Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Le Ventre des Belges. « Miracle économique » et restauration des forces de travail. Origines et développement de la politique alimentaire du second immédiat après-guerre

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contenu

Au cours du second immédiat après-guerre, la Belgique continue être soumise à une économie de disette qui s’est épanouie sous l’occupation. Afin d’assurer le ravitaillement alimentaire de la population et le maintien d’une activité économique, la puissance publique se voit contrainte d’organiser l’économie nationale traditionnellement acquise à la liberté du marché. Les gouvernements qui se succèdent depuis la Libération s’attachent à la restauration des forces de travail. Au même titre que la défense d’un franc fort, cette restauration est un corollaire indispensable à la reprise de l’activité économique mais aussi au maintien de l’ordre établi et à la normalisation politique. Le Parti communiste va adhérer à ces deux objectifs et se voit attribuer le lourd et ingrat département du Ravitaillement pendant la plus grande partie de son existence qui s’étale de septembre 1944 au mois de décembre 1948.

Le choix assumé par une Belgique solvable d’une politique d’abondance de l’offre aux dépens d’une planification des investissements se démarque des choix opérés par la France, les Pays-Bas ou la Grande-Bretagne impécunieux. Encombrée par l’héritage de l’Occupation, la politique alimentaire rencontrera une forte opposition de la part du secteur alimentaire. Quant au monde ouvrier organisé, il va contester dès la Libération la politique d’austérité et l’inéquité des sacrifices demandés au nom de la restauration du pays. À vrai dire, la politique alimentaire – à savoir la politique des prix et salaires et le ravitaillement général – mise en œuvre ne peut être étudiée et comprise qu’en convoquant les crises alimentaires précédentes depuis la première occupation. Enfin, les crises alimentaires des temps de (sortie de) guerre traversées par la petite économie populeuse, transformatrice et exportatrice sont avant tout des crises des approvisionnements extérieurs.

Réalisée au sein des Archives de l'État, la thèse de doctorat a été présentée en 2015.

Collaborateurs

Thèse de doctorat : Luis Angel Bernardo y Garcia (Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier).

Promoteur : Serge Jaumain (ULB).

Co-promoteur : Jean-Jacques Heirwegh (ULB).

Publications

BERNARDO Y GARCIA Luis Angel, Le Ventre des Belges. « Miracle économique » et restauration des forces de travail. Origines et développement de la politique alimentaire du second immédiat après-guerre (1914-1948), Histoire, histoire de l’art et archéologie, ULB, 2014-2015).
La thèse sera prochainement publiée par les Archives de l’État au sein de la collection Studies in Belgian History.

BERNARDO Y GARCIA Luis Angel, Inventaire des archives des cabinets des ministres du Ravitaillement (Léon Delsinne, Edgar Lalmand, Georges Moens de Fernig) et secrétariat général du département (Georges Mathieu) (1940-1950 (principalement 1944-1948)), série Inventaires Archives générales du Royaume n°604, publ. n°5617, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2016 (7 € + frais d'envoi éventuels).

Actualités

Il n'y a aucune actualité pour ce projet.
Partager cette page :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement