Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Projet OUTLAW : base de données sur les détenus de prisons

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Les Archives de l'État recherchent des bénévoles pour participer au projet OUTLAW. L'objectif est de créer une base de données concernant environ 150.000 prisonniers qui ont purgé leur peine dans l'une des prisons de notre pays au XIXe et au début du XXe siècle. Le projet de recherche et de valorisation OUTLAW, financé par BELSPO dans le cadre du programme de recherche BRAIN-be 2.0, est une collaboration entre les Archives de l'État, l'Université de Gand et l'asbl Histories. Intéressé.e ? N'hésitez pas à nous contacter !

En tant que bénévole, vous serez amené à relever et encoder les nom, prénom, état civil et profession exercée et date d'entrée en prison de personnes incarcérées. Vous pourrez également découvrir les informations concernant les faits pour lesquels ils ont été condamnés et quel était leur comportement durant leur séjour en prison. Vous aurez ainsi un aperçu fascinant des dessous historiques de la société belge.

Les informations que vous retranscrirez proviennent des registres moraux, qui sont actuellement en cours de numérisation. Ces registres ont été mis en place dans le système pénitentiaire belge à partir de 1855 et contiennent de nombreuses notes sur le détenu, son milieu familial, son comportement mais aussi son état de santé, son tempérament, son niveau d’intelligence, sa constitution, etc. Les registres étaient un outil permettant aux autorités de décider d'une éventuelle grâce ou d'une libération anticipée.

En participant au projet Outlaw, vous pourrez également rapidement vous rendre compte que la plupart des détenus n'étaient pas des enfants de choeur... Il y a eu Marie, par exemple, qui a été envoyée à la prison centrale de Gand en 1921 pour avoir frelaté du lait. Ou encore Jules, journalier de 22 ans domicilié à La Louvière qui, dans un état d'ivresse complet se rend chez sa grand-mère à Ostende, d'où il était natif, s'y livra à des actes de violence et détruisit une partie du mobilier avant que la police n'intervienne ; arrêté le 9 décembre 1911, il purgera sa peine au sein de la prison de Bruges.

Base de données consultable en ligne

En tant que volontaire, vous contribuerez à la création d'une base de données qui fournira un aperçu de la population carcérale condamnée en Belgique au cours de la seconde moitié du XIXe siècle et du premier quart du XXe siècle.
Toutes les données - ainsi que les images numérisées - seront intégrées dans l'environnement de recherche en ligne des Archives d'État.
A l'issue du projet, chacun pourra vérifier si un ancêtre a séjourné derrière les barreaux. La base de données sera également un outil de recherche pour les historiens sociaux et les criminologues historiques afin de découvrir les caractéristiques et le fonctionnement du système juridique et pénal belge à cette époque.

Vous souhaitez participer ?

Vous souhaitez participer au projet OUTLAW ? Contactez An Vandenberghe, responsable du projet aux Archives de l'État par email ou par téléphone (09 265 76 76).

Vous avez une préférence concernant une prison spécifique ou un groupe spécifique de prisonniers (hommes, femmes, militaires, etc.) ? N'hésitez pas à le faire savoir et nous en tiendrons compte.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement