Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Archives de l'État à Anvers-Beveren

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contact :

Kruibekesteenweg 39/1
9120 Beveren
  Comment s'y rendre ?

T : +32 (0)3 750 29 77 / +32 (0)3 236 73 00
F : +32 (0)3 750 29 70
rijksarchief.antwerpen-beveren@arch.be

Heures d'ouverture :

Du mardi au vendredi : de 9h à 16h30.

En juillet et en août : fermé entre 12h et 13h.

Fermé les lundis, samedis et dimanches, jours fériés et jours de récolement.

  • Distribution des documents à 9h15, 10h30, 11h30, 13h, 14h et 15h.
  • Possibilité de réserver maximum 5 documents au préalable, un jour ouvrable à l'avance. Les références des documents à réserver peuvent être envoyées par fax ou email.

  Consultez ici la liste complète des jours de fermeture

Horaire d'été

En juillet et en août, les salles de lecture des Archives de l’État restent ouvertes ! Elles seront néanmoins fermées entre 12h et 13h, excepté au CegeSoma. La salle de lecture du CegeSoma sera fermée chaque vendredi. La salle de lecture des Archives générales du Royaume, à Bruxelles, ouvrira à 9h au lieu de 8h30, du mardi au vendredi. L’horaire normal sera rétabli partout dès le 1er septembre 2017.

La fabrique d’église de Saint-Willibrord à Berchem a déposé 20 mètres linéaires d'archives aux Archives de l’État à Anvers-Beveren. Remontant au XIIIe siècle, le fonds contient notamment des photos de toutes les rues de la paroisse, réalisées en 1949-1950 par un photographe local.

En avril 2017, la fabrique d'église Saint-Charles-Borromée à Anvers a déposé 20 mètres linéaires d’archives aux Archives de l’État à Anvers-Beveren. Les documents les plus remarquables sont, sans aucun doute, les plans pour la construction de l’église baroque ainsi que la collection de dessins du mobilier et des ornements, que la Communauté flamande a reconnu en 2007 comme des trésors du patrimoine.

09/06/2017 - Gestion d'archives

Fin mars 2017, une modification de la loi organique des services de renseignement et de sécurité a été approuvée. Le nouveau texte législatif comprend plusieurs dispositions relatives aux archives de ces services et prévoit notamment une extension du délai dans lequel la Sûreté de l’État doit transférer ses archives aux Archives de l’État, ce que celles-ci regrettent. D'un point de vue archivistique, ce dossier a néanmoins quelques aspects positifs.

16/05/2017 - Numérisation

Depuis ce 16 mai 2017, quelques 85.000 images numériques du cadastre (1800-1844), couvrant la totalité du territoire belge, sont consultables en ligne. La mise en ligne s'est déroulée en présence du Ministre des Finances et de la Secrétaire d'État à la Politique scientifique. Le premier cadastre, ou cadastre primitif, a été entériné en 1834, à l’exception de celui des provinces du Limbourg et du Luxembourg.

04/05/2017 - Divers

En 2017, six nouveaux projets de recherche, dans lesquels les Archives de l'État s'insèrent, ont été sélectionnés par le SPP Politique scientifique fédérale, dans le cadre du programme BRAIN. Une bonne nouvelle en cette période de restriction budgétaire. La participation aux projets BRAIN est en effet l'une des rares possibilités pour les Archives de l'État d'obtenir des fonds supplémentaires pour le développement de ses activités scientifiques. Découvrez les six nouveaux projets approuvés.

Grâce à un partenariat entre les Archives de l’État à Anvers-Beveren, le Centre brabançon d’information historique à Bois-le-Duc (BHIC), la cellule patrimoniale campinoise (k.ERF) et l’abbaye de Postel, les chartes sur parchemin de l’abbaye de Postel, vieilles de plusieurs siècles, sont désormais consultables sur internet. C’est le résultat d’une collaboration transfrontalière exemplaire !

Lors du réinventoriage d’une série de testaments conservés dans les archives de la Cathédrale d'Anvers, un archiviste des Archives de l’État à Anvers-Beveren a trouvé une référence à une société bien particulière, celle du Repas du Fils prodigue. La principale, sinon la seule activité de cette association consistait en l’organisation annuelle d’un ou plusieurs banquets très copieux – comme dans la parabole évangélique – mais … pendant le Carême. Sur son lit de mort, un des membres de la société, le curé Jan Coomans, fut cependant pris de remords.

En janvier 2017, le président du cercle d’histoire locale de Mol a découvert sur internet un rôle censier de près de 600 ans, détenu par un collectionneur privé. Il s’agit d’un document de la Table du Saint-Esprit, prédécesseur des CPAS. Le document public a été remis aux Archives de l’État puis prêté à la commune de Mol. Découvrez le trajet parcouru par le parchemin.

Depuis ce 1er janvier 2017, de nouveaux horaires sont d’application dans les salles de lecture des Archives de l’État, sur base d’une approche différenciée en fonction des dépôts. Cette décision est due à un rétrécissement des budgets, à la baisse des effectifs et à des divergences entre certains besoins régionaux ou locaux. La réduction des horaires d’ouverture n’entraînera pas pour autant une diminution du service public. Les jours de la semaine où la salle de lecture est fermée les Archives de l’État restent à disposition (par téléphone ou e-mail) pour faire des recherches ou répondre à des questions et l’établissement continuera bien entendu à ouvrir les archives à la recherche, à les numériser, à organiser des événements, à alimenter le moteur de recherche http://search.arch.be, etc. Les visiteurs des salles de lecture qui n’auraient plus la possibilité de mener leurs recherches suite aux nouveaux horaires sont invités à prendre contact avec le chef de service du dépôt concerné.

21/12/2016 - Gestion d'archives

Ce 21 décembre 2016, un arrêté ministériel relatif aux locaux d'archives a été publié au Moniteur belge. Cet arrêté détaille les prescriptions techniques et normes auxquelles doivent satisfaire les locaux d’archives de certains services et établissements publics. Pour les Archives de l’État, la publication de cet arrêté ministériel marque un nouveau pas important vers un cadre réglementaire clair ayant pour objectif de stimuler les services publics à mener une politique archivistique rationnelle, visant à garantir une conservation durable des informations sociétales pertinentes.

Combien de temps devons-nous conserver ces documents ? Voici la question la plus fréquemment posée aux archivistes et aux gestionnaires d'informations. La réponse varie en fonction des critères administratifs, juridiques, historiques et scientifiques qui sont rassemblés dans un tableau de tri des archives. Depuis peu, les villes et communes flamandes peuvent disposer d’une nouvelle version du tableau de tri concernant leurs archives.

Prévu de longue date, le déménagement de la bibliothèque de l’abbaye Saint-Bernard à Bornem aux Archives de l’État à Beveren a été réalisé en octobre 2016. Les Archives de l’État mettent leur infrastructure, et leur expertise dans le domaine de la gestion de collection, à disposition de cet acteur patrimonial local, pendant toute la durée des travaux de restauration de l'abbaye.

25/11/2016 - Numérisation

En 1934, le gouvernement des Pays-Bas a transmis à notre pays quelques centaines de cartes et plans, essentiellement des plans de fortifications de villes ayant fait partie des Pays-Bas méridionaux. Outre depuis les ordinateurs de nos salles de lecture, ces cartes sont désormais consultables en ligne via le site Cartesius !

Avis aux visiteurs et partenaires des Archives de l'État

Les Archives de l'État sont conscientes du rôle essentiel qu'elles jouent en matière d'accès à l'information et aux documents d'archives. Depuis de nombreuses années, elles s'efforcent d'offrir un service de qualité à tous leurs usagers. Dans les prochains mois, les Archives de l’État seront toutefois contraintes d'adapter leur service au public suite à la réduction des budgets et de ses effectifs, mais aussi à l'évolution des besoins du public. Cette réorganisation sera préparée dans les prochaines semaines. Si plusieurs orientations restent encore ouvertes, il est néanmoins certain qu'elle aura un impact sur les horaires d’ouverture des salles de lecture. Nous vous informerons des décisions prises à ce sujet dès que possible.

04/10/2016 - Divers

Vous êtes-vous déjà demandé quelle est l'historique de votre maison ou de tout autre patrimoine immobilier privé ? Depuis septembre 2016, un nouvel ouvrage vous permet de découvrir les pistes à suivre parmi les nombreuses sources existantes, notamment aux Archives de l'État.

07/07/2016 - Numérisation - Divers
Découvrez en vidéo comment utiliser nos moteurs de recherche

Vous souhaitez des trucs et astuces pour retrouver plus facilement certaines archives ou des traces de vos ancêtres sur le site internet http://search.arch.be des Archives de l’État ? Découvrez dans notre vidéo comment vous inscrire et comment exploiter au mieux toutes les fonctionnalités de nos moteurs de recherche ! Ce 1er octobre 2016, les Archives de l'État organisent, par ailleurs, un atelier concernant les moteurs de recherche. Participation gratuite ! Infos et inscriptions avant ce 23 septembre 2016.

 Découvrir la vidéo

06/07/2016
Les archives pénitentiaires prêtes à livrer leurs secrets

Le dernier numéro de la revue Science Connection vient de paraître. Vous pourrez y lire en page 4 un article sur les archives de prison consultables aux Archives de l'État et découvrir l'actualité des 10 établissements scientifiques fédéraux. Les inventaires des archives des prisons de Charleroi, Mons, Verviers, Huy, Dinant, etc., sont notamment en vente à la boutique des Archives générales du Royaume.

 Télécharger gratuitement la revue

Auteur de nombreuses dissections de corps humains, Vésale publie en 1543 son traité d'anatomie. Quelques années plus tard, en 1613, un certain Emanuel Philippus Trognesius demande, qu'à sa mort, son corps soit disséqué et étudié afin de déterminer la cause de sa maladie. L'acte est conservé aux Archives de l'État à Anvers...

21/05/2016 - Divers - Anvers-Beveren

En 1708, Thomas Vardapiet de Wanand, abbé de l’ordre de Saint-Antoine et archevêque de la Sainte-Croix de la province ecclésiastique de Gochtan, en Arménie perse, arrive à Anvers. Malade et âgé, il décède quelques semaines plus tard et est enterré dans la Cathédrale d'Anvers. Il laissa derrière lui trois documents en arménien, aujourd'hui conservés aux Archives de l’État à Anvers-Beveren.

20/05/2016 - Numérisation

Ces dernières années, les Archives de l'État ont numérisé et mis en ligne plus de 27.000 registres paroissiaux ! Bonne nouvelle : depuis ce 19 mai 2016, 1.472 registres paroissiaux ont été ajoutés sur notre site internet, soit environ 500.000 pages ! Parmi les principaux ajouts figurent les registres paroissiaux de Bruges (803 registres numérisés), Malines (211 registres numérisés) et Ath (88 registres numérisés). Découvrez la liste complète !

11/04/2016 - Numérisation

Les Archives générales du Royaume conservent 717 registres de statistiques démographiques sur la population belge entre les années 1841 et 1976. Au sein de ces registres, quelque 23.000 tableaux manuscrits contiennent des données démographiques détaillés de chaque commune belge. Source unique en Europe, ces registres ont été numérisés et sont dorénavant consultables en ligne ! Vous pouvez y découvrir le nombre de cas de choléra en 1890, le nombre de jumeaux nés en 1920,  l'âge des personnes mariées dans votre commune en 1936, étudier l’évolution de la migration vers le Canada dans les années 1930, etc.

17/03/2016 - Divers - Gand - Anvers-Beveren

Un testament de Maria Pypelinckx, qui n’est autre que la mère du peintre Pierre Paul Rubens, a été découvert, début février 2016, aux Archives de l’État à Gand ! La découverte a été faite par hasard par Willy Stevens, un passionné d’archives âgé de 73 ans ! Le testament a été analysé par le Rubenianum, centre d'étude de la ville d’Anvers.

25/02/2016 - Publications

Publié par les Archives générales du Royaume, ce dictionnaire mentionne quelques 3.600 paroisses et chapelles desservies par un prêtre en Belgique, au Grand-Duché de Luxembourg, aux Pays-Bas et en Allemagne à la fin de l’Ancien Régime.

En 2009, les Archives de l’État avaient validé un tableau de tri des archives des CPAS flamands. Ce tableau de tri a été élaboré en collaboration avec un groupe de travail de l’association flamande des bibliothèques, archives et centres de documentation qui se réunit régulièrement depuis 2004. La nouvelle version de ce tableau de tri, finalisée en septembre 2015, vient d’être mise en ligne pour consultation. Au printemps 2016, les dépôts des Archives de l’État en Flandre inviteront les responsables des CPAS à une séance d’information concernant de ce tableau.

03/12/2015 - Numérisation
Mise à jour des registres de l'état civil : un million de pages ajoutées !

Un million de pages viennent d’être ajoutées sur notre site http://search.arch.be. Des registres de l'état civil de toutes les provinces ont été mis en ligne, notamment des communes suivantes :
- Région de Bruxelles-Capitale : Bruxelles, Etterbeek, Schaerbeek, Watermael-Boisfort, etc.
- Wallonie : Ath, Froidmont, Neufvilles, Tubize, Liège, Cheratte, Ramelot, Namur, Landenne, Izier, etc.
- Flandre : Mechelen, Boutersem, Erembodegem, Hamme, Kemmel, Lochristi, Moelingen,Tollembe...ek, Waregem, Zelzate, etc.
Les erreurs signalées dans les fichiers ont été rectifiées. Quelques registres des années 1914 et 1915 ont été ajoutés. Bonnes recherches !

En mars 2013, l’administration provinciale d’Anvers a transféré ses archives statiques aux Archives de l’État à Anvers-Beveren. Quelque 975 mètres d’archives ont été déménagées de la Maison provinciale au dépôt des Archives de l’État, suite à la mise en service d’un nouveau bâtiment pour l’administration provinciale. Un inventaire succinct est déjà disponible.

Les Archives de l’État à Anvers-Beveren viennent de (re)découvrir quelques boîtes d’archives de la section belge du Kibbo Kift Kindred. Fondé en Angleterre en 1920 par l’artiste, écrivain et pacifiste John Hargrave, ce mouvement disposait de ramifications à l'étranger, notamment en Belgique, aux Pays-Bas et en Russie. Créée en 1926, la section belge portait le nom de « Lawerce Lodge » (clan des alouettes). Les archives de la branche belge du Kibbo Kift Kindred sont actuellement en cours d’inventoriage.

Traitement analytique des archives scabinales de la région anversoise

Depuis les années 1990, plusieurs bénévoles s’occupent de l’ouverture à la recherche des états des biens et des actes (scabinaux) de la région anversoise. En 2006, le village d'Hingene a été ajouté à la longue liste des archives à analyser. L’intégration des données relatives à Hingene (identification de 26.376 personnes) dans notre moteur de recherche vient d’être finalisée. Un tout grand merci aux bénévoles pour leur dévouement et assiduité. Entre-temps, le travail continue…

  Lire la suite

Fin juillet 2015, le Musée du Design à Gand a transféré aux Archives de l’État 300 mètres d'archives du concepteur industriel belge Philippe Neerman. Il a fallu quatre camions de déménagement pour transporter le fonds aux Archives de l’État à Beveren. Philippe Neerman a notamment collaboré aux projets des métros de Bruxelles, Lyon et Marseille.

06/08/2015 - Publications

À l’histoire familiale succède fréquemment la généalogie immobilière. Ce domaine de recherche en vogue est pratiqué par les historiens du bâti, mais également par des amoureux de leur maison. Malgré les nombreuses sources en la matière présentes aux Archives de l’État, l’exercice requiert de la patience. Découvrez les pistes à suivre...

22/07/2015 - Numérisation

Les Archives de l'État conservent d'importantes collections de cartes et plans. Plus de 112.000 cartes et plans ont déjà été numérisés et plus de 77.500 d'entre eux sont consultables au sein des différentes salles numériques des Archives de l'État. Certains plans numérisés ont plus de 500 ans !

Ce lundi 29 juin 2015, les Archives de l’État à Anvers-Beveren accueillaient le Ministre des Finances et la Secrétaire d’État à la Politique scientifique. Objectif ? Présenter l’établissement ainsi que les projets menés actuellement avec le SPF Finances.

Il y a 200 ans, le 18 juin 1815, avait lieu la célèbre Bataille de Waterloo... Cela faisait déjà un an et demi que les Belges n'étaient plus Français ! Les Archives de l’État conservent des centaines de mètres d’archives sur les périodes française et hollandaise.

09/06/2015 - Inventoriage - Acquisitions

Près de 9 km d’archives du SPF Finances ont déjà été transférés vers les dépôts des Archives de l'État  ou éliminés dans le cadre du projet SATURN. Les premiers inventaires, dont quelques instruments de recherche relatifs aux bureaux des hypothèques, viennent d’être publiés. Découvrez sans tarder les archives hypothécaires ainsi que quelques conseils pour les consulter.

Plus d'un million de noms de famille introduits récemment dans notre moteur de recherche

Vos ancêtres habitaient la Campine ou la région d'Anvers ? Les bénévoles des Archives de l'Etat ont analysé 348.157 actes des années 1792-1914, issus des registres de l'état civil de la Campine et de la province d'Anvers et introduit 1.120.247 nouveaux noms de famille dans le moteur de recherche Rechercher des personnes. Découvrez toutes les mises à jour du moteur de recherche.

A la recherche d'un lieu pour votre blocus ?

Chaque mois de juin, ce sont les examens ! Vous êtes à la recherche d’un endroit calme pour étudier ? Rendez-vous dans l’une de nos salles de lecture à Bruxelles (rue de Ruysbroeck 2 et Quai Demets 7), Louvain-la-Neuve, Liège, Namur, Mons,  Arlon, Saint-Hubert ou en Flandre ! Pour 10 €/an, bénéficiez de tout le confort nécessaire et surtout d’une atmosphère studieuse, entouré(e) de chercheurs et généalogistes !

SATURN et MONETA : deux projets relatifs aux archives du SPF Finances

Le SPF Finances a déjà transféré vers les dépôts des Archives de l’État ou éliminé près de 9 km d'archives dans le cadre du projet SATURN. Les premiers inventaires, dont quelques instruments de recherche relatifs aux bureaux des hypothèques, viennent d’être publiés. Découvrez sans tarder les archives hypothécaires ainsi que quelques conseils pour les consulter. Un projet baptisé MONETA vient, par ailleurs, d’être lancé en avril 2015 afin d’offrir un aperçu général des archives des services centraux du SPF Finances.

Le développement croissant des services numériques des établissements d’archives a amené la communauté archivistique européenne à réunir les expériences et les expertises autour d’un projet pionnier : la mise sur pied d’un portail commun pour les archives. Les Archives de l’État participent à ce projet APEx et coordonnent par ailleurs les contributions belges en invitant les autres établissements belges d’archives à y participer.

Les Archives de l’État ont définitivement quitté le château de Gérard le Diable pour s'installer dans un tout nouveau bâtiment situé à la Bagattenstraat à Gand. L'inauguration officielle a eu lieu ce mercredi 22 avril 2015. La nouvelle salle de lecture des Archives de l’État à Gand est ouverte au public depuis ce mardi 5 mai 2015.

Ces dernières années, les Archives de l’État acquièrent de plus en plus d’archives paroissiales. Bien que ces acquisitions présentent des différences régionales considérables en volume et en fréquence, le phénomène se vérifie dans toute la Belgique. En concertation avec les diocèses et avec l’aide de nombreux bénévoles, les Archives de l’État cherchent des solutions de conservation à long terme. Le cas de l’évêché de Gand constitue un bel exemple.

En mars 2015, les Archives de l’État à Beveren ont récupéré un sceau datant de 1260. Cette histoire a débuté par un mystérieux e-mail en provenance d’une personne dénommée "Perkamentus antiquarius"...

19/02/2015 - Divers
Dossiers de procès et bibliographie de l'Histoire de Belgique

Les Archives de l’État conservent plusieurs centaines de mètres linéaires de dossiers de procès. Véritable mine d’informations, ces archives sont utiles tant en recherche qu'en généalogie ! Pour en savoir plus, découvrez notre article publié en pages 28-30 du magazine Science Connection. A lire également, l’article publié en pages 20-24 sur la bibliographie de l’Histoire de Belgique rédigée par les Archives de l’État.

05/02/2015 - Divers - Anvers-Beveren
Les Archives de l'Etat à Beveren servent de décor à une série policière !

Ce jeudi 5 février a débuté la 6ème saison de la série policière Vermist, sur la chaîne flamande Vier. Ne ratez surtout pas le 4ème épisode de la saison (intitulé "Kathleen"), diffusé ce jeudi 26 février vers 21h ! Vous pourrez y apercevoir le dépôt des Archives de l'État à Beveren, qui a servi de décor à la série. Le tournage avait eu lieu aux Archives de l'Etat à Beveren en avril 2014. Dans l’épisode, la commissaire Tine Peeters (interprétée par l’actrice flamande Joke Devynck) enquête sur la disparition d’une certaine Kathleen. Quelques jours plus tôt, Kathleen était venue aux Archives de l’État rechercher des informations afin d’élucider une vieille histoire familiale...

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux biens privés ont subi des dommages, ce qui a donné lieu à des indemnisations. Les Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier conservent aujourd'hui environ 1 million de dossiers introduits, à l'époque, par les victimes de dommages mobiliers et immobiliers. Téléchargeables au format pdf, les inventaires des archives relatives à la série centrale de la province de Hainaut et à la série provinciale de la Province de Liège sont disponibles en version papier depuis début janvier 2015.

Fondée en 1817, l’École normale de l’État à Lierre a définitivement fermé ses portes en 2012. Il s'agissait de l'établissement public, destiné à la formation d’enseignants, le plus ancien en Belgique. Publié en novembre 2014, lL’inventaire des archives de l’École normale de l’État à Lierre est une source idéale pour étudier l’histoire de la pédagogie ou pour effectuer des recherches généalogiques et prosopographiques.

Le 6 juin 1941, les cent premiers prisonniers politiques débarquent dans la section allemande de l’établissement pénitentiaire de Merksplas. Certains seront par la suite déportés dans des camps de travail dans le nord de la France. L'inventaire des 28,3 mètres linéaires d’archives est paru en novembre 2014.

Les Archives de l'État conservent les archives de plusieurs établissements scolaires. En novembre 2014, trois fonds d'archives scolaires ont été ouverts à la recherche : les archives des écoles moyennes de l'État à Namur, de l'athénée royal à Berchem et de l'école normale à Lierre.

En novembre 1994, la faillite des chantiers navals Boel sonnait définitivement le glas de l'industrie de la construction navale en Belgique. Vingt ans plus tard, un ouvrage reprenant plus de 170 photos d'archives était publié. Face au succès, l'ouvrage sera réédité en décembre prochain.

Chaque année, les Archives de l’État prêtent un certain nombre de documents pour des expositions organisées tant en Belgique qu’à l’étranger. Ce fut encore le cas en 2014 pour des documents issus des fonds des Archives de l’État à Gand, Louvain et Anvers. L’occasion d’attirer l’attention sur cette activité peu connue de notre établissement.

Plus de 500 mètres d’archives de la cathédrale Notre-Dame à Anvers viennent d’être transférées aux Archives de l’État à Beveren. Le fonds comprend notamment 6.000 chartes sur parchemin.

Le tri des archives représente pour les villes et communes une mission très exigente. Les tableaux de tri des archives des communes flamandes, rédigés dans les années 1980-1990, étaient sujets à révision suite à de nombreuses (r)évolutions légales, organisationnelles et technologiques. Un groupe de travail de la VVBAD (association flamande pour les bibliothèques, les archives et la documentation) s'en est occupé et le 11 juillet 2014, l'archiviste général du Royaume a validé la nouvelle version du tableau de tri des archives des communes flamandes.

Restauration de deux archives médiévales, avec l’aide des cercles courtraisiens.

Depuis 2004, le cercle de généalogie de Flandre (section Pays de Waes) et les Archives de l’État à Beveren collaborent pour ouvrir à la recherche numérique tous les documents des années 1540-1796 concernant les orphelins du Pays de Waes. Parmi ces archives figurent les états de biens, actes de tutelle, comptes d’orphelins, de liquidations, de conditions, de lotissements, de répartitions, autorisations d’échevins, etc. Quelque 800.000 pages doivent être numérisées, décrites et indexées. Ces archives seront , à terme, mise en ligne. Ces sources contiennent, en effet, de riches informations généalogiques et historiques.

04/03/2014 - Divers

En janvier 2014, les modalités de consultation des registres de la population et registres des étrangers ont été modifiées. Découvrez les diverses modifications.

Après la campagne des 18 jours et la capitulation de l’armée belge le 28 mai 1940, les Belges mesurent les effets néfastes de la guerre. En juillet 1940, notre pays comptait quelque 500.000 chômeurs. L’occupant allemand donne, dès lors, la priorité à la résorption du chômage en engageant les sans-emploi dans l’industrie de guerre allemande. Le 14 avril 1941, il crée l'Office national du travail. Celui-ci disposait de sections dans toutes les provinces. Les jeunes étaient, par ailleurs, encouragés à se porter volontaires pour le travail en Allemagne. Ils pouvaient s’adresser au Service des volontaires du travail pour la Flandre (VAVV) ou  le Service des volontaires du travail pour la Wallonie (SVTW).

Historique des Archives de l’État à Anvers

La loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796) sert de base légale à l’établissement de dépôts des Archives de l’État en Belgique. Le département des Deux-Nèthes appliqua cependant cette loi de façon assez laxiste. Il faudra attendre l’arrêté royal du 24 février 1896 pour voir la création d’un dépôt des Archives de l’État à Anvers. Installé dans une petite maison de rapport à la Hofstraat, au centre-ville d’Anvers, le dépôt des Archives de l’État à Anvers ouvrira ses portes en juillet 1897. Les archives anversoises seront transportées depuis les Archives générales du Royaume dans trois wagons ferroviaires. En 1903, la collection représente un volume de 540 mètres linéaires.

En 1905-1906, l’architecte Eugène Geefs fait construire un bâtiment très fonctionnel en style néo-renaissance dans le quartier Zurenborg, à la Door Verstraeteplaats. Sur le bâtiment trône une sculpture en bronze de Clio, la muse de l’histoire. Le nouveau bâtiment peut abriter 2.674 mètres de documents. Les planchers et le toit sont construits en béton, ce qui est assez révolutionnaire à l’époque.

À la fin des années 1930, les magasins d’archives sont déjà bien garnis. Les concepteurs du bâtiment prévoient une extension mais il faut attendre l’Archivschutz allemand pour qu’une nouvelle aile voie le jour en 1942, à la Bosduifstraat. Suite à ces travaux, la capacité de stockage est doublée.

Vers 1975, le bâtiment arrive à nouveau à saturation. Quelques années plus tard, les fonds des tribunaux et des services fédéraux extérieurs sont transférés vers les Archives de l’État à Beveren. À partir de 1994, la Régie des Bâtiments à projette la construction d’une nouvelle aile avec des magasins et des bureaux. Ces travaux sont lancés fin 2007. En attendant la fin des travaux, le personnel et les archives ont été transférés à Beveren.

Historique des Archives de l'État à Beveren

En 1955, la loi sur les archives est promulguée. Elle prévoyait que les documents de moins de 100 ans qui n’avaient plus d’utilité pour l’administration soient déposés aux Archives de l’État. A partir de la fin des années 1950, les Archives de l’État reçoivent donc plus d’archives qu’elles n’en peuvent abriter. Une extension des espaces de stockage s’imposait !

Le problème du manque de place a été résolu en premier lieu par la création de dépôts d’arrondissement, destinés à désengorger les dépôts des Archives de l’État situés dans les capitales de province. Au milieu des années 1960, des dépôts d’arrondissement sont mis en place à Courtrai, Renaix, Huy, Tournai et Beveren. À l’instar de ce qui se faisait à l’étranger, des dépôts d’archives intermédiaires sont également créés. Ces dépôts étaient en charge de la conservation temporaire de documents administratifs dont il devait encore être décidé s’ils seraient éliminés ou conservés. Les documents destinés à être conservés en permanence étaient ensuite transmis au dépôt d’archives qui était légalement compétent pour les documents en question.

Les Archives de l'État de Beveren ont ouvert leurs portes en 1964. Le choix se porte sur une caserne qui date des années 1881-1883,  occupée précédemment par le génie de Beveren.

Entre 1976 et 1981, de nouveaux magasins d’archives sont mis en service. En 2010, environ 630 panneaux solaires photovoltaïques sont placés sur le toit, afin de faire diminuer la facture énergétique des Archives de l'Etat à Beveren. En 2013, le dépôt est rénové en profondeur : il est compartimenté pour, notamment, augmenter la sécurité anti-incendie et pour optimiser l’isolation thermique. Les façades extérieures sont couvertes de panneaux bleu-gris destinées à donner une image plus moderne au bâtiment. La démolition du bâtiment administratif actuel (l’ancienne aile des officiers de la caserne) était prévue pour 1980… le bâtiment est cependant toujours là et l’intérieur a été rénové en 2006.

Aujourd’hui, les Archives de l’État à Beveren disposent d’une capacité de stockage d’environ 62 kilomètres linéaires d’archives.

Historique des Archives de l'État à Anvers-Beveren

Les travaux en cours aux Archives de l'État à Anvers nécessitant davantage de temps, les Archives de l'État à Anvers ont fusionné avec les Archives de l'État à Beveren le 1er mai 2014. Lorsque les travaux à Anvers seront terminés, les Archives de l'État à Anvers retourneront à la Door Verstraeteplaats.  Les Archives de l'État à Beveren fonctionneront alors à nouveau comme dépôt intermédiaire pour tout le territoire flamand.

Bibliographie

E. HOUTMAN, "Camera obscura: een kleine geschiedenis van een archiefdienst. Het personeel van het Antwerps Rijksarchief 1896-1918", G. MARÉCHAL réd., "Een kompas met vele streken". Studies over Antwerpen, scheepvaart en archivistiek aangeboden aan dr. Gustaaf Asaert ter gelegenheid van zijn 65ste verjaardag (Archiefkunde. Verhandelingen aansluitend bij Bibliotheek- & Archiefgids 5), Anvers, 1994, pages 91-99.

W. ROMBAUTS, "Een rijksarchief in de provincie. Enkele nieuwe gegevens betreffende het ontstaan van het Rijksarchief te Antwerpen", G. MARÉCHAL réd., "Een kompas met vele streken". Studies over Antwerpen, scheepvaart en archivistiek aangeboden aan dr. Gustaaf Asaert ter gelegenheid van zijn 65ste verjaardag (Archiefkunde. Verhandelingen aansluitend bij Bibliotheek- & Archiefgids 5), Anvers, 1994, pages 152-161.

Les archives conservées aux Archives de l’État à Anvers-Beveren peuvent être subdivisées en deux grands ensembles géographiques. La plupart des documents sont librement consultables au sein de la salle de lecture du dépôt à Beveren.
Les archives du ressort de l'ancien arrondissement judiciaire de Dendermonde sont, quant à elles, conservées depuis 2015 aux Archives de l'État à Gand.
Vous trouverez donc aux Archives de l’État à Anvers-Beveren :

1) Les archives du ressort du territoire de la Flandre

Il s'agit de fonds d’archives couvrant la totalité ou de grandes parties du territoire flamand :

  • les registres paroissiaux de l’Ancien Régime,
  • les registres de l’état civil (XIXe et XXe siècles),
  • les registres de commerce des Tribunaux de Commerce (essentiellement XXe siècle),
  • les archives d’entreprises (essentiellement XIXe et XXe siècles),
  • les archives des services centraux de la Communauté flamande (essentiellement deuxième moitié du XXe siècle).
  • Instruments de recherche

2) Les archives du ressort d'Anvers

Les archives du ressort d’Anvers proviennent d’institutions publiques et privées, d’organisations, de familles et de personnes ancrées à un moment ou à un autre sur le sol de l'actuelle province d’Anvers.

  1. Archives publiques de l’Ancien Régime
  2. Archives publiques de la période contemporaine
  3. Archives ecclésiastiques
  4. Archives notariales
  5. Archives privées
  6. Sources généalogiques
  7. Collections
  8. Instruments de recherche

1. Archives publiques de l’Ancien Régime

Les principales archives médiévales et modernes proviennent des tribunaux scabinaux (les prédécesseurs des communes), des tables des pauvres et d’établissements ecclésiastiques tels que les diocèses, les chapitres, églises paroissiales, abbayes, couvents, institutions de bienfaisance, etc. Les Archives de l’État à Anvers-Beveren conservent également des archives d’origine privée : les archives des jésuites, de familles (illustres), des notaires, etc.

Archives du marquisat d’Anvers : le marquisat d’Anvers faisait partie du duché de Brabant et était subdivisé en bailliages ou quartiers, à savoir Arkel, Geel, Herentals, Hoogstraten, Rijen, Turnhout et Zandhoven. Les archives de ces quartiers n’ont été conservées que très fragmentairement, à l’exception de celles du Pays d’Arkel et du quartier d’Herentals, qui contiennent de belles séries de résolutions et de comptes.

Institutions locales : les archives des institutions locales ont été conservées variablement en fonction des communes, notamment pour les seigneuries, les tribunaux scabinaux, les cours féodales, allodiales et censales, et les administrations communales. Les archives des villes d'Anvers, Malines, Lierre, Turnhout sont consultables auprès des services d’archives des villes respectives. Certaines communes conservent également leurs archives d'Ancien Régime.

2. Archives publiques de la période contemporaine

Les archives des XIXe et XXe siècles qui sont conservées aux Archives de l’État à Anvers-Beveren proviennent essentiellement :

a) des Cours et tribunaux,
b) des Services extérieurs des ministères de la Justice, des Finances, de l’Éducation et des Transports, etc.
c) de l’administration provinciale d’Anvers,
d) des communes,
e) des établissements publics divers.

a) Archives des Cours et tribunaux

Parmi les archives de tribunaux des arrondissements d’Anvers, Malines et Turnhout figurent celles des :

  • Cour d’Appel d’Anvers (1955-1983)
  • Cour d’Assises d’Anvers (1795-1982)
  • Tribunaux de Première Instance, y compris les archives du Parquet du procureur du Roi (1796-2005)
  • Tribunaux militaires (1817-1959)
  • Tribunaux du commerce, y compris le registre du Commerce (1806-2003)
  • Tribunaux du Travail (1847-1974)
  • Tribunaux de Police (1798-1974)
  • Justices de Paix (1795- ca. 1980)
  • Conseil d'enquête maritime (1927-1980)

b) Archives des Services extérieurs des ministères

Services extérieurs du Ministère de la Justice : les archives des établissements pénitenciers offrent de nombreuses perspectives de recherche. Leur accessibilité est néanmoins restreinte pour des raisons de protection de la vie privée.   

  • Prisons d’Anvers, Hemiksem Sint- Bernards, Merksplas, Turnhout (1798- ca. 1980)
  • Centres d’internement (après la Seconde Guerre mondiale) d’Anvers, Berchem, Breendonk, Hemiksem, Malines (1944-1971)
  • Centre de réfugiés juifs de Merksplas (1938-1940)
  • École pénitentiaire de Hoogstraten (1921-1955)
  • Colonies de Bienfaisance de Hoogstraten-Merksplas-Wortel (1810-1980)
  • Centre d’Observation de Mol (1913-1989)
  • Institut d’Éducation de l’État à Mol (1894-1998)

Services extérieurs du Ministère des Finances : de nombreuses archives (XIXe-XXe siècles) de plusieurs Bureaux de l’Enregistrement et des Hypothèques et de la Direction régionale du Cadastre d’Anvers ont été conservées. Les déclarations de successions sont fort consultées.

Services extérieurs de l’ancien Ministère de l’Éducation : parmi les récentes acquisitions d’archives des services extérieurs de l’ancien Ministère de l’Éducation, signalons les archives d’établissement scolaires :

  • Athénée royal d’Anvers (1830-2008)
  • École moyenne de l’État à Anvers (1861-2007)
  • Athénée royal de Berchem (1934-2006)
  • École normale de l’État à Lierre, et successeur en droit  (1914-1996)

Services extérieurs de l’ancien Ministère des Transports : parmi les fonds importants figurent les archives du 

  • Service Gestion des Navires d’Anvers (anciennement Commissariat du Port d'Anvers), y compris les rôles d’équipage des navires marchands belges et les états de navigation des marins enrôlés sur des navires marchands belges (1845-2008),
  • Commissariat du Port. Service Émigration (1912-1974).

c) Archives de la province d’Anvers et de son prédécesseur en droit, le département des Deux-Nèthes (1794-1814)

Il s'agit des archives les plus volumineuses (environ 5 km) conservées aux Archives de l’État à Anvers-Beveren. Les documents les plus récents remontent aux années 1980. Souvent méconnues, les archives des provinces sont des sources très riches pour l’étude de l’histoire locale (ex : recensements de la population, registres de la milice).

d) Archives des communes

Aux côtés des archives des tribunaux scabinaux locaux de l’Ancien Régime (voir archives publiques de l’Ancien Régime), les archives des communes datant de l’époque française (1794) ont été classées dans la série des Archives communales contemporaines (Hedendaags Gemeenetarchief, HGA). Les Archives de l’État à Anvers-Beveren détiennent des fonds d’archives (fragmentaires) de nombreuses petites communes. Généralement, les grandes villes et les communes plus importantes conservent elles-mêmes leurs archives.

e) Archives d’autres établissements publics

Les Archives de l’État à Anvers-Beveren conservent également des archives de plusieurs autres établissements publics. Parmi les fonds récemment ouverts à la recherche, figurent les archives des :

  • Office du travail anversois (1940-1946)
  • Société intercommunale de la Rive gauche de l’Escaut, IMALSO (1929-1999)
  • Chambre de Commerce d’Anvers (1802-1990)
  • Comité provincial d’Anvers du Comité National de Secours et d'Alimentation (1914-1921)
  • Service Volontaire du Travail pour la Flandre (1940-1944)
  • Secours d’Hiver, le comité provincial et les comités locaux (1940-1948).

3. Archives ecclésiastiques

Les principales archives ecclésiastiques conservées aux Archives de l’État à Anvers proviennent des abbayes, couvents et églises paroissiales situés sur le territoire de l’actuelle province d’Anvers. Les documents les plus ancien remontent au XIIe siècle. Souvent, il ne s’agit que de bribes d’archives dont la majeure partie est toujours conservée par l'institution ecclésiastique elle-même.

Pour les abbayes et les couvents, mentionnons les fonds suivants :

  • La province belgo-flamande des jésuites (1564-1773)
  • L’abbaye Saint-Michel à Anvers (1124‑1796)
  • Le couvent des Falcontines à Anvers (1340-1784)
  • L’abbaye Saint-Bernard à Hemiksem (1237-1797)
  • L’abbaye de Tongerlo gerlo (1154-1796)
  • Le couvent des Chartreux à Anvers (1625-1783)

L’unité territoriale la plus petite, c’est-à-dire la communauté de base, d’un diocèse est la paroisse. Les biens d’une église paroissiale sont gérés par la fabrique d’église qui est, quant à elle, administrée par deux maîtres d’église, généralement désignés par les échevins ou l’administration communale, et après concertation avec le curé. Supprimées lors de la Révolution française, les fabriques d’église ont été réinstaurées en 1809, fût-ce dans une forme modifiée et en tant qu’établissements civils. L’année 1809 n’a cependant pas marqué une césure pour les séries d’archives et les dossiers. Dans les documents d’archives, les données de la fabrique d’église et de la paroisse sont généralement entremêlées. Les archives ecclésiastiques et paroissiales du Moyen-Âge à nos jours ont donc été inventoriées ensemble.

Parmi les dépôts d'archives récents, épinglons les archives :

  • du chapitre et de la cathédrale de Notre-Dame (1124-XXe siècle),
  • de l’église de Saint-Jacques (1303-XXe siècle),
  • et du béguinage d’Anvers (1255-XXe siècle).

4. Archives notariales

Les notaires ont produit de très nombreuses minutes d’actes. Le protocole notarié le plus ancien conservée aux Archives de l’État à Anvers-Beveren date de la période 1464-1479. La plupart des protocoles notariés sont décrits brièvement, mais ils fournissent néanmoins de nombreuses informations sur les mariages, ventes, successions, partages de biens, etc. Les documents notariés des XVe et XVIe ont été peu conservés. Les services d’archives des villes d’Anvers et de Malines conservent toutefois des archives notariales anciennes. Les actes notariaux de moins de 100 ans ne peuvent être consultés que moyennant une autorisation du notaire. 

L’inventaire des archives notariales conservées aux Archives de l’État à Anvers-Beveren peut être consulté via le moteur de recherche Rechercher des archives.  
Des bénévoles des Archives de l’État à Anvers-Beveren ont, par ailleurs, retranscrit plus de 300.000 actes d’une cinquantaine de notaires du XIXe siècle dans le moteur de recherche Rechercher des personnes, dans lequel les recherches peuvent être effectuées selon divers critères (noms de familles des parties concernées, lieu et type de transaction, etc.).

Environ la moitié des minutes et des répertoires ont été microfilmés : ces microfilms sont consultables dans la salle de lecture.

5. Archives privées

a) Archives de personnes et d’organismes privés ayant joué un rôle important dans la vie politique, économique, culturelle et sociétale de la province d’Anvers :

  • familles Blommaert, Verachter, van Beynstorp-van Tongeren et Honsen (1473-1871)
  • Adriaan Janssens et la famille Legrelle (1690-1844)
  • famille Henri F.X. Cogels et ses descendants (1554-1934)
  • familles Rubens et van Parys (1635-1741)
  • famille van de Werve et van Schilde (XIVe siècle-1923)
  • famille de Menten de Horne (1450-1879)

b) Archives d’entreprises

Les Archives de l’État à Anvers conservent notamment les fonds suivants avec des archives d’entreprises :

  • Fonds du Séquestre de la Première Guerre mondiale (1918-1964)
  • Négoce d’art, maison de vente aux enchères Van Herck et fils à Anvers (1884-1996)
  • SA Minerva Motors à Anvers, dossiers du personnel (1919-1944)
  • Braunschweig & Cie SA à Anvers (1901-1987)

Un aperçu des entreprises conservant leurs archives en province d'Anvers peut être consulté dans le guide suivant :
DEVOS G. e.a., Gids van bedrijfsarchieven en archieven bij werkgevers-, werknemers en beroepsverenigingen in de provincie Antwerpen, série Guides n°59, Archives générales du Royaume, Bruxelles 2002.

c) Archives d’associations

  • Cercle archéologique d’Anvers (1910-1944)
  • Association anversoise de la Navigation (1899-2009).

6. Sources généalogiques

  • Les Archives de l'État à Anvers-Beveren mettent à disposition environ 17.000 microfilms (registres paroissiaux et registres de l'état civil de toute la Flandre).
  • Vous trouverez en ligne des millions de pages de registres paroissiaux et de l’état civil (actes de naissance, de mariage et de décès) à partir du XVIe siècle. L’ajout des registres et des tables de l’état civil sur notre site internet est en cours. 
    L’application permet de zoomer et d’adapter la luminosité et le contraste. La consultation est gratuite, mais pour avoir accès aux images, il faut un identifiant et un mot de passe.
    Comment consulter en ligne ? Comment créer un compte d'utilisateur ?

7. Collections

  • Collection de cartes et plans (1600-1990)
  • Collection de cartes et de plans cadastraux (1803-1999)
  • Collection de lettres scabinales anversoises (1228-XVIIIe siècle)
  • Collection de lettres scabinales malinoises (1212-1793)

Les  cartes et plans ainsi que les cartes et plans cadastraux ont été numérisés entièrement et sont consultables dans toutes les salles de lecture numériques des Archives de l’État (instruments de recherche : Z2/001 et Z2/004).

8. Instruments de recherche

Concernant les archives du ressort du territoire de la Flandre :

PRENEEL M., Overzicht van de archieven in het Rijksarchief te Beveren. Archiefvormers van het ressort Vlaanderen, Archives générales du Royaume et Archives de l’État dans les Provinces, Guides des fonds et collections, Série Aperçus n°7, Publ. n°4543, Bruxelles, 2006.
 

Concernant les archives du ressort du territoire de l'actuelle province d'Anvers :

HOUTMAN E., Overzicht van de archieven en verzamelingen van het Rijksarchief te Antwerpen, Archives générales du Royaume et Archives de l’État dans les Provinces, Guides des fonds et collections, Série Aperçus n°6, 3 tomes, Publ. n°4542, Bruxelles, 2006.

DEVOS G., COPPIETERS G., LEMAYEUR B. en SAS B., Gids van bedrijfsarchieven en archieven bij werkgevers-, werknemers en beroepsverenigingen in de provincie Antwerpen, Archives générales du Royaume et Archives de l’État dans les Provinces, Série Guides n°59, Publ. n°4016, Bruxelles 2002.
 

En salle de lecture :

  • Les inventaires des institutions publiques locales de l’Ancien Régime sont classés par lieu et sont identifiables par le code OGA (Oud Gemeente Archief/anciennes archives communales). Les instruments de recherche y afférents commencent par la lettre D. 
  • Les instruments de recherche des tribunaux et des services extérieurs de la Justice portent l’initiale R et ceux des services extérieurs du ministère des Finances portent la lettre F. Certains inventaires sont disponibles en ligne via le moteur de recherche Rechercher des archives .
  • Une part des archives de la province d’Anvers est ouverte à la recherche grâce aux inventaires des séries A à Z. Les inventaires qui portent sur les transferts les plus récents (depuis 2013) ont le code PAA, suivi du numéro du fonds d’archives. Certains inventaires sont disponibles en ligne via le moteur de recherche Rechercher des archives.
  • Les inventaires des établissements publics locaux de la période contemporaine sont classés par lieu. Ils portent le code HGA (archives communales contemporaines). Les instruments de recherche, quant à eux, portent l’initiale P.
  • Les inventaires des archives des églises paroissiales sont classés par lieu. Ils portent le code KA (Kerkarchief / archives ecclesiastiques). La plupart des instruments de recherche des archives des églises paroissiales peuvent être consultés en ligne via le moteur de recherche Rechercher des archives.  
  • Les  cartes et plans ainsi que les cartes et plans cadastraux ont été numérisés entièrement et sont consultables dans toutes les salles de lecture numériques des Archives de l’État (instruments de recherche : Z2/001 et Z2/004).

Retrouvez nos instruments de recherche dans notre moteur de recherche et dans notre webshop.

Chef de service : Johan Dambruyne.

Archivistes : Michel Oosterbosch, Marij Preneel, Bart Willems.

Accueil, salle de lecture et magasins : Ann Bylé, Katelijne De Graef, Marleen Noppe, Amber Smits, Theo Van Geystelen en Frank Verheeke.

Entretien : Ingrid Beullens, Tita Maquiling.

Concierge : Wesley Geysels.

Le dépôt des Archives de l'État à Anvers-Beveren se trouve à 3 minutes à pied de la gare de Beveren.

En train

La gare de Beveren se trouve sur la ligne Gand-Anvers. Vous pouvez consulter les horaires sur le site internet de la SNCB.

A pied

Lorsque vous sortez de la gare de Beveren, dirigez-vous vers la salle de fêtes Olympia et empruntez directement la Kruibekesteenweg. Après environ 200 mètres, vous trouverez sur votre droite les Archives de l'État. Si vous venez en train depuis Anvers, emprunter le passage souterrain de la gare vers la Kruibekesteenweg.

Une fois dans l'enceinte des Archives de l'État à Anvers-Beveren, dirigez-vous vers le bâtiment de droite, dans lequel se trouve la salle de lecture.

En voiture

  • En venant de Bruxelles : Empruntez l'autoroute A12 en direction d'Anvers. Afin d'éviter le ring d'Anvers, prenez la sortie 7 à Sint-Niklaas (Saint-Nicolas) et empruntez la N16 en direction de Sint-Niklaas/Dendermonde/Puurs. Continuez sur la N16 jusque Sint-Niklaas. Au rond-point de la N16 et de la N70, tournez à votre droite et prenez la N70 en direction de Beveren. A un feu rouge, prenez à droite la Haasdonkbaan en direction de Kruibeke. Après le passage à niveau, tournez à gauche dans la Bosstraat. Continuez tout droit dans la Piet Staustraat. Vous arriverez ensuite à un T. Tournez à gauche dans la Kruibekesteenweg. Les Archives de l'État se trouvent sur votre droite, dans la Kruibekesteenweg.
  • En venant de Gand : Empruntez la route nationale 70 reliant Gand à Anvers. Roulez sur la Gentseweg. Au deuxième feu rouge, prenez à droite la Haasdonkbaan en direction de Kruibeke. Après le passage à niveau, tournez à gauche dans la Bosstraat. Continuez tout droit dans la Piet Staustraat. Vous arriverez ensuite à un T. Tournez à gauche dans la Kruibekesteenweg. Les Archives de l'État se trouvent sur votre droite.
  • En venant d'Anvers : Empruntez la route nationale 70 reliant Gand à Anvers. Au premier feu avant la place, tournez à gauche en direction de Kruibeke,. Au bout de la rue, tournez à gauche. Empruntez ensuite la première à gauche. Vous êtez dans la Kruibekesteenweg.

Personnes à mobilité réduite

Les Archives de l'État s'engagent à assurer l'accès de leurs salles de lecture et autres espaces communs à tous les utilisateurs. Plusieurs aménagements ont ainsi été réalisés ces dernières années pour favoriser l'accès des personnes à mobilité réduite (place de parking pour PMR, rampes d'accès, toilettes, etc.). Si vous avez des questions spécifiques relatives à l'accès aux Archives de l'État  à Anvers-Beveren, contactez-nous par téléphone (+32 (0) 3 750 29 77 ou +32 (0) 3 236 73 00) ou par e-mail.

Partager cette page :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement