Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Restauration du chartrier des comtes de Namur

Texte petit  Texte normal  Texte grand
04/04/2017 - Restauration - Numérisation - Archives de l'État à Namur

Le chartrier des comtes de Namur constitue un patrimoine historique majeur de notre pays. Ayant pour la plupart entre six et huit siècles, les chartes sont en cours de restauration grâce au Fonds Baillet Latour. Un premier lot de 254 chartes a d’ores et déjà été restauré et a réintégré, ce 31 mars 2017, les Archives de l’État à Namur. Le chartrier sera prochainement numérisé.

Le chartrier des comtes de Namur est le fonds le plus précieux des Archives de l'État à Namur. Il comprend 1.365 pièces, dont 1.005 chartes scellées, datant de la période 1092-1615. Grâce à une intervention de 57.825 € du Fonds Baillet Latour, géré par la Fondation Roi Baudouin, l’intégralité de ces chartes sera prochainement restaurée. Un premier lot de 254 chartes a d’ores et déjà été restauré et a réintégré ce vendredi 31 mars 2017 les Archives de l’État à Namur.

Une numérisation intégrale et une mise en ligne sont prévues au terme de l’opération. Une exposition et une journée d'étude seront également organisées en avril 2018.

Jusqu’il y a peu, le chartrier n’était plus consultable car les risques matériels de détérioration des documents scellés étaient considérables. Il était donc urgent d'agir. Pour parer à ce problème, la restauration, le conditionnement adéquat et la mise à disposition des chercheurs de copies numériques étaient la seule issue acceptable.

Un inventaire du chartier des comtes de Namur est d’ores et déjà disponible en ligne.

Patrimoine historique majeur

La majeure partie des chartes du chartrier des comtes de Namur sont scellées. Ces documents ont pour la plupart entre 6 et 8 siècles d'existence ! On y trouve en majorité des documents concernant la gestion du comté, mais aussi des pièces intéressant les régions limitrophes, l’évêché de Liège, le duché de Brabant et les comtés de Flandre, de Hainaut et de Luxembourg.

Un grand nombre de documents dépassent l’histoire particulière du comté de Namur. Les comtes ont conclu des alliances avec d’autres principautés et, par mariage, ils ont été amenés à avoir des rapports avec des régions bien éloignées du Namurois, non seulement la Gueldre, mais aussi l’Écosse ou la Suède ; dans quelques cas un comte de Namur a également dirigé d’autres territoires. Le comte Baudouin II de Courtenay (1237-1267) est ainsi également empereur de Constantinople de 1241 à 1261. La Flandre et le Namurois seront dirigés par le même prince, Guy de Dampierre de 1263 à 1298.

C’est ainsi que l’on trouve des actes scellés aussi bien par des bourgeois de Bruges et de Gand que par des hommes de fief de Flandre et des villes telles que Bruges, Gand, Lille, Roulers, Sluis et Thorout. Le chartrier constitue donc un patrimoine historique majeur de Belgique.

Placées dans des conditionnements parfaitement adaptés, les chartes sont conservées selon des normes strictes de conservation, dans le dépôt des Archives de l'État à Namur, inauguré il y a près de 3 ans. La restauration du chartrier est réalisée par des restaurateurs professionnels, selon un cahier des charges strict. Les projets de valorisation (mise en ligne, exposition, journée d'études, publication) sont pris en charge par les Archives de l'État.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement