Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Transfert des archives de la cathédrale Notre-Dame à Anvers aux Archives de l’État à Beveren

Texte petit  Texte normal  Texte grand
25/09/2014 - Acquisitions - Archives de l'État à Anvers-Beveren

Plus de 500 mètres d’archives de la cathédrale Notre-Dame à Anvers, conservées jusqu’il y a peu au sein de la bibliothèque universitaire d’Anvers, ont été transférées en 2014 aux Archives de l’État à Beveren.

La majeure partie de ce fonds concerne le chapitre de Notre-Dame. On y trouve 158 boîtes d’archives des vicaires (capsae Capellanorum) mais également des boîtes d’archives relatives à des « affaires extraordinaires » (capsa Rerum extraordinariarum). En réalité, ces affaires extraordinaires étaient celles qui n’avaient pas leur place dans l’une des 26 boîtes d’archives des seigneurs du chapitre (capsae Dominorum). Le fonds comprend, par ailleurs, une armoire à cartes et plus de 6.000 chartes sur parchemin. Ces archives sont classées selon un inventaire établi  à la fin du XVe siècle.

Outre les archives du chapitre de Notre-Dame d’Anvers, le fonds contient notamment :

  • les archives de la fabrique d’église de la cathédrale d’Anvers,
  • les archives de la confrérie de la Louange de Notre-Dame,
  • les archives de l’église Saint-Jacques à Anvers,
  • les archives du béguinage d’Anvers,
  • les archives ecclésiastiques de Balen, Balen-Hulsen, Berchem (Saint-Willibrord), Berendrecht, Ekeren, Hove, Nijlen, Oorderen, Pulderbos, Rijkevorsel, Tielen, Wilmarsdonk et Zandhoven,
  • les archives des cinq paroisses actuelles : Notre-Dame de l’Annonciation (quartier Luchtbal), Saint-Augustin, Saint-Joseph, Saint-Laurent et Saint-Willibrord,
  • les cartulaires de l’abbaye cistercienne de Saint-Sauveur , des Sœurs noires, des Chartreux de Kiel et du prieuré de Korsendonk,
  • une importante collection documentaire.

Les Archives de l’État se concentreront prioritairement sur la conservation matérielle des archives. De nombreux documents doivent, en effet, être (re)conditionnés et certains d’entre eux doivent être restaurés. En parallèle, les inventaires et les instruments de recherche disponibles seront revus et mis en ligne.

Ces archives sont conservées aux Archives de l’État à Beveren (et non pas aux Archives de l’État à Anvers), en raison du retard pris dans les travaux de rénovation du dépôt des Archives de l’État à Anvers.

Pour consulter ces documents, prenez contact avec l’archiviste des Archives de l’État à Anvers.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement