Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Le projet LORD : Lordship and State Formation in the County of Flanders, 15th-18th century

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contenu

Souverainement compliquées, c’est le moins qu’on puisse dire des institutions locales d’Ancien Régime… Si les tribunaux scabinaux et les cours féodales locales sont relativement bien connus du public, c’est moins le cas des seigneuries. Il s’agit d’institutions judiciaires et administratives aux tâches bien définies et reconnaissables, qui ont produit quelques séries de sources bien précises.

Quant aux seigneuries, c’est une toute autre histoire. Ce système présentait toute une panoplie de possibilités, mais dans la pratique, les seigneuries étaient des territoires où un seigneur exerçait certains droits publics au nom du prince. Le chevauchement entre des intérêts publics et privés, et entre des archives de droit privé et public est le noyau central de l’Ancien Régime, et probablement aussi de nombreux problèmes et de questions pour les chercheurs. Contrairement aux tribunaux scabinaux – plus connus –, la littérature sur les seigneuries, et notamment sur leurs archives, est quasiment inexistante.

Le projet LORD (Lordship and State Formation in the County of Flanders, 15th-18th c.) entend remédier à cette situation. Si les Archives de l’État mettront l’accent sur les seigneuries en tant que producteurs d’archives, les chercheurs de l’Université de Gand examineront leur place dans le processus de formation de l’État : l’existence de seigneuries locales est-elle conciliable avec le développement d’un État moderne ? Quels étaient les rapports entre les niveaux central et local, notamment sur le plan juridique ou fiscal, deux domaines qui concernaient de près la population locale et qui ont donc laissé des traces dans les archives des seigneuries.

En combinant les volets archivistiques et historiques, le projet LORD entend donner une idée plus claire des seigneuries, en mettant l’accent sur :

  • la place pour les habitants et le système politique sous l’Ancien Régime  
  • la production d’archives
  • la traçabilité et les possibilités d’exploitation des documents que ce régime nous a laissés. 

     

Partenaires

Le projet LORD s'étale sur quatre ans (2020-2024) dans le cadre du programme BRAIN-be 2.0 de la Politique scientifique fédérale. Il s’agit d’une collaboration entre les Archives de l’État et l’Université de Gand. Joke Verfaillie, archiviste aux Archives de l’Etat à Gand, s’occupe de la coordination du projet. A l’Université de Gand, Frederik Buylaert et Thijs Lambrecht sont les responsables du projet.

Collaborateurs

Une équipe de trois chercheurs s’occupe de la réalisation du projet :

  • dr. Kaat CAPPELLE, collaboratrice postdoc (Archives de l’Etat à Gand)
  • doctorants Tom DE WAELE et Jesse HOLLESTELLE (université de Gand)

Actualités

Il n'y a aucune actualité pour ce projet.

Liens

Découvrez sur la page Facebook des Archives de l'État quelques règles édictées autrefois :

Page mise à jour le 22 septembre 2022.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement