Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Toutes les actualités

Texte petit  Texte normal  Texte grand
Affiner les résulats
Par catégorie :
Par dépôt :

Les Archives de l'État poursuivent l'amélioration de l'accès numérique à leurs collections. Depuis mars 2018, la salle de lecture du CegeSoma dispose ainsi d'un nouvel espace dédié au numérique !

Archives de l’État à Courtrai : un nouveau propriétaire pour le bâtiment, mais le service public reste le même

Depuis de nombreuses années, le Mont de Piété à Courtrai héberge le dépôt des Archives de l’État à Courtrai. La Ville de Courtrai vient de vendre le bâtiment à un investisseur privé. Ce changement de propriétaire n’a toutefois pas d’incidence sur le service public car les autorités fédérales restent – via la Régie des Bâtiments – locataires de l’immeuble. Vous pouvez donc continuer à vous rendre aux Archives de l’État, rue Guido Gezelle à Courtrai, pour vos recherches historiques et généalogiques !

Fin 2018, le chantier d’extension du dépôt des Archives de l’État à Arlon devrait être terminé. A cette date, les collections conservées aux Archives de l'État à Saint-Hubert y seront transférées. Afin de préparer au mieux le déménagement, la salle de lecture des Archives de l'État à Saint-Hubert est, depuis le 1er mars 2018, ouverte uniquement le jeudi.

Archives de l'État à Tournai ouvertes

Suite à la panne de chauffage survenue ce 14 février 2018, la salle de lecture des Archives de l'État à Tournai est à nouveau ouverte au public. 

A partir de mi-mars 2018, un nouveau logiciel vous permettra de commander les documents en salle de lecture. Plus simple et convivial, il permettra également aux collaborateurs des Archives de l'État de mieux gérer les collections.

Via leurs moteurs de recherche en ligne, les Archives de l’État offrent un accès gratuit à des millions de documents numérisés, dont des sources généalogiques, des archives sur la Première Guerre mondiale, 38.000 moulages de sceaux, des plans historiques du cadastre., etc. Il faut cependant bien garder à l’esprit que de nombreuses archives ne sont pas encore disponibles en ligne. En limitant vos recherches à l’offre en ligne, vous perdrez de vue de très larges pans de la collection de plus de 330 km de documents qui sont conservés aux Archives de l’État.

Le service Archives des Victimes de la Guerre intègre les Archives de l'État

Le 8 septembre 2017, le Conseil des ministres marquait son accord sur le transfert de la totalité du service Archives de la DG Victimes de la Guerre du SPF Sécurité sociale vers les Archives générales du Royaume et vers le Service fédéral des Pensions. Au 1er janvier 2018, la partie Archives et documentation a été transférée aux Archives générales du Royaume et rattachée à la section Archives contemporaines sous la dénomination Service Archives des Victimes de la Guerre. La partie Octroi de droits a été transférée au Service fédéral des Pensions.
Les Archives de l’Etat se réjouissent du rassemblement, au sein d’une même institution, de la plus grande partie des archives civiles concernant les deux conflits mondiaux. Elles sont heureuses également de pouvoir compter sur de nouveaux collaborateurs.

Conservées aux Archives de l'État à Mons, les archives de la Cour d'Assises du Hainaut et de ses prédécesseurs en droit sont désormais inventoriées. Elles ont trait à des affaires de meurtres, assassinats, détournements de deniers publics, banqueroutes frauduleuses, contrefaçons de monnaies, etc.

Quinze scanners ont été remplacés dans les différentes salles de lecture, durant le premier semestre de l'année 2017, grâce à un financement exceptionnel accordé par la ministre de la Politique scientifique. Chaque salle de lecture des Archives de l'État est désormais équipée d’un scanner pour numériser les documents les plus variés.

Ce 8 septembre 2017, le Conseil des ministres a marqué son accord sur le transfert de la totalité du service Archives de la DG Victimes de la Guerre du SPF Sécurité sociale vers les Archives de l’État. Cette intégration devrait être effective au 1er janvier 2018.

Partager cette page :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement