Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Où trouver des informations sur un travailleur forcé de la Seconde Guerre mondiale ?

Texte petit  Texte normal  Texte grand
01/02/2019 - Recherche - Archives de l'État à Gand - Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier - Service Archives des Victimes de la Guerre - Archives générales du Royaume

Récemment, les Archives de l'État ont reçu une demande d'informations concernant Jozef, déporté comme travailleur forcé en Allemagne. Il y a très probablement été exécuté par les SS le 3 avril 1945. D’après une lettre du père de la victime, un habitant de Saint-Nicolas pourrait avoir joué un rôle dans la déportation. Pour connaître la vérité sur le sort de Jozef, des recherches ont été effectuées tant dans les archives relatives à l’auteur présumé que dans celles concernant la victime. Une tâche assez complexe…

Des informations sur Jozef ont été trouvées dans les archives de différents dépôts des Archives de l'État.

  • Les informations sur la victime, le travailleur forcé, se trouvent dans les archives du Service Archives des Victimes de la Guerre (AVG). Ce service conserve les dossiers individuels rassemblant tous les documents concernant le travail obligatoire en Allemagne. Les AGV conservent également des dossiers relatifs à l'indemnisation des victimes après la guerre. Généralement, le parcours des travailleurs forcés peut être retracé à l'aide de ces deux types de dossiers. Ces documents contiennent, par ailleurs, très souvent des témoignages de cette période douloureuse.
  • Après la libération, l’auteur présumé a d’abord été interné au camp de Saint-Nicolas, pour être transféré ensuite à Lokeren et enfin à la prison d’Anvers. Les Archives générales du Royaume conservent à son sujet un dossier des commissions consultatives. Pendant la période de la répression, celles-ci donnaient aux auditorats militaires des avis pour justifier le jugement ou l’internement de collaborateurs (présumés). 
  • Pour connaître les actes que l’auteur présumé aurait commis, il faut consulter son dossier pénal. En 1946, il a été condamné par le conseil de guerre de Gand et ce dossier est conservé aux Archives générales du Royaume 2-dépôt Joseph Cuvelier.  
  • Conservées aux Archives de l’État à Gand, les archives du tribunal de première instance de Termonde nous apprennent quant à elles qu’il a été réhabilité dans ses droits civils en 1952.

Puis-je consulter de tels dossiers sensibles d’un point de vue de la protection de la vie privée ?  

  1. Les archives des cours et tribunaux sont consultables sous certaines conditions.
    Aperçu des modalités de consultation spécifique.
     
  2. Les dossiers individuels [1945-1953] du Ministère de la Justice. Direction des commissions consultatives et des suspects. Service de la rééducation, du reclassement et des tutelles (SRRT) peuvent être consultés moyennant la signature d’une déclaration de recherche
     
  3. Quant aux archives des anciennes juridictions militaires qui se sont occupées de la répression de la collaboration après la Seconde Guerre mondiale, quiconque souhaite consulter un ou plusieurs dossiers pour quelque raison que ce soit doit adresser une demande motivée au Collège des Procureurs généraux. Si la réponse est affirmative, les dossiers peuvent être consultés dans la salle de lecture des Archives générales du Royaume 2-dépôt Joseph Cuvelier.
    Modalités de consultation des archives des juridictions militaires
Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement