Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Dépouillement et études spécifiques en matière de recherches historiques, à partir de fonds d’archives, appliquées à l’archéologie wallonne

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contenu

Au sein du Service public de Wallonie, la Direction de l’archéologie est confrontée à des besoins très spécifiques touchant les sites archéologiques déjà mis au jour ou à prospecter. La recherche historique, particulièrement l’heuristique et le traitement de fonds d’archives anciennes et inédites, constitue une option documentaire majeure, mais par rapport à laquelle les archéologues eux-mêmes sont souvent démunis, ne fût-ce que par la complexité des sources et la difficulté de leur lecture. C’est dans cette optique que les Archives de l’État ont répondu à la sollicitation de la Direction de l’archéologie, pour encadrer un projet de dépouillement systématique d’archives appliquées à l’archéologie wallonne. Les besoins sont considérables, tant en matière de localisation de sites à documenter que de panel chronologique.

Première phase du projet : Tournai

Un historien a été engagé à temps plein entre le 1er octobre 2013 et le 30 juin 2014, afin de traiter spécifiquement des fortifications de la ville de Tournai. Ces dernières années, pas moins de quinze chantiers de fouilles ont en effet été confrontés directement à des questions touchant les différents systèmes défensifs protégeant la ville de Tournai du bas Moyen âge au XIXe siècle, leurs mise en place, occupation(s), transformation(s) et abandon.

Dans cette optique, plusieurs séries de comptabilités couvrant les XIVe-XVIIe siècles et conservées à Bruxelles et à Lille ont été passées en revue, représentant plus de 200 registres sur parchemin ou sur papier :

1° Comptes des fortifications du château de Tournai (ou d’Henri VIII), de 1527 à 1546 (Bruxelles, Archives générales du Royaume, Chambres des comptes, 27267-27274)

2° Comptes des impôts levés pour les fortifications de la ville de Tournai (seconde enceinte), de 1645 à 1687 (AGR, CC, 40846-40887)

3° Comptes domaniaux du bailliage de Tournai-Tournaisis, comprenant la mention de travaux de fortifications au château, de 1516 à 1600 (Lille, Archives départementales du Nord, B 13053-13109 et AGR, CC, 3552-3555)

4° Comptes des impôts levés à Tournai pour les travaux aux fortifications, de 1582 à 1592 (AGR, CC, 40587-40595)

5° Comptes généraux de la ville de Tournai, de 1397 à 1600 (AGR, CC, 39898-40016).

La plupart de ces comptes ont été scannés ou photographiés. L’information collectée – essentiellement des mentions de travaux d’aménagement ou d’aliénation de portions de fortifications – a été encodée dans une base de données Access ; elle a fait l’objet d’une indexation topographique (quartier, paroisses, noms de tours, rues) aussi précise que le permettent les sources conservées.

Seconde phase du projet : Bouvignes

La seconde phase du projet de partenariat entre les Archives de l’État et la Région wallonne consiste en l’indexation des registres de la Haute cour de Bouvignes (Province de Namur), conservés aux Archives de l’État à Namur.

Partenaires

Ce projet est réalisé au sein des Archives de l’État grâce à un crédit du Service public de Wallonie. Le Comité scientifique est composé du Dr. Emmanuel Bodart (Archives de l’État à Namur), de Frédéric Chantinne (Service Public de Wallonie) et de Isabelle Deramaix (Service Public de Wallonie).

Collaborateurs

Dr. Florian Mariage.

Publications

A terme, la base de données sera mise en ligne et rendue accessible sur le site internet des Archives de l’État.

Actualités

Il n'y a aucune actualité pour ce projet.

Liens

Direction de l’Archéologie du Service public de Wallonie

Partager cette page :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement