Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Projet bénévole « Les dommages de guerre dans le Limbourg » : ouverture à la recherche de près de 30.000 dossiers

Texte petit  Texte normal  Texte grand
30/01/2020 - Recherche - Inventoriage - Numérisation - Archives de l'État à Hasselt

Un des fonds les plus volumineux acquis ces dernières années par les Archives de l’État à Hasselt est celui constitué des quelque 60.000 dossiers traités après la Seconde Guerre mondiale par la direction de Hasselt du Ministère de la Reconstruction. Il s’agit de demandes d’interventions des pouvoirs publics pour les dommages encourus par des personnes et des organisations pendant la Seconde Guerre mondiale, suite à des actes de guerre. Les dossiers concernent toute la province du Limbourg, ainsi que l’est des provinces d’Anvers et du Brabant. Pendant plusieurs années, des bénévoles ont aidé à ouvrir à la recherche et à analyser ces dossiers des dommages de guerre. Grâce à ce travail de bénédictins, près de 30.000 dossiers ont pu être téléchargés dans le moteur de recherche « rechercher des personnes ».   

Si la majorité des dossiers concernent des demandes de particuliers, des associations, des administrations communales et des fabriques d’église ont également demandé une intervention des pouvoirs publics pour les aider à réparer les dommages causés par la guerre. De nombreuses demandes ont trait à des dommages moins dramatiques au premier regard : bicyclette volée, vaisselle cassée, cochon dérobé... Mais d’autres dossiers concernent des cas dont l’impact était bien plus important : des maisons dévastées suite aux bombardements ou des pillages de stocks de marchandises par des soldats allemands affamés.

Les 29.995 premiers dossiers sont accessibles via un fichier Excel qui peut être consulté dans la salle de lecture des Archives de l’État à Hasselt. Les données de ce fichier ont été téléchargées dans le moteur de recherche « Rechercher des personnes », que l’on peut consulter via ce lien. Dans le courant de  2020, 15.005 autres descriptions seront ajoutées.

Les illustrations proviennent du dossier de l’association musicale « Vrij Vooruit » d’Eisden. Elle conservait ses instruments de musique dans une salle de la paroisse, que les Allemands avaient utilisée en mai 1940 comme dortoir.  Apparemment, certains soldats allemands savaient faire la différence, car après leur passage, les meilleurs instruments avaient disparu. Le dossier constitué par l’association après la guerre contient une liste nominative des membres, des attestations de leur comportement patriotique pendant la guerre, et une liste des prix de leurs instruments.  

 

À lire également

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement