Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Personnel des services temporaires d'après 1918 : les archives sont inventoriées

Texte petit  Texte normal  Texte grand
21/01/2016 - Inventoriage - Publications - Archives générales du Royaume

Après la défaite de l’Allemagne, en automne 1918, le gouvernement belge a été amené à réfléchir sur des mesures destinées à limiter les conséquences de la guerre. Divers services et administrations ont été créés pour analyser les séquelles de la Grande Guerre. Les dossiers du personnel de ces services temporaires sont aujourd'hui inventoriés et consultables.

Après la Première Guerre mondiale, il a fallu à la fois reconstruire le pays et faire exécuter les dispositions des traités de paix. Pour atteindre ces objectifs, divers moyens humains ont dû être engagés. Des administrations ont ainsi été mises en place, générant des centaines de dossiers du personnel. Après la suppression de ces services temporaires, ces dossiers du personnel ont été, fort judicieusement, conservés. Les dossiers du personnel de ces services temporaires permettent de se faire une idée de l’élite d’après-guerre et des activités des services en question.

Services destinés à reconstruire le pays

Parmi les services les plus grands et les plus importants créés à l'époque figuraient les Cours et Tribunaux des Dommages de Guerre, instaurés par arrêté-loi du 23 octobre 1918. Ces juridictions se prononcaient sur la réparation des dommages matériels et corporels causés par les violences de guerre. Elles déterminaient ensuite le montant de l’indemnisation et statuaient sur un éventuel remploi, c’est-à-dire, selon la terminologie de l’époque, un réinvestissement dans des biens et propriétés. Les commissaires d’État faisant partie de ces juridictions et, représentant l’intérêt public, étaient chargés de vérifier si les moyens alloués étaient effectivement utilisés de la façon dont le tribunal et les autorités supérieures en avaient décidé.

Services destinés à faire exécuter les traités de paix

Parmi les organes créés pour faire exécuter les traités de paix figuraient notamment :

  • les tribunaux mixtes d’arbitrage entre les divers pays alliés et leurs anciens ennemis ;

  • l’Office de vérification et de compensation ;

  • les services pour la restitution ou la compensation de biens dérobés (fournitures de charbon, bétail, produits pharmaceutiques, semences, matériel agricole, machines, etc.).

Conditions de consultation

Les documents figurant dans ce fonds d’archives ont plus de 30 ans et sont donc librement consultables. Les chercheurs doivent cependant signer une déclaration sur l’honneur par laquelle ils s’engagent à ne pas publier des données susceptibles d’aller à l’encontre de la protection de la vie privée.

L’inventaire

L’inventaire est en vente à la boutique des Archives générales du Royaume ou via publicat@arch.be. Il peut également être téléchargé gratuitement.  

VANDEWEYER Luc, Inventaris van het archief van de Dienst voor de Vereffening van de Diensten voor Oorlogsschade : Personeelsdossiers (1917-1973), Série Inventaires Archives générales du Royaume n°590, publication n°5545, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2015, 5 € (+ frais d’envoi éventuels).

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement