Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les archives du Théâtre de la Monnaie réinventoriées

Texte petit  Texte normal  Texte grand
21/10/2016 - Inventoriage - Publications - Archives générales du Royaume

Les Fausses confidences, le Jeu de l'amour et du hasard, Richard coeur de Lion,... autant d'oeuvres présentées au XVIII et début du XIXe siècles au Théâtre de la Monnaie et jouées encore aujourd'hui. Datant des années 1771 à 1816, les archives du Théâtre de la Monnaie viennent d'être réinventoriées. Consultables aux Archives générales du Royaume, ces archives, liées majoritairement à la comptabilité du théâtre, permettent d'en savoir davantage sur la vie théâtrale et musicale bruxelloise de l'époque.

Le Théâtre royal de la Monnaie a plus de 300 ans d'histoire. Construit sur les ruines de l'hôtel où l'on battait la monnaie, après le bombardement de Bruxelles de 1695 par l'armée française, il est inauguré en 1700. Appelé initialement le Théâtre sur la Monnoye, le bâtiment est dû aux architectes vénitiens Paolo et Pietro Bezzi.

Le 7 avril 1859, le Baron d’Overschie de Neerysche fait don d'archives sur le théâtre aux Archives générales du Royaume. Ce don constitue aujourd'hui encore la plus grande partie du fonds. Datant des années 1771 à 1816, la majorité des documents sont liés à la comptabilité du théâtre : registres de recettes et de dépenses, bordereaux de la caisse du théâtre, recette des abonnements, salaires des employés, états des frais pour les bals, listes des abonnés par mois, etc.

Un recueil de comptes, couvrant la période d’avril 1773 à mars 1778, a, par ailleurs, été acquis lors d’une vente publique en 2010. Celui-ci mentionne des informations relatives au répertoire, aux abonnés mais aussi aux frais des représentations et plus généralement aux recettes et aux dépenses du théâtre. On y apprend ainsi que le jeudi 5 janvier 1775, la troupe du théâtre de la Monnaie donnait une représentation des Fausses confidences de Marivaux. Le gouverneur général Charles-Alexandre de Lorraine loua alors deux loges au premier rang tandis que le ministre plénipotentiaire le Prince de Starhemberg occupait une loge au premier balcon à droite.

Les 3,7 mètres linéaires d'archives du Théâtre de la Monnaie sont librement consultables dans la salle de lecture des Archives générales du Royaume.

L'inventaire

L'inventaire de 23 pages est en vente au prix de 2,50 € à la boutique des Archives générales du Royaume ou via publicat@arch.be. Il est également téléchargeable gratuitement au format PDF.

LIBERT Marc, Inventaire des archives du Théâtre de la Monnaie (1771-1816), série Inventaires Archives générales du Royaume n°608, publ. n°5644, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2016, 2,50 € (+ frais d'envoi par la poste éventuels)  

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement