Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Bruxelles ville occupée et la Wallonie dans La Grande Guerre

Texte petit  Texte normal  Texte grand
18/11/2016 - Publications - CegeSoma – Centre d'Étude Guerre et Société

Deux nouveaux volumes de la série d'albums photographiques Villes en guerre viennent de paraître : Bruxelles ville occupée et La Wallonie dans la Grande Guerre. Abondamment illustrés, les deux ouvrages nous plongent au coeur de la Première Guerre mondiale.

Bruxelles, août 1914. La ville bascule dans la guerre. Scènes de panique, élans patriotiques, afflux de réfugiés, autant d’images qui s’imposent dans une capitale pourtant épargnée par les combats. Très vite, l’occupant s’installe et parade dans la ville. Bruxelles sera pendant les quatre années suivantes la plus grande ville occupée d’Europe.

À travers des photographies inédites, des cartes postales circulant sous l’occupation ou encore la presse illustrée de l’époque, Bruno Benvindo et Chantal Kesteloot, historiens au CegeSoma, retracent l’histoire visuelle de ce Bruxelles qui connaît la faim et le chômage, mais où la vie quotidienne reprend également ses droits. Quant aux troupes allemandes, elles s’efforcent de créer dans la capitale belge une petite patrie, avec ses théâtres, ses cinémas, ses cafés. Mais Bruxelles occupée, ce sont aussi des patriotes et des activistes qui se disputent l’espace public, des locataires qui ne parviennent plus à s’acquitter de leur loyer ou des ouvriers déportés en Allemagne. Comment l’image traduit-elle ces enjeux ?
En novembre 1918, la capitale est libérée. L’heure est à la commémoration, mais aussi à la crise du logement, aux difficiles retrouvailles ou à l’impossible deuil. Si la paix est revenue, la guerre n’est pas encore achevée.

 

La Wallonie dans la Grande Guerre

À partir d’un ensemble de photos prises tantôt par l’occupant tantôt par des photographes amateurs ou professionnels, Alain Colignon, bibliothécaire au CegeSoma, et Mélanie Bost, historienne au CegeSoma, ont essayé de saisir les enjeux de ces années tragiques : l’invasion et les massacres allemands d’août 1914, la mise en place des autorités d’occupation et les politiques de gestion et d’exploitation des populations wallonnes, le quotidien du citoyen en butte aux pénuries de toutes sortes, à la présence d’une armée ennemie sur son sol et, plus généralement, à l’effritement progressif de son cadre de vie familier, alors que les combats continuent à faire rage à proximité.
La Wallonie dans la Grande Guerre s’efforce de présenter, sur la base d’un patrimoine photographique original et de belle qualité, le vécu intime des Wallons au cours de la Première Guerre mondiale. En plaçant la focale sur les grandes villes (Liège, Charleroi, Namur, Mons, etc.), les agglomérations industrielles (Borinage, Pays noir, Centre, Mouscron, etc.) et les plus petites entités urbaines (Arlon, Huy, Wavre, etc.), cette contribution présente de façon inédite une Histoire des Wallons confrontés aux aléas de la Grande Guerre.

 

Les ouvrages

Les ouvrages sont en vente au CegeSoma ou via publicat@arch.be. Ils seront également disponibles dans les prochains jours à la boutique des Archives générales du Royaume ainsi que dans les différents dépôts des Archives de l'État en Wallonie et à Bruxelles.

  • KESTELOOT Chantal et BENVINDO Bruno, 1914-1918. Bruxelles ville occupée, Renaissance du livre, Bruxelles, novembre 2016, 176 pages, 20 €(+ frais d'envoi éventuels).
  • COLIGNON Alain et BOST Mélanie, 1914-1918. La Wallonie dans la Grande Guerre, Renaissance du livre, Bruxelles, novembre 2016, 176 pages, 20 € (+ frais d'envoi éventuels).
Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement