Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

L’escrime investit les Archives de l’État à Tournai !

Texte petit  Texte normal  Texte grand
03/01/2013 - Publications - Acquisitions - Archives de l'État à Tournai

En janvier 2010, le Cercle royal d’escrime tournaisien a déposé ses archives aux Archives de l’État à Tournai. Ce don d’archives privées à caractère sportif est à encourager compte tenu de l’importance croissante du sport dans notre société au cours du XXe siècle. L'inventaire a été publié en 2012.

Déposé par le Cercle royal d’escrime tournaisien en 2010, le fonds, d’environ 4 mètres linéaires, a été inventorié en 2012. Il couvre plus de cent vingt ans (1884-2006) d’existence. L’association est en effet le plus ancien club sportif encore en activité dans la région de Tournai.

Fondé en 1884, à l’initiative du maître d’armes Henri Kinif, le cercle s’est doté d’un règlement le 1er septembre 1888. Dès le 21 novembre 1927, il put porter le titre de « royal ». Comme bon nombre d’associations, le Cercle connut des heures difficiles durant la Seconde Guerre mondiale : son matériel fut confisqué par les autorités allemandes. Le comité sportif fut réorganisé à de nombreuses reprises – on compte 12 présidents différents en 126 ans d’existence – et le Cercle dut déménager plusieurs fois.

Le fonds, sans surprise, comporte de nombreux documents touchant à l’organisation et à l’administration générale du Cercle : procès-verbaux des assemblées, comptabilité, statuts et règlements, documents touchant les membres (inscriptions, cotisations, correspondance). Les archives témoignent également de l’activité courante du Cercle : entraînements, compétitions (championnats, tournois), mais aussi banquets, soupers, galas, etc.

Sur le plan des relations extérieures, on note l’importance et le suivi de la correspondance avec la Fédération belge des cercles d’escrime et avec les sections régionales : section Brabant Hainaut (1928-1930), région Ouest (1936-1976), région Sud (1976-1985). Lors de la régionalisation de l’escrime, en 1978, le cercle intégra la Ligue francophone d’escrime de Belgique, auquel il est toujours affilié aujourd’hui. Une bonne part du fonds est constitué d’échanges de courriers avec les cercles d’escrime belges et étrangers – principalement des invitations à des compétitions –. Une importante documentation imprimée touchant l’escrime y est également rassemblée, essentiellement des bulletins de fédérations et de cercles locaux.

Le fonds permet ainsi l’étude d’un sport relativement confidentiel et, bien qu’il s’en défende, assez élitiste dans les couches sociales qu’il brasse. Par ce fait même, il se révèle utile pour l’histoire d’une certaine société tournaisienne que l’on retrouve très active dans les cénacles politiques, économiques et/ou culturels de son temps. Walter Ravez (†1946), juge d’instruction, folkloriste tournaisien bien connu, à ses heures historien, fut ainsi par exemple président du Cercle d’escrime de Tournai durant plus de vingt ans.

Enfin, une des parties les plus intéressantes du fonds – la plus émouvante, également – est constituée de nombreuses photographies de groupes, d’assauts et d’activités diverses. Pour le néophyte comme pour le connaisseur, il s’agit là d’autant de témoignages qui donnent une couleur et une tonalité particulière à un ensemble d’archives qui, pour autant et par ailleurs, n’en manque pas !

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement