Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Une pièce de procès mentionnant Robert Campin déposée aux Archives de l'État à Tournai

Texte petit  Texte normal  Texte grand
04/07/2017 - Acquisitions - Archives de l'État à Tournai

Un manuscrit sur vélin faisant mention du peintre tournaisien Robert Campin, le Maître de Flémalle, vient de rejoindre les Archives de l'État à Tournai. Cette pièce de procès porté devant la juridiction de Paris, datant du 11 novembre 1427, offre un témoignage inestimable sur la situation juridique, politique et sociale du 15e siècle à Tournai. En mai 1940 en effet, près de 600.000 chirographes étaient détruits dans l'incendie des Archives de la Ville de Tournai.

En 1427, Tournai est particulièrement prospère, notamment sur le plan des arts. Peintre primitif flamand, Robert Campin y dirige un atelier. Cette année-là, il accueille dans son atelier un élève qui deviendra l'un des grands noms de la peinture : Roger de la Pasture (alias Rogier van der Weyden).  Le 11 novembre 1427, Robert Campin comparaît également devant la juridiction de Paris en compagnie de deux autres pauvriseurs. Il s’agit de paroissiens de l’église Saint-Pierre à Tournai, en charge de la gestion de la table des pauvres, sorte d’action sociale de l’époque. Depuis 1423 en effet, les gens de métiers participent à la gestion de la Ville de Tournai. Lors du procès, tous trois s’opposent à Arnould de Lielscamp, écuyer de fourrier du roi Charles VII. La fourrie était l’office de l’hôtel qui gérait les approvisionnements. 

Près de 6 siècles plus tard, la pièce de procès, qui fait mention à deux reprises du peintre Robert Campin, vient d'être confiée en dépôt aux Archives de l'État à Tournai. Le document a été acquis lors d'une vente publique grâce au Fonds Claire et Michel Lemay, géré par la Fondation Baudouin. Ceux-ci avaient été prévenus de la vente par l’asbl Roger de la Pasture.

Ce manuscrit sur vélin témoigne d’une période essentielle pour Tournai et est un élément important à ajouter aux autres archives relatives à Campin, dont la plupart ont été perdues dans l'incendie de mai 1940. L’acquisition permet de compenser de façon symbolique la perte des 600.000 chirographes que comptaient les Archives de la Ville à l'aube de la Seconde Guerre mondiale.

En savoir plus

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement