Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Un croquis et un dessin du retable de Saint-Remacle retrouvés 70 ans plus tard

Texte petit  Texte normal  Texte grand
24/12/2014 - Inventoriage - Archives de l'État à Liège

Un dossier de procès, connu grâce au dessin du retable de Saint-Remacle de Stavelot, renait de ses cendres près de 70 ans plus tard, presque jour pour jour ! Surprise : outre le dessin, ce dossier contenait également un croquis du célèbre retable.

Chef-d’œuvre de l’art mosan, le retable de Saint-Remacle, dit de Wibald de Stavelot, semble avoir disparu ou avoir été vendu dès le milieu du XVIIIe siècle par l’abbaye de Stavelot, à court d’argent. Ce retable est connu à travers plusieurs copies. Une des plus célèbres est tirée du procès opposant, devant le Tribunal de la Chambre impériale, le comte Ferdinand de Hozémont et Thomas de la Tour, syndic du prince-abbé de Stavelot, contre le Conseil ordinaire de Liège. Cette procédure, qui s’est déroulée entre 1664 et 1668, est mentionnée dans l’inventaire du XIXe siècle des archives de la Chambre impériale. Cependant, on croyait le dossier disparu suite au bombardement allemand des Archives de l’État à Liège, survenu le 24 décembre 1944.

Depuis 2012, un nouvel inventoriage de l’ensemble du fonds est réalisé par les Archives de l’État à Liège. Dans le cadre de ce travail, le dossier de procès a été retrouvé ! Quelques recherches dans les 37 pièces de procédure qui le composent permettent de dater les deux dessins du retable de l'année 1666.

Le fonds du Tribunal de la chambre impériale ainsi que les copies du retable seront consultables dès la publication de l’inventaire, dans le courant de l’année 2015.

Ce 24 décembre, découvrez sur Facebook les copies du retable de Saint-Remacle, conservées aux Archives de l'État à Liège.

A lire également : Les dossiers de procès soutenus devant le Tribunal de la Chambre impériale à l'étude

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement