Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les archives de l’Église protestante de Dour sont ouvertes à la recherche

Texte petit  Texte normal  Texte grand
13/06/2019 - Recherche - Inventoriage - Publications - Archives de l'État à Mons

Transférées en 2017 aux Archives de l'État à Mons, les archives de l’Église protestante de Dour viennent d’être ouvertes à la recherche. Elles constituent un patrimoine exceptionnel à plus d’un titre.

Le Hainaut a été l'un des principaux foyers de diffusion de la Réforme protestante au XVIe siècle et la présence de réformés à Dour est attestée à partir de 1565. Ceux-ci forment un des plus anciens noyaux protestants des anciens Pays-Bas qui ait subsisté jusqu'à aujourd'hui malgré la répression des idées réformées et l'émigration de nombreux fugitifs vers l'Angleterre, l'Allemagne ou les Provinces-Unies. L'Edit de Tolérance, promulgué par Joseph II en 1781, leur a permis de sortir définitivement de la clandestinité.

Première Église protestante en date du Borinage et mère des paroisses de Pâturages, de Mons et de La Bouverie, celle de Dour est à l’origine du réseau ecclésial protestant le plus dense de Wallonie.

Conservées aux Archives de l'État à Mons, les archives de l’Église protestante de Dour constituent un ensemble riche qui reflète de nombreuses facettes de la vie ecclésiale et une source précieuse pour l’étude du développement et de l’évolution d’une des rares communautés protestantes présentes depuis le XVIe siècle – avec celles de Rongy, d’Eupen et de Hodimont – et du plus ancien temple protestant de Belgique toujours utilisé à des fins cultuelles, construit en 1827.
Outre les documents concernant les ministères pastoraux et la collection presque complète de procès-verbaux du consistoire de 1804 à 1977, les documents relatifs au synode ainsi qu’à d’autres communautés permettent par ailleurs de situer la paroisse de Dour dans un réseau qui s’étend à d’autres dénominations protestantes. Les délibérations du conseil d’administration de 1876 à 1990 et les nombreux documents en rapport avec la gestion du bâtiment de culte, d’autres immeubles et du temporel en général attestent de la sensibilité des protestants de Dour aux réalités matérielles.
En outre, l’Église protestante de Dour a compté parmi ses membres des mandataires communaux – échevins et bourgmestres de Dour – et des familles aisées d’industriels, comme les Harmegnies, directeurs des Câbleries et Corderies du Hainaut, les Cavenaile, dans le secteur de la brasserie, ou encore les Servais, dans la confiserie.

L'inventaire

L'inventaire est en vente au prix de 4 € à la boutique des Archives générales du Royaume, aux Archives de l'État à Mons ou via publicat@arch.be. Vous pouvez également le télécharger gratuitement au format pdf via le webshop en cliquant ici.

DRUEZ Laurence, Inventaire des archives de l’Église protestante de Dour (1788-2001), série Inventaires Archives de l'État à Mons 158,  publ. n°6001, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2019, 4 € (+ frais d'envoi éventuels).

Pour en savoir plus

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement