Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les Archives de l’Etat dans l’European Open Science Cloud

Texte petit  Texte normal  Texte grand
02/12/2019 - Recherche - Archives générales du Royaume

La recherche scientifique fondamentale est essentielle au progrès et à l’innovation. Jusqu’à présent, les moyens investis dans la recherche n’ont pas toujours produit un retour sur investissement optimal parce que les données de la recherche sont diffusées dans un cercle restreint et/ou leur existence n’est pas suffisamment documentée. Une politique d’open data, qui rend publiques et disponibles les données de la recherche, contribue à augmenter le rendement financier de la recherche et dynamise celle-ci. La publication des données comporte cependant des risques. C’est pourquoi un cadre régulateur et une protection juridique sont nécessaires afin de préserver les droits des chercheurs.

Les trois services qui, en Belgique, soutiennent la recherche scientifique fondamentale, la stratégie de développement des connaissances et la valorisation de la recherche, à savoir le SPP Politique scientifique fédérale (BELSPO), la Direction de la Recherche de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Département Economie Wetenschap en Innovatie (EWI) de l’administration flamande, ont dédié le 21 novembre 2019 un workshop à l’Open Science, et plus spécifiquement au European Open Science Cloud (EOSC). Lancée en 2015 sous les auspices de la Commission européenne, cette infrastructure a pour objectif d’offrir un support à l’Open Science par le développement d’une plateforme qui permet aux chercheurs européens de déposer, partager, consulter et réutiliser des données de recherche. Dans une première phase, jusqu’en 2020, il s’agit d’intégrer les investissements et de rassembler les services existants.

En tant qu’acteur fortement engagé en faveur  de l’Open Science, les Archives de l’Etat ont présenté durant le workshop leurs initiatives en ce domaine. L’institution sert de relai belge vers plusieurs infrastructures de recherche européennes, notamment Archives Portal Europe, the European Holocaust Research Infrastructure, et trois importants consortiums européens d’infrastructures de recherche (ERIC) : DARIAH (Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities), CESSDA (Consortium of European Social Science Data Archives) et E-RHIS (European Research Infrastructure for Heritage Science).

Comme coordinateur de DARIAH au niveau de l’autorité fédérale, les Archives de l’Etat participent à des initiatives européennes de promotion de l’Open Science et elles mènent des opérations de communication à ce sujet auprès des chercheurs et autres stakeholders (pour plus d’information sur les initiatives Open Science dans le cadre de DARIAH voyez DARIAH Strategic Plan 2019-2026, Open Science Pages, Parthenos Training Suite et Data Deposit Recommendation Service). Les Archives de l’Etat sont également partenaires du projet HESCIDA (Heritage Science Data Archive Project, 2019-2020), coordonné par l’Institut Royal du Patrimoine (KIK-IRPA), qui développe une infrastructure intégrée de collecte et de partage de la documentation relative au patrimoine culturel.

L’institution apporte une contribution directe au European Open Science Cloud en menant deux projets de recherche financés par BELSPO : les projets SODA (Social Sciences Data Archive) et BISHOPS (Belgian Infrastructure for Social Sciences and Humanities Open Science). Le projet SODA vise à mettre sur pied une archive de données pour les sciences sociales conforme aux exigences de qualité imposées par le Consortium of European Social Science Data Archives (CESSDA). Dans le courant de 2020 l’infrastructure sera opérationnelle et offrira aux chercheurs en sciences sociales une plateforme sécurisée pour conserver et réutiliser des données de recherche. Une certification de qualité CoreTrustSeal sera demandée, afin de garantir la fiabilité de l’archive. D’ici sa mise en production, l’infrastructure accueillera les sets de données du Belgian Archives for the Social Sciences (BASS) et de l’Institut National de Criminologie et de Criminalistique.

Le projet BISHOPS (2019-2022) s’appuie sur les résultats de SODA et a pour ambition de fournir une plateforme similaire destinée aux sciences humaines, contribuant ainsi à l’infrastructure de recherche européenne DARIAH. Les besoins et attentes des chercheurs en sciences humaines seront étudiés et l’infrastructure de SODA sera adaptée et élargie à cet effet. L’infrastructure BISHOPS est conçue d’emblée comme complémentaire à d’autres initiatives belges déjà en place ou en cours de développement. La conservation à long terme des données de recherche sera confiée à la Long Time Preservation Platform financée par BELSPO. L’échange de données avec d’autres portails est prévu, notamment avec le portail flamand de la recherche FRIS-onderzoeksportaal et avec le dépôt institutionnel en Open Access des publications des chercheurs fédéraux Belspo Institutional OpenAccess Repository for Federal Organisations (ORFEO). Ainsi, des économies d’échelle seront réalisées et le travail des chercheurs sera valorisé.

Grâce aux projets SODA et BISHOPS la Belgique adhère à SSHOC, le Social Sciences and Humanities Open Cloud, financé par le programme européen Horizon 2020 (2019-2022). SSHOC a comme mission de créer le volet sciences humaines et sociales d’EOSC, stimuler l’Open Science et les principes Fair (Findable, Accessible, Interoperable and Reusable), proposer un modèle de gouvernance, développer des outils et l’utilisation de standards et de bonnes pratiques. Le déroulement simultané des projets SSHOC et BISHOPS facilitera les échanges réguliers entre les deux équipes de recherche.

En conclusion, les Archives de l’Etat jouent un important rôle de pionniers pour la promotion de l’Open Science. L’institution sera la première en Belgique à héberger en 2020 une infrastructure qui permettra aux chercheurs en sciences sociales et humaines de déposer leurs données de recherche, les conserver à long terme et les mettre à disposition d’autres chercheurs en vue de leur réutilisation, conformément aux standards de qualité et dans le respect du cadre légal. Les années suivantes seront consacrées au renforcement des services et à l’intégration à d’autres infrastructures belges et européennes pour faire de l’infrastructure SODA-BISHOPS le noeud belge du European Open Science Cloud.

  • Télécharger la présentation EOSC and SSHOC - the Belgian Link (Johan Van der Eycken et Sally Chambers - Open Science in Belgium: EOSC Initiatives - Bruxelles, 21 novembre 2019)
Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement