Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

OUTLAW – Outsiders and the Law. Uncovering Criminal Justice Trajectories in Nineteenth-Century Belgium (1855-1924)

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contenu

Le 7 février 1924, Bertha, une corsetière célibataire mère de deux enfants, est incarcérée pendant un an à la prison de Gand parce qu’elle avait aidé une jeune fille à avorter. Avec 150.000 autres femmes et hommes détenus dans l'une des prisons belges entre 1855 et 1924, Bertha est au cœur du projet OUTLAW. Ce projet d’ouverture à la recherche et de valorisation sera mené durant quatre ans aux Archives de l’État et à l’université de Gand.

Numérisation des archives pénitentiaires

Afin de pouvoir retracer l’histoire de personnes comme Bertha, le projet OUTLAW aura recours aux nombreuses archives pénitentiaires conservées aux différents dépôts des Archives de l’État. Pour optimaliser l’accessibilité de cette collection fascinante, les 532 registres de comptabilité morale des années 1855 à 1924 seront numérisés et mis en ligne. Introduits dans le monde pénitentiaire belge à partir de 1855, ces registres contiennent de nombreuses informations sur le comportement, la composition du ménage, la formation, les crimes commis ainsi que l’état physique et mental de tous les détenus individuels. Les autorités prenaient des décisions reltives aux grâces et aux libérations conditionnelles sur la base de ces rapports moraux.

Une base de données de 150.000 détenus

Après la numérisation de ces 532 registres, les Archives de l'État feront appel à des bénévoles pour retranscrire les données concernant les 150.000 condamnés et pour encoder ces données dans une base de données. Cette base de données offrira un aperçu unique des condamnés belges de la seconde moitié du XIXe et du premier quart du XXe siècle. Toute personne, notamment les généalogistee, pourra découvrir si l'un de ses aïeuls a été incarcéré au cours sa vie.

En outre, la base de données offrira la possibilité aux historiens et criminologues de faire des recherches croisées. Ceux-ci pourront croiser des données telles que l’âge, le sexe, le lieu et le type de délit pour avoir un aperçu des caractéristiques et du fonctionnement du code pénal et du secteur pénitentiaire en Belgique durant cette période. L’université de Gand, partenaire du projet, se penchera sur les origines de la criminalité dans certains pans de la société et certains types de délits. Les chercheurs pourront également étudier la vie des détenus : comment ont-ils enduré un régime pénitentiaire sévère ? Comment obtenaient-ils certaines faveurs de leurs gardiens ? Comment ont-ils résisté ?

Un portail de recherche et de valorisation en ligne

Les images numérisées et la base de données pourront être consultées via un portail de recherche et de valorisation en ligne. Cette plateforme donnera au visiteur des informations sur l’histoire du monde pénitentiaire belge, sur la richesse des archives pénitentiaires, sur les sources présentes et sur les méthodes pour y mener des recherches. Le portail comportera également des méthodes narratologiques permettant de redonner vie aux récits des criminels du XIXe siècle. En reconstituant le vécu pénal des individus, les mécanismes de la discrimination redeviennent visibles ou audibles.
Le projet OUTLAW permettra d'approfondir nos seulement nos connaissances du passé, mais contribuera aussi à une meilleure compréhension des vulnérabilités sociales inhérentes à notre système judiciaire actuel, telles que le profilage ethnique, le racisme, l’orientation sexuelle, la justice des classes, etc.

Quant à Bertha, elle a pu quitter la prison anticipativement pour bonne conduite et mœurs. Le fait qu’elle ait agi non par appât du gain mais par compassion envers une jeune fille enceinte a sans doute joué un rôle dans cette décision. Prochainement, le projet OUTLAW vous apprendra si Bertha a réussi à rester définitivement loin de la prison.

     

   

Partenaires

Financé par BELSPO dans le cadre du projet de recherche BRAIN-be 2.0, le projet OUTLAW est le fruit d'une collaboration entre les Archives de l’État et l’université de Gand.

Partenaires externes :

Collaborateurs

Comité scientifique

Trois promoteurs

Actualités

Il n'y a aucune actualité pour ce projet.

Liens

1) Registres de comptabilité morale en ligne :

Pour en savoir plus sur la mise en ligne des registres de comptabilité morale

2) Inventaires d'archives en ligne :

Bruxelles

Wallonie

Flandre

 

A découvrir sur Facebook :

Page mise à jour le 17 juin 2022.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement