Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

L’inventaire des archives Goffinet offre de nouvelles perspectives de recherche sur le Congo belge

Texte petit  Texte normal  Texte grand
06/10/2020 - Recherche - Inventoriage - Publications - Archives du Palais royal

Il y a vingt ans, la Fondation Roi Baudouin a acquis les archives de la famille Goffinet. Les archives des Goffinet, hommes de confiance de la famille royale, permettent d’avoir un aperçu exceptionnel, « depuis les coulisses », de la monarchie belge. Si surtout le règne de Léopold II et son rôle au Congo attireront l’attention des chercheurs, de nombreux autres seront intéressés aussi par les documents relatifs aux finances royales. Classées et inventoriées, les archives Goffinet offrent donc de nouvelles perspectives de recherche.

A la fin des années 1980 apparaissent dans des salles de vente des lots de documents en lien direct avec la famille royale belge. Il s’agit de vieux papiers découverts dans les caves du château d’Hyon, en région montoise, alors qu’on procédait à sa démolition. Le professeur Jean Stengers, de l’ULB, prend connaissance de ces archives réapparues. Très vite, il réalise la valeur exceptionnelle de ce fonds d’archives constitué par les Goffinet, hommes de confiance du roi Léopold II et de la famille royale belge en général. Avec Gustaaf Janssens, archiviste au Palais royal à cette époque,  il parvient à convaincre la Fondation Roi Baudouin d’en faire l’acquisition. C’est chose faite avec deux achats principaux en 1993 et 1995. Les documents sont ensuite mis en dépôt aux Archives du Palais royal à Bruxelles.

Le fonds Goffinet rassemble des papiers que l’on croyait disparus depuis la mort de Léopold II.  Une première partie de ce fonds est constituée par les papiers personnels de trois générations de Goffinet : Auguste, ses fils Constant et Auguste, et leur petit-cousin Robert. Ces documents retracent leurs activités et leurs rapports avec la Maison royale de la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à l’entre-deux-guerres. La seconde partie du fonds contient une série de documents conservés par les Goffinet, à la demande de la famille royale belge, et plus particulièrement de Léopold II. On y trouve de la correspondance privée, des actes officiels, des documents diplomatiques et d’autres documents historiques inédits.

Le fonds offre aux chercheurs de très diverses perspectives pour l’étude de l’histoire de la famille royale et de l’institution monarchique. Relevons par exemple une partie de la correspondance du roi Léopold Ier qui est ici rassemblée (à la demande de son héritier, elle avait été confiée aux Goffinet). Le règne de Léopold II occupe sans conteste la place centrale. Une série très importante de correspondances adressées au roi retiendra l’attention des historiens. On y retrouve les signatures de grands hommes politiques belges et étrangers, mais aussi de princes étrangers, d’explorateurs ou de scientifiques.

Les finances royales occupent également une place de choix dans le fonds. Les jumeaux Constant et Auguste Goffinet étaient les hommes de confiance de Léopold II mais aussi les gestionnaires de sa fortune. Des comptes détaillés permettent de se faire une idée assez précise de la manière dont étaient gérés les deniers royaux. Les chercheurs qui veulent se pencher sur le rôle qu’a joué Léopold II au Congo trouveront une foule de documents très intéressants. Epinglons enfin la correspondance échangée entre le roi et Adolphe de Cuvelier. Celle-ci a été acquise il y a peu par la Fondation Roi Baudouin. Ayant fait autrefois partie des archives du château montois, elles ont été ajoutées à l’ensemble des papiers déjà mis en dépôt aux Archives du Palais royal à Bruxelles. Dans le contexte actuel, où un regard critique est porté sur le passé colonial, une étude approfondie des archives Gofinet semble être une évidence afin de faire le point sur la pensée coloniale du roi et sur la mise en place du « système léopoldien » au Congo.

Les papiers Goffinet ont souffert durant leur séjour dans les caves du château d’Hyon. Si ces archives sont à présent inventoriées et classées, certaines pièces demeurent fragiles et nécessitent une restauration avant consultation. Espérons que la Fondation Roi Baudouin puisse poursuivre le travail de mise en valeur de ce fabuleux patrimoine historique.

Inventaire

L’inventaire papier est en vente au prix de 8 € à la boutique des Archives générales du Royaume. Il peut aussi être commandé via publicat@arch.be. Vous pouvez également  le télécharger gratuitement en pdf via le webshop.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement