Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

CoffeeBridge - Bridging knowledge to the field: an evaluation of the agronomic and socio-economic potential of Robusta coffee genetic resources as a cash crop in the Congo Basin

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contenu

L’introduction très réussie du caféier Robusta, au début du XXe siècle, comme alternative au caféier Arabica, atteint de la maladie fongique de la rouille, peut être considérée comme un moment charnière très important. En effet, la culture du café devait être adaptée suite à la propagation rapide de la maladie dévastatrice. Si on affirme généralement que Lucien Linden a joué un rôle important dans l’introduction et dans la popularité du caféier Robusta et que les origines de cette espèce se situent dans le bassin du Congo, l’histoire de cette entreprise a été très rarement étudiée et de nombreuses questions restent toujours ouvertes, telles que celles de savoir comment la découverte, l’introduction et la popularisation du Robusta ont été organisées, quelles étaient les origines génétiques des variantes cultivées, quels étaient les réseaux entre les commerçants et les scientifiques au Congo belge et dans les autres colonies africaines et asiatiques, etc. Une meilleure compréhension de l’histoire de l’introduction et de la diffusion du caféier Robusta et des réseaux internationaux pertinents dans ce contexte permettra de répondre à des questions relatives à la culture de variantes plus résistantes au changement climatique.  

Tout d’abord, le projet vise une prospection dans les archives relatives à l’introduction, à la diffusion et à la valorisation scientifique du caféier Robusta au Congo belge. Les sources les plus pertinentes se trouvent aux Archives générales du Royaume (dans les archives africaines), au Musée royal de l’Afrique centrale et aux archives du Jardin botanique de Meise. Dans une phase suivante, une sélection de sources pertinentes sera numérisée. La troisième phase comprendra une analyse du matériel recueilli. L’attention sera portée sur les initiatives des botanistes de l’État indépendant du Congo. En outre, il sera procédé à l’étude de la diffusion (scientifique et commerciale) du caféier Robusta au Congo belge et au-delà (réseaux, stakeholders le cas échéant).

Partenaires

Le projet COFFEEBRIDGE est financé par le SPP Politique scientifique dans le cadre de programme BRAIN. Il sera réalisé en collaboration avec

  • les Archives générales du Royaume
  • le Jardin botanique de Meise,
  • la Katholieke Universiteit Leuven,
  • l’ Université Libre de Bruxelles,
  • le Musée royal de l’Afrique centrale.

Une collaboration internationale est engagée avec

  • l’Institut National des Etudes et Recherches Agronomiques,
  • l’Université de Kisangani
  • l’École régionale postuniversitaire d'aménagement et de gestion intégrés des forêts tropicales.

Collaborateurs

  • Guillaume Léonard (Archives générales du Royaume)

Comité scientifique

La partie historique du projet sera suivie par le Jardin botanique de Meise (Dr. Piet Stoffelen: promoteur), les Archives générales du Royaume (Dr. Michaël Amara) et la KU Leuven (Prof. Dr. Yves Segers).

Actualités

Il n'y a aucune actualité pour ce projet.

Liens

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement