Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les archives de la Culture française ouvertes à la recherche

Texte petit  Texte normal  Texte grand
03/11/2014 - Inventoriage - Publications - Archives générales du Royaume

Conservées aux Archives générales du Royaume, à Bruxelles, les archives des services de la Culture française du Ministère de l’Éducation nationale, et de ses prédécesseurs en droit, ont été inventoriées en 2014.

Conservées aux Archives générales du Royaume, à Bruxelles, les archives des services de la Culture française du Ministère de l’Éducation nationale, et de ses prédécesseurs en droit, ont été inventoriés en 2014. Ce fonds contient 52 mètres d'archives produites entre 1887 et 1988. Mais la plus grande partie concerne les années 1945 à 1985.

Cet instrument de recherche offre la possibilité d’étudier l’implication de l’État dans différents domaines culturels tels que la musique, la littérature, le théâtre, les prix, bourses et concours durant la seconde moitié du XXème siècle. Le fonds permet aussi d’analyser le soutien apporté à différents acteurs culturels tels que les sociétés d’archéologie et de folklore, les musées et plusieurs grandes institutions. Les dossiers concernant les subventions accordées aux groupes, organismes et institutions culturelles forment, en effet, une part importante du fonds. De par la tutelle qu’exerçait le Ministère sur la plupart des grandes institutions culturelles belges, on retrouve ainsi des documents concernant la gestion, les activités et les collections d’oeuvres d’art des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, du Musée royal d’Art et d’Histoire, de l’Institut royal du Patrimoine artistique, du Musée royal de Mariemont et du Théâtre royal de la Monnaie, pour n’en citer que quelques-uns.

En 1988, date d’une nouvelle réforme institutionnelle, la Communauté française devient l’unique responsable des matières culturelles et éducatives. Seule reste alors au Ministère de l’Education nationale, la tutelle sur les établissements scientifiques et les organes biculturels de Bruxelles, gérée au sein de l’Administration des affaires communautaires et des établissements scientifiques de l’État.

Les archives de plus de 30 ans décrites dans cet inventaire sont librement consultables. Seuls quelques dossiers contenant des informations à caractère privé ne sont consultables que moyennant l’autorisation de l’Archiviste général ou de son délégué jusqu’en 2027.

L’inventaire est en vente, au format papier, à la boutique des Archives générales du Royaume ou via publicat@arch.be. Il peut également être téléchargé gratuitement au format PDF via le webshop.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement