Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Mons : Les déportations durant la Première Guerre mondiale

Texte petit  Texte normal  Texte grand
Le 22/03/2017Muséum régional des Sciences naturelles - rue des Gaillers 7 - 7000 MonsTarifs : Entrée libreContact : arnaud.charon@arch.be -

La fin de l'année 2016 fut marquée par de nombreuses commémorations liées au centenaire des déportations de travailleurs civils vers l’Allemagne. 

A l'automne 1916 débutaient, en effet, les déportations de travailleurs civils belges en dépit des conventions internationales. En effet, les diverses réquisitions de l'occupant ont mené un tiers de la population active au chômage et l'ennemi, faisant face à un cruel manque de main-d'œuvre, voit dans cette masse ouvrière inoccupée un apport considérable de force de travail. Incitant tout d'abord les embauches volontaires, l'occupant décide en 1916 de déporter en masse les hommes de 18 à 55 ans, soit en Allemagne pour travailler dans l'industrie, soit dans le Nord de la France pour des travaux d'intérêts militaires. 

La Ville de Mons et le Hainaut vont être particulièrement touchés

Ce mercredi 22 mars 2017 à 19h, Arnaud Charon sera au Museum régional des Sciences naturelles à Mons pour y donner une conférence sur Les déportations durant la Première Guerre mondiale.

Comment les déportations sont-elles mises en place ? Quelles sont les conditions de vie ? Dans quel état les déportés vont-ils revenir ? Quel sera leur combat dans l'après-guerre et quelle mémoire ont-ils laissée dans notre société ? Autant de questions qui seront abordées dans cet exposé et qui fourniront une histoire générale des déportations de la Première Guerre mondiale.

Doctorant en histoire aux Archives générales du Royaume, Arnaud Charon est en charge d’écrire l’histoire de cet événement oublié, dans le cadre du projet The Great War from below.

Les listes de déportés, constituées après-guerre, reposent aujourd’hui aux Archives générales du Royaume, au sein des archives de la Commission sur la Violation du Droit des gens. En outre, de nombreux formulaires individuels, conservés au sein de la Commission centrale des Déportés, éclairent le destin de milliers de déportés belges.

L'entrée à la conférence de ce 22 mars est gratuite.


Pour plus d'infos :

Partager cette expo :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement