Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Classement du Chartrier des comtes de Namur comme trésor de la FWB

Texte petit  Texte normal  Texte grand
26/04/2019 - Divers - Archives de l'État à Namur

Le chartrier des comtes de Namur est le fonds le plus précieux conservé aux Archives de l’État à Namur. Il comprend 1.365 pièces matérielles, dont 1.005 chartes scellées, datant de la période 1092-1619. Un des éléments particulièrement remarquable et rare repose sur le fait que le chartrier de Namur, par comparaison avec d’autres fonds princiers, a eu une histoire particulièrement paisible et n’a pas été disloqué au gré de son histoire. Eu égard au caractère exceptionnel de ce fonds d’archives, la Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles en charge de la Culture a décidé, le 2 avril 2019, de classer l’ensemble du chartrier des comtes de Namur comme trésor.

Ces documents concernent majoritairement la gestion du comté de Namur mais également les régions limitrophes : l’évêché de Liège, le duché de Brabant ainsi que les comtés de Hainaut, de Luxembourg et de Flandre. On retrouve également quelques actes scellés par le roi d'Écosse Alexandre III en 1281, un acte de Magnus VII, roi de Suède, de Norvège et de Scanie en 1345 ou encore 27 actes originaux émanant des rois de France, datant de 1281 à 1373. La grande majorité des textes est en ancien français et en latin. Quelques actes sont également rédigés en ancien néerlandais.

Hormis un séjour de quelques années à Bruxelles au milieu du XVIe siècle, le chartrier comtal est resté à Namur jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Envoyé à la Chambre des comptes de Bruxelles en 1792, il passera finalement aux Archives générales du Royaume avec les collections de la Chambre. C’est en 1938 qu’il a été transféré aux Archives de l’État à Namur.  

Les sceaux médiévaux des chartes namuroises sont nombreux. 1005 chartes sont encore munies de quelque 3000 sceaux. Ceux-ci ont fait l’objet d’une description minutieuse par René Laurent dans une publication qui fait autorité. Leur variété et leur rareté les rendent exceptionnels. En effet, ils sont produits par un large panel d’autorités et sont parfois les seuls exemplaires connus. Les sceaux du chartrier des comtes de Namur sont en outre très souvent dotés d’un contre-sceau à leur revers. Cette marque secondaire, parfois de très grande qualité, est destinée à renforcer encore la validité du texte.

Un des éléments particulièrement remarquable et rare repose sur le fait que le chartrier de Namur, par comparaison avec d’autres fonds princiers, a eu un historique particulièrement paisible et n’a pas été disloqué au gré de son histoire ce qui explique l’excellent état de conservation et de complétude dans lequel le chartrier des comtes de Namur nous est parvenu. De plus, le chartrier de Namur constitue un conservatoire de sceaux exceptionnel dont certains sont les seuls exemplaires connus.

Entre 2016 et 2018, le chartrier a été intégralement restauré grâce au fonds Baillet-Latour géré par la Fondation Roi Baudouin. Il est dorénavant conservé dans des conditions optimales. Sa numérisation par les Archives de l’État permet une consultation sécurisée des copies sur des terminaux dans toutes les salles de lecture des Archives de l’État sans risque de dégradation pour les chartes originales. 

Eu égard à la qualité exceptionnelle de ce fonds d’archives, la Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles en charge de la Culture a décidé le 2 avril 2019 de classer l’ensemble du chartrier des comtes de Namur comme trésor.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement