Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

La bibliothèque de l’abbaye Roosenberg désormais conservée aux Archives de l'État à Gand

Texte petit  Texte normal  Texte grand
24/10/2016 - Acquisitions - Archives de l'État à Gand

Le 24 août 2016, les Archives de l’État à Gand ont reçu un don inhabituel : 52 boîtes contenant des livres, datant du XVIe au XXIe siècle, provenant de la bibliothèque de l’abbaye Roosenberg, à Waasmunster. Les archivistes des Archives de l'État y ont notamment découvert un registre du XIXe siècle, mentionnant les prises d'habit et professions des novices.

En août 2016, les dernières sœurs quittent l’abbaye Roosenberg, pour s’installer au sein du couvent principal de leur congrégation, dans le centre de Waasmunster, entre Lokeren et Saint-Nicolas. Le départ des sœurs marque la fin d’une époque. Vaste site moderne, l'abbaye actuelle (dont une partie du mobilier, le musée et la bibliothèque) va être réaffectée.

Suivant la règle de Saint-Augustin, les Victorines ont occupé l’abbaye Roosenberg durant plus de 500 ans, depuis 1237 (année de fondation de l'abbaye) jusqu’à sa suppression par les Français en 1797. Grâce au dynamisme de l’abbesse de l'époque, beaucoup de documents ont pu être sauvés et, en 1830, une nouvelle abbaye voit le jour : Roosenberg II. Dans les années 1970, l’institution connaît une nouvelle crise et fusionne avec la congrégation des Sœurs de Marie de Saint-François : Roosenberg III est créé durant l'été 1975 et les sœurs s’installent dans un complexe flambant neuf, construit par l’architecte Dom Hans Van der Laan. C’est ce site qui est aujourd'hui délaissé.

Avant de quitter le bâtiment, les religieuses de l'abbaye, dont Sœur Thérèse, souhaitaient réunir la bibliothèque avec les archives de l'abbaye Roosenberg. Une partie des archives de l'abbaye Roosenberg est, en effet, déjà conservée depuis plusieurs décennies au sein du dépôt des Archives de l’État à Gand (Roosenbergabdij 0000, numéro de l'instrument : K174, Ancien Régime). Depuis 2013, les Archives de l’État possèdent un deuxième grand bloc d’archives de l’abbaye. En 2016, les archives exposées dans le musée de l’abbaye sont venues compléter les deux fonds. Habituellement, les Archives de l’État ne recoivent pas en don des collections bibliothécaires ou documentaires. Une exception a été faite pour l’abbaye Roosenberg, après concertation avec le diocèse. Les documents reçus en don constituent, en effet, davantage qu'une collection de bibliothèque. Lors d’une visite sur place, les archivistes du dépôt des Archives de l'État à Gand ont pu constater qu’une partie des livres étaient en réalité des archives !....

Les archivistes des Archives de l'État y ont découvert notamment un registre du XIXe siècle mentionnant les prises d'habit et professions des novices. De nombreux documents bibliothécaires contiennent également des annotations faites par leurs utilisateurs, ce qui constitue un complément précieux des archives de l’abbaye. 

La collection comprend, en outre, des ouvrages sur l’histoire du pays de Waes, qui complètent admirablement le contenu d’autres fonds conservés aux Archives de l’État à Gand.

Bref, la nouvelle acquisition est un atout pour les lecteurs d’histoire religieuse, les personnes à la recherche de traces d’anciens religieux ainsi que tous celles et ceux s’intéressant au pays de Waes.

La consultation de cette nouvelle acquisition peut se faire à l’aide de fiches manuscrites classées par titre ou par nom d’auteur.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement