Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les chartes de l’abbaye de Postel sont consultables en ligne

Texte petit  Texte normal  Texte grand
28/04/2017 - Numérisation - Archives de l'État à Anvers - Archives de l'État à Beveren

Grâce à un partenariat entre les Archives de l’État à Anvers-Beveren, le Centre brabançon d’information historique à Bois-le-Duc (BHIC), la cellule patrimoniale de la Campine et l’abbaye de Postel, les chartes sur parchemin de l’abbaye de Postel, vieilles de plusieurs siècles, sont désormais consultables sur internet. C’est le résultat d’une collaboration transfrontalière exemplaire !

Il y a quelques années, le père Ivo Billiaert, archiviste de l’abbaye de Postel, s’est adressé à la cellule patrimoniale de la Campine k.ERF, désireux d'apprendre comment les chartes médiévales et modernes ainsi que d’autres archives pourraient être idéalement mises à la disposition de la recherche en histoire locale. Pour une conservation à long terme, sortir à chaque fois ces documents fragiles (souvent accompagnés de sceaux intacts) des armoires n’était certainement pas la meilleure idée.

Les chartes les plus anciennes de l'abbaye de Postel datent des XIIIe et XIVe siècles. À l’époque, l’abbaye était un prieuré dépendant de l’abbaye des Norbertins à Floreffe. Le prieuré de Postel avait acquis de nombreux droits et propriétés en province d’Anvers mais également dans la province du Brabant du Nord, en Hollande. Les conventions relatives à ces propriétés et à leur gestion ont été enregistrées et scellées dans les chartes.

Une partie des archives abbatiales a été perdue au cours des siècles. Les archives encore disponibles sont soigneusement conservées à l’abbaye de Postel, mais l’accessibilité et la consultation de ce patrimoine archivistique très précieux étaient problématiques. A cet effet, les Archives de l’État à Anvers-Beveren ont numérisé toutes les archives de l'abbaye de Postel jusqu’à la révolution française, soit un total de près de 30.000 scans de haute résolution. Comme de nombreux documents contiennent des informations primordiales sur des localités du Brabant du Nord, le Centre brabançon d’information historique à Bois-le-Duc (BHIC) s’est également associé au projet. Le BHIC s’est notamment engagé pour faciliter la lecture et la recherche des scans et de l’inventaire via son site internet. Tous les documents n’ont pas encore été décrits en détail, mais leur mise en ligne permettra déjà aux chercheurs du monde entier de les étudier.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement