Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

PARDONS - Topographies of Pardon Tales: Contextual Mapping of Pardon Letters in the Southern Low Countries, 15th-17th c

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contenu

Durant l’Ancien Régime, les personnes poursuivies pour des délits graves, et ayant reçu ou risquant une peine sévère, pouvaient demander grâce au souverain. Les Archives de l’État conservent des milliers de lettres de rémission que les souverains bourguignons et habsbourgeois ont accordées à leurs ressortissants. Cette collection constitue l'une des séries archivistiques les plus importantes des Temps Modernes conservées aux Archives de l’État, en raison de sa signification juridique, de la richesse des structures narratives et de la période exceptionnellement longue qu'elle couvre.   

Le récit d’un délit – homicide, fraude, enlèvement, contravention religieuse, abus de pouvoir – est souvent très détaillé. Les récits de conflits, violences et troubles de l'ordre donnent un aperçu unique de l’histoire locale quotidienne. Ces sources très riches mais peu exploitées permettent de comprendre d’une nouvelle façon les structures du pouvoir, les relations sociales et le développement du droit pénal aux Pays-Bas méridionaux durant les Temps Modernes. Sur base des récits détaillés dans les lettres de grâce, nous entendons reconstituer le discours et les stratégies judiciaires des auteurs des crimes et analyser comment ils ont géré la vengeance des victimes et de leurs familles qui se sont souvent opposées à l’octroi d’une grâce. Nous souhaitons également dresser un aperçu des niveaux de pouvoir qui accordent les grâces pour démontrer que l’attribution d’un pardon pouvait être un élément de gestion de conflits à certains moments de perturbation sociale et politique. Les histoires cachées des lettres de grâce ont une importance pour de nombreuses disciplines historiques ainsi que pour l’histoire locale ou pour les généalogistes.   

Le projet PARDONS a pour objectif l’ouverture à la recherche, la valorisation et l’analyse scientifique de cette collection unique de lettres de grâce. L’équipe en charge du projet a fait appel à des bénévoles pour aider à la transcription et à l’ouverture à la recherche de cette volumineuse série. Après la numérisation, la description et la transcription de milliers de lettres de rémission, les archives numérisées et les transcriptions seront intégrées dans une base de données en ligne permettant d'accéder à ces sources fascinantes.

Partenaires

Le projet PARDONS (Topographies of Pardon Tales: Contextual Mapping of Pardon Letters in the Southern Low Countries, 15th-17th c.) est un projet de recherche de quatre ans, financé par le programme de recherche BELSPO BRAIN-be 2.0 et mené par une équipe de chercheurs des Archives de l’État de Belgique, de l’UCLouvain et de la KU Leuven.

Le projet est coordonné par Eddy Put (Archives de l'État), Hans Cools (KU Leuven), Xavier Rousseaux (FNRS/UCLouvain), Violet Soen (KU Leuven) et Quentin Verreycken (FNRS/UCLouvain/USL-B), Avec l'aide de l'asbl Histories, plateforme de bénévoles pour le patrimoine, participe du projet.   

Collaborateurs

  • Dr. Gert Gielis (Archives générales du Royaume)
  • Dr. Luke Giraudet (UCLouvain)
  • Dra. Gabrielle Bertrand (KULeuven)

Comité scientifique

  • Nathalie Demaret, Fédération Wallonie-Bruxelles, Direction du Patrimoine culturel
  • Michel Nassiet, Professeur à l'Université d’Angers, TEMOS CNRS UMR 9016
  • Brodie Waddel, Senior Lecturer, Birckbeck, University of London
  • Eva Wuyts, Histories vzw

Actualités

Il n'y a aucune actualité pour ce projet.

Liens

  • A découvrir sur la page Facebook des Archives de l'État :

Page mise à jour le 27 juin 2022.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement