Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Histoire d'archives : un sceau datant de 1260 récupéré !

Texte petit  Texte normal  Texte grand
25/03/2015 - Acquisitions - Archives de l'État à Anvers-Beveren

En mars 2015, les Archives de l’État à Beveren ont récupéré un sceau datant de 1260. Cette histoire a débuté par un mystérieux e-mail en provenance d’une personne dénommée "Perkamentus antiquarius"...

Les Archives de l’État sont constamment à la recherche des archives perdues. Michel Oosterbosch, archiviste aux Archives de l’État à Beveren explique ci-dessous comment les Archives de l’État sont entrées en possession d’un sceau datant de l'an 1260.

« Cette histoire débute le samedi 28 février 2015 par un e-mail mystérieux en provenance d’une personne dénommée "Perkamentus antiquarius" et contenant en annexe deux photos d’un sceau en cire blanche. L’auteur du message précisait qu’il avait acheté sur internet un sceau pendant avec contre-sceau d’Adélaïde de Hollande (1228-1284). Aux dires de l’auteur, ce sceau ne pouvait concerner que deux chartes, dont un document de l’abbaye Saint-Bernard à Hemiksem datant de 1260 et conservé aux Archives de l’État à Beveren.

L’expéditeur du message demandait de lui faire parvenir une photo de la seconde charte et de lui communiquer les dimensions de la queue de sceau déchirée. Il précisait qu’il avait l’intention de restituer le sceau au dépôt d’archives qui conservait la charte correspondante.

Une rapide vérification du cartulaire de Saint-Bernard confirma que le dépôt des Archives de l’État à Beveren conserve effectivement deux chartes d’Adélaïde, veuve de Jean d’Avesnes et régente de Hollande et de Zélande au nom de son neveu Florent V, édictées le 30 janvier 1260. L’une d’elles porte toujours un sceau de chasseur avec contre-sceau héraldique, mais l’autre a en effet perdu son sceau.

Après un bref échange de mails, "Perkamentus" conclut que « son » sceau faisait partie de la charte conservée à Beveren et que le document et le sceau ont très probablement été séparés avant 1912, année de la publication du texte par B. Van Doninck et P.J. Goetschalckx. "Perkamentus", qui a préféré rester anonyme, a tenu parole et a envoyé le sceau, soigneusement emballée dans une enveloppe à bulles et une boîte de cigares en fer-blanc. Et voilà donc – qui sait après combien d’années – la charte et son sceau à nouveau réunis, grâce à M. Perkamentus. Nous le remercions de ses préoccupations scientifiques et de sa générosité.  Vous pouvez découvrir sa version de l’histoire sur son blog (en néerlandais).”

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement