Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les Archives de l’État participent au projet « Bruges en 100 objets »

Texte petit  Texte normal  Texte grand
25/04/2016 - Divers - Archives de l'État à Bruges

Comment tenir en haleine les visiteurs d'un musée lorsque celui-ci est fermé pour une longue période ? Le 11 mars 2016, le musée Gruuthuse à Bruges lançait le projet "Bruges en 100 objets". Au fil des mois, ce musée présentera, sur internet, 100 objets issus du patrimoine brugeois, conservés dans diverses institutions de la ville. Le document présenté ce 22 avril était un registre d'examen criminel du tribunal scabinal de Bruges, conservé aux Archives de l’État à Bruges, qui contient notamment  les procès-verbaux des auditions et tortures infligées à cinq Brugeoises accusées de sorcellerie...

Fermé au public depuis juillet 2014 en raison d'importants travaux de restauration, le musée Gruuthuse à Bruges a lancé ce 11 mars 2016 le projet Bruges en 100 objets. Au fil des mois, ce musée présentera 100 objets du patrimoine brugeois qui évoquent des événements, évolutions, personnalités qui ont marqué l’histoire de la ville ou des traces d'habitations, des origines à nos jours. La notion d’histoire est interprétée au sens large et comprend à la fois la politique, la religion, l’économie, et tant la vie quotidienne que les grands événements.

Chaque vendredi, un objet est présenté sur le blog http://bruggein100objecten.wordpress.com ainsi que dans l’hebdomadaire Brugsch Handelsblad, l'une des éditions du journal Krant van West-Vlaanderen. Pour augmenter l'attrait du blog, les objets sont présentés sans aucune chronologie. Le projet a débuté le 11 mars 2016 et se clôturera au printemps de 2018, à la réouverture du musée Gruuthuse.

Les 100 objets sélectionnés proviennent de la collection du musée Gruuthuse mais également d'autres institutions situées le territoire brugeois : les Archives de l’État à Bruges, l'hôpital Saint-Jean, Raakvlak, la Bibliothèque communale, les Archives communales, la Bibliothèque provinciale, des églises, des couvents ou d’autres conservateurs du patrimoine. 

Le document présenté ce 22 avril 2016 est un registre d'examen criminel du tribunal scabinal de Bruges (1633-1637). Ce document contient, entre autres, les procès-verbaux des auditions et des tortures infligées à cinq Brugeoises accusées de sorcellerie. Une seule femme résista aux supplices ; en continuant à nier fermement les accusations dont elle faisait l'objet, elle réussit à échapper à la peine de mort, contrairement aux quatre autres femmes.
Ce registre des Archives de l’État à Bruges est également exposé à l’exposition Les sorcières de Bruegel qui se déroule jusqu'au 26 juin 2016 à l’hôpital Saint-Jean (Infos : www.museabrugge.be).

Pour connaître les 100 objets présentés par le musée Gruuthuse, surfez chaque vendredi sur http://bruggein100objecten.wordpress.com ou http://bezoekers.brugge.be/gruuthusemuseum-4.

       

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement