Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

La matrice du sceau de Maximilien-Emmanuel de Bavière remise aux Archives de l'État

Texte petit  Texte normal  Texte grand
23/04/2015 - Acquisitions - Archives de l'État à Tournai - Archives générales du Royaume

Ce lundi 20 avril 2015, les Archives de l'État ont reçu officiellement de la ville de Tournai la matrice du sceau de Maximilien-Emmanuel de Bavière, souverain des Pays-Bas méridionaux de 1711 à 1714. Cette matrice de sceau a été retrouvée dans les collections du musée des Arts décoratifs de la Ville de Tournai. Comment s'est-elle retrouvée là ? Mystère...

Ce lundi 20 avril 2015, les Archives de l'État ont reçu officiellement de la ville de Tournai la matrice du sceau de Maximilien-Emmanuel de Bavière, souverain des Pays-Bas méridionaux de 1711 à 1714. Ce sceau a été retrouvé dans les collections du musée des Arts décoratifs de la Ville de Tournai.

La matrice du sceau de Maximilien-Emmanuel de Bavière servait à sceller les ordonnances, les patentes de nomination,… Bref, à authentifier toutes les mesures gouvernementales à portée générale et individuelle.

Mesurant 4,5 cm de diamètre, la matrice avait été gravée en 1711 à Namur par Nicolas De Backer, à la demande du Conseil d’État de Maximilien-Emmanuel de Wittelsbach. Ce dernier fut souverain des Pays-Bas méridionaux de 1711 à 1714, entre les règnes de Philippe V et de Charles VI, à la fin de la guerre de succession d’Espagne. En 1714, Maximilien-Emmanuel se voit restituer le duché électoral de Bavière et redevient Maximilien-Emmanuel II de Bavière.

Ce règne dans nos contrées fut donc limité dans le temps mais également dans l’espace, puisque Maximilien-Emmanuel de Bavière ne contrôlait que le Namurois, le Luxembourg, l’est du Hainaut ainsi que Dixmude et Nieuport. Le souverain n’eut jamais la possibilité d’exercer ses prérogatives sur Tournai.

Comment cette matrice de sceau s’est-elle retrouvée au musée des Arts décoratifs de Tournai ? Cela demeure un mystère... Suite au départ précipité de Maximilien-Emmanuel pour le duché électoral de Bavière, la transition de pouvoir fut néanmoins chaotique. Si les archives de l’époque furent régulièrement transférées aux successeurs habsbourgeois et se trouvent aujourd’hui aux Archives générales du Royaume à Bruxelles (1), d’autres objets, témoins de cette époque, ont été éparpillés dans la nature, dont la matrice de sceau de Maximilien-Emmanuel de Bavière.

La matrice de sceau viendra grossir la collection des Archives générales du Royaume qui possèdent, par ailleurs, la deuxième plus importante collection de moulages de sceaux au monde. Cette collection est consultable sur notre site internet. Quant à la matrice du sceau de Maximilien-Emmanuel de Bavière, vous pouvez la découvrir sur notre page Facebook, de même qu'une photo prise lors de la remise officielle.

 

----------

(1) Les Archives générales du Royaume possèdent notamment près de 1,5 km d'archives inventoriées du Conseil d'État de Maximilien-Emmanuel de Bavière.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement