archives.

La salle de lecture ainsi que les bureaux sont facilement accessibles au départ des magasins d’archives. En outre, le premier étage du bâtiment des Archives de l’État est relié par une passerelle couverte aux bureaux de la Croix-Rouge.

Au sous-sol du nouveau bâtiment se trouve un parking public de 200 places.

L'ancien bâtiment de la Croix-Rouge sera complètement rénové et rétabli dans son lustre d’antan. Il comprendra différents services administratifs, une salle de conférence polyvalente et une salle d'exposition.

Les Archives de l’État à Bruges gèrent les archives qui ont été transférées par les établissements publics et les notaires des anciens arrondissements judiciaires de Bruges, Ypres, Furnes ainsi que par la province de Flandre-Occidentale (archives partielles).

Les Archives de l’État à Bruges conserve également les archives des communes, des fabriques d’église, des paroisses, des CPAS, des polders, des wateringues, d’entreprises, d’associations et familles influentes et des hommes et femmes politiques de la région.

La bibliothèque historique des Archives de l’État à Bruges contient quelque 20.000 titres, dont 200 imprimés anciens. Les Archives de l’État à Bruges détiennent également une importante collection de cartes.

Le public peut consulter aux Archives de l’État à Bruges, dans la limite du caractère privé de certaines données :

  • les archives publiques régionales et locales d’Ancien Régime :
    • archives des institutions centrales : Chambre des Comptes de Flandre (collection Acquisitions), Membres et États de Flandre (dans les archives du Franc de Bruges.)
       
  • archives des institutions régionales :
    • Châtellenie du Franc de Bruges, châtellenie d’Ypres (cinq séries, dont quatre en dépôt au service d’archives de la ville d’Ypres, mais intégralement consultables aux Archives de l’État à Bruges sur microfilms, outre 134 articles de la collection Chartes bleues), châtellenie de Warneton, ville et châtellenie de Furnes, y compris la Généralité des Huit Provinces.
    • La Flandre-Occidentale/West-Flandre alias Les Pays Rétrocédés (1713-1795)
    • Les cours féodales souveraines et les seigneuries ecclésiastiques, notamment la Cour du Bourg de Bruges, la Cour de la Salle et Châtellenie d’Ypres, la Cour du Bourg de Furnes, les seigneuries ecclésiastiques du Prévôté et du Canonicat (de Saint-Donatien).
       
  • archives des institutions locales : seigneuries, paroisses (séculières) ou administrations communales, échevinages, wateringues, métiers, confréries, guildes, commerces, Chambre de Commerce de Bruges, corporation des tireurs, tables des pauvres, institutions séculières de bienfaisance.
     
  • les archives des institutions publiques de l’époque contemporaine (depuis 1795) :
    • archives du Département de la Lys (1796-1815) et archives de la province de Flandre-Occidentale des années 1830 à +/- 1875. Les archives provinciales des années 1814/15 à +/- 1830 et postérieures à 1875 sont conservées aux Archives provinciales de Flandre-Occidentale à Sint-Andries.
    • archives des Chambres de Commerce de Bruges, Ypres, Dixmude, Ostende, Roulers ; archives de la chevalerie de Flandre-Occidentale, archives de l’administration de La Panne – la Belgique libre (1914-1918), archives du Service de Rapatriement, collection « Régions dévastées » (ajout aux archives de l’Office des Régions dévastées, conservées aux Archives générales du Royaume).
    • archives de la Cour d’Assises de Flandre-Occidentale et des parquets, des tribunaux, des établissements pénitentiaires et des établissements d’éducation de l’État des anciens arrondissements judiciaires de Bruges, Ypres et Furnes.
    • archives des services extérieurs du SPF Finances de toute la province de Flandre-Occidentale (y compris de l'ancien arrondissement judiciaire de Courtrai) : Cadastre (direction régionale et bureaux de contrôle régionaux) bureaux des hypothèques, bureaux de l’enregistrement, bureaux des domaines et des amendes pénales, bureaux de contrôle des impôts.
    • archives des services extérieurs d’autres services publics fédéraux (les anciens ministères) des anciens arrondissements judiciaires de Bruges, Ypres et Furnes, tels les centres PMS et Centres de guidance pour les élèves (Ministère de l’Éducation nationale), les Commissariats maritimes à Ostende et à Zeebruges (Ministère des Communications), le Commissariat extraordinaire de la côte et la Direction provinciale de Flandre-Occidentale de l’Administration de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire (Ministère des Travaux publics), Ponts et Chaussées de Flandre-Occidentale et de la Côte (Ministère des Travaux publics), Foresterie de Bruges (Ministère de l’Agriculture).
    • archives des communes, des bureaux de bienfaisance et des administrations des hospices civils, des commissions d’assistance publique, des polders et wateringues, des fabriques d’église.
    • archives d’organismes publics : Commission médicale provinciale, Secours d’hiver (provinciale et local), Chambre des Métiers et de Commerce de Flandre-Occidentale.
       
  • les archives des institutions ecclésiastiques :
    • une partie des archives de l’évêché de Bruges (l’autre partie est conservé epar le service d’archives de l’Évêché) et une partie des archives des évêchés d’Ypres et de Tournai.
    • archives d’abbayes, prieurés, couvents, doyennés, églises paroissiales, établissements ecclésiastiques de bienfaisance, commanderies et autres fondations et associations ecclésiastiques.
       
  • les archives notariales des anciens arrondissements judiciaires de Bruges, Ypres et Furnes : minutes et répertoires.
     
  • les archives de droit privé :
    • archives d’entreprises : archives d’architectes et géomètres, de l’imprimerie Danneels et Multisac (Poperinge). Les archives des grandes entreprises du ressort des Archives de l’État à Bruges ont été regroupées avec les archives d’entreprises d’autres régions flamandes aux Archives de l’État à Beveren.
    • archives de familles et de particuliers ayant joué un rôle important dans la société : familles Lippens, le Bailly, de Schietere de Lophem, de Pélichy, Gillès et Gillès de Pélichy, de Thibault de Boesinghe, etc. Hommes politiques : Achille Van Acker, Jean-François Maes, etc.
    • archives d'associations professionnelles : Chambres de Notaires de Flandre-Occidentale et de Bruges.
       
  • les sources généalogiques :
  • une collection de cartes et plans des communes l’ancien arrondissement judiciaire de Termonde.
     
  • autres collections, comprenant exclusivement ou principalement des documents d’archives de l’Ancien régime : collection Acquisitions, collection Chartes bleues, Cumulus Ecclesiasticus, etc.
     
  • une bibliothèque scientifique et administrative d’environ 20.000 ouvrages, dont 200 imprimés anciens (XVIIIe siècle et avant) et quelques manuscrits. Les ouvrages concernent essentiellement l’histoire de Flandre-Occidentale, la généalogie, l’héraldique et l’archivistique.

Instruments de recherche

Retrouvez nos instruments de recherche dans notre moteur de recherche et sur notre webshop.

Chef de service : Hendrik Callewier.

Archivistes : Luc Janssens, Marc Therry.

Accueil, salle de lecture et gestion des magasins : Marina De Moor, Sven Heusequin, Tamara Luyckx, Martine Van Speybroeck, Marnix Vandersyppe.

Entretien : Barbara Hacke, Ingrid Vandenbussche.

Le dépôt des Archives de l’État à Bruges se trouve à la Predikherenrei 4A à 8000 Brugge, non loin du centre-ville.

À pied : la salle de lecture est accessible via un passage couvert à la Langestraat 34 ou en empruntant la zone piétonnière qui relie la Langestraat à la Predikherenrei.

Au sous-sol des Archives de l’État à Bruges se trouve un parking privé payant  d’une capacité de 200 places. Géré par la société privée Alfaparking, le parking Langestraat est accessible via la Predikherenrei, à droite du dépôt des Archives de l’État.

En transport en commun :  les Archives de l’État à Bruges sont desservies par les bus n° 6 et n°16, avec un arrêt au numéro 3 de la Predikherenrei.
Pour retourner à la gare de Bruges ou dans le centre-ville, on peut prendre le bus dans la Langestraat, à hauteur de l’immeuble n°19. Il est conseillé de suivre la zone piétonnière qui donne sur la Langestraat, le long du bâtiment des Archives de l’État.

Personnes à mobilité réduite

Les Archives de l'État s'engagent à assurer l'accès de leurs salles de lecture et autres espaces communs à tous les utilisateurs. Plusieurs aménagements ont ainsi été réalisés pour favoriser l'accès des personnes à mobilité réduite (place de parking pour PMR, rampes d'accès, toilettes, etc.). Si vous avez des questions spécifiques relatives à l'accès aux Archives de l'État  à Bruges, contactez-nous par téléphone au 050 33 72 88 ou par e-mail.

Partager cette page :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement