Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Pattes de pigeons découvertes dans un fonds d'archives à Hasselt !

Texte petit  Texte normal  Texte grand
28/10/2016 - Divers - Archives de l'État à Hasselt

Après les oreilles de loup, les échantillons de laine et de drap, les demi-cartes à jouer et un couteau du XVIIIe siècle, nos archivistes viennent de découvrir des… pattes de pigeons ! Découvrez comment ces pattes se sont retrouvées aux Archives de l'État à Hasselt !

Durant la Première Guerre mondiale, les cheptels bovins, porcins et chevalins se réduisent fortement, en raison notamment de prélèvements massifs opérés par l’occupant. En 1920, les restrictions se font encore sentir. A l’inverse, la colombophilie est à nouveau autorisée librement.

Pour pallier au manque de viande, trois habitants d’Hasselt ont donc l’ingénieuse idée d’installer un faux pigeonnier dans le grenier d’une habitation pour y attirer les oiseaux. Capturés, ceux-ci passaient à la casserole ou étaient vendus sur le marché de Tongres, entre 6 et 7 francs belges la pièce (+/- 0,15 € à 0,17 €).

C’était sans compter sur l’œil vigilant d’un policier amateur de colombophilie ! Les bagues des pigeons ayant des numéros de matricules peu proches, il était impossible qu’ils appartiennent tous au même propriétaire.

Conservées aux Archives de l’État à Hasselt, au sein des archives du Parquet de Hasselt, les pattes baguées des malchanceux ont servi de pièces à conviction dans une affaire qui fut instruite en 1920 contre les trois larrons.

Découvrez la photo des pattes de pigeons retrouvées aux Archives de l'État à Hasselt sur la page Facebook des Archives de l'État.

A lire également

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement