Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les archives de la seigneurie de Waterdijk inventoriées

Texte petit  Texte normal  Texte grand
14/04/2017 - Inventoriage - Publications - Archives de l'État à Gand

Les Archives de l’État à Gand ont inventorié les archives d’Ancien Régime de Waterdijk, une seigneurie moins connue qui fut fondée en 1504 par un certain Hiëronymus Lauwereyns, avec l’autorisation du duc Philippe le Bel (qui était à l’époque le comte de Flandre). L’ancienne seigneurie était située dans la zone frontalière belgo-hollandaise et a connu au cours de son histoire différentes délimitations, comme on peut le déduire du fonds d’archives.

La seigneurie de Waterdijk était délimitée à l’est par les communes d’Assenede et Boekhoute à l’ouest par Watervliet, au nord par un bras de mer et au sud par la frontière nord du comté de Flandre, dont elle faisait également partie. À certaines périodes, une partie de la seigneurie de Waterdijk faisait partie de la Flandre des États. De nos jours, une partie du territoire de l’ancienne seigneurie de Waterdijk est du ressort de Philippine (Terneuzen, c’est-à-dire la Flandre zélandaise), tandis que la partie belge se trouve dans l’actuelle commune de Boekhoute (Assenede). L’impact de cette frontière fluctuante est visible dans les archives de la seigneurie de Waterdijk, et notamment dans les documents sur le calcul des impôts ou sur l’exécution de missions militaires.
Ce fonds d'archives illustre que des seigneuries moins connues n’en sont pas pour autant moins intéressantes.

Waterdijk était située dans les polders. Au XVIIIe siècle, la seigneurie occupait entre autres (en partie) les polders de Laureinen, Saint-Georges, Helle, Clara, Isabella et Philippine et son histoire était donc étroitement liée à la genèse et au développement de ces polders. À la veille de la révolution française, le village – qui n’a par ailleurs jamais eu d’église paroissiale- contait environ 600 âmes.

La situation initialement chaotique des archives de la seigneurie s’explique par la position compliquée de Waterdijk et le fait qu’elle n’est jamais devenue une commune à part entière. Les archives contiennent, par ailleurs, des dizaines de dossiers de procès sur les (frontières des) juridictions et l’hydrographie. Jusqu’en 2010, les archives étaient composées de trois blocs parvenus en différentes périodes aux Archives de l’État. Jusqu’en 1983, les documents d’un de ces blocs étaient mélangés avec ceux de la communauté de Boekhoute. Pendant l’année académique 2010-2011, les blocs d’archives ont fait l’objet d’un travail de stage pour la formation interuniversitaire de master après master en archivistique. Nico Dumalin a reconstitué l’historique des archives, identifié les différents producteurs d’archives et jeté les bases pour un réinventoriage des documents selon un seul fonds logiquement structuré. En 2015-2016, l’archiviste Joke Verfaillie a remanié l’inventaire des archives du tribunal scabinal ; elle a traité les archives des autres producteurs concernés et a donné à quelque 1,25 mètres de documents isolés une nouvelle affectation (essentiellement mais pas exclusivement dans les archives de (l’église) de Boekhoute).

Ces archives sont consultables dans la salle de lecture des Archives de l’État à Gand.

     

L'inventaire

L'inventaire décrivant près de 26 mètres d’archives est consultable en ligne. Il traite des documents du seigneur de Waterdijk ((1501) 1504-1793), du tribunal scabinal de Waterdijk ((1524) 1556-1797 (1802)), du polder de Laureinen (1624-1786), du polder Sint-Joris (1620-1784) du Hellepolder (1726-1763). La combinaison de ces documents constitue une source excellente pour acquérir des connaissances historiques de cette zone frontalière de l’Ancien Régime.  

La version papier est en vente au prix de 8 € à la boutique des Archives générales du Royaume, aux Archives de l’État à Gand ou via publicat@arch.be. Elle peut également être téléchargée gratuitement via ce lien ou en cliquant sur le titre de la publication ci-dessous.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement