Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Livres terriers sur la Flandre-Orientale

Texte petit  Texte normal  Texte grand
26/05/2016 - Publications - Archives de l'État à Gand

Les livres terriers figurent parmi les archives les plus consultées aux Archives de l’État à Gand. Vu l’intérêt du public (historiens locaux, étudiants en histoire, chercheurs, etc.), les Archives de l’État et la province de Flandre-Orientale ont décidé de restaurer et valoriser ces documents. Dans la foulée, un répertoire et un guide de recherche ont été publiés et présentés officiellement le 24 mai dernier à Gand.

Du XVIe au XVIIIe siècle, les livres terriers servaient d'outil pour taxer les communautés rurales du Comté de Flandre. Le livre terrier peut donc être considéré comme le précurseur du cadastre.
Le livre terrier reprenait toutes les parcelles situées dans une certaine circonscription fiscale (paroisse) et mentionnait pour chaque parcelle le propriétaire, la superficie, la localisation, l’utilisation (champs, prairies, bois, etc.) ainsi que la valeur fiscale éventuelle. Un livre terrier répertorie donc les biens fonciers et l’utilisation du sol d'un endroit déterminé. Les informations qu'il contient servaient à percevoir l'impôt foncier. Le livre terrier était avant tout un instrument fiscal.

À partir du début du XVIIe siècle, les livres terriers comportaient régulièrement des cartes générales ou parcellaires. Ces cartes étaient parfois rassemblées dans un atlas. Elles sont souvent les plus anciennes sources cartographiques représentant un village dans son entiereté (parfois dans les moindres détails !). Les livres terriers (et leurs cartes) sont donc un des documents les plus précieux qui soient conservés dans les archives communales et sont très prisés des chercheurs, tant amateurs que professionnels.

Le projet

Vu l’importance de l’intérêt du public pour ces livres terriers, les Archives de l’État à Gand ont collaboré depuis 2009 avec la province de Flandre-Orientale afin de restaurer et valoriser ces sources.  Les résultats de cette collaboration sont multiples :

  1. Restauration : les Archives de l’État et la province ont restauré 8 livres terriers et leurs cartes, dont un atlas de Waasmunster de 1775, conservé aux Archives de l’État à Gand.
  2. Numérisation : les Archives de l’État à Gand ont numérisé quelque 70 livres terriers, qui seront consultables dans les salles de lecture des Archives de l'État dès l'automne prochain.  
  3. Publication : la province de Flandre-Orientale a édité 3 livres terriers en couleur (Lebbeke, Wieze, l’abbaye de Zwijveke).
  4. Valorisation : les Archives générales du Royaume ont publié trois publications scientifiques sur les livres terriers : un ouvrage de Pieter Beyls sur les archives et la terminologie de la comptabilité terrière, édité en 2012, ainsi qu'un répertoire et un guide, publiés en 2015. Ces publications constituent un excellent instrument pour les chercheurs étudiant les structures des propriétés et des commerces ainsi que la toponymie et la géographie historique. Les trois ouvrages représentent un volume de 888 pages d’informations sur les livres terriers de Flandre-Orientale et d’autres documents fiscaux.

Le répertoire et le guide de recherche ont été présentés officiellement ce 24 mai 2016 aux Archives de l’État à Gand, en présence de 100 invités, parmi lesquels des représentants d’associations d’histoire locale de Flandre orientale mais également la secrétaire d’État à la Politique scientifique.  

Pour commander les publications

Les ouvrages sont en vente au sein de la salle de lecture des Archives de l’État à Gand, à la boutique des Archives générales du Royaume, à Bruxelles, ou peuvent être commandés par e-mail via publicat@arch.be.

  • Pieter BEYLS (réd.), Ex cultura abundatia. Onderzoeksgids van Oost-Vlaamse landboeken, prijzijboeken, gebruikboeken, ommelopers en bijbehorende kaarten, série Studia n°155, publication n°5542, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2015, 20 € (+ frais d'envoi éventuels).
    Le livre contient 9 contributions historiques et méthodologiques, notamment sur la fiscalité et les livres terriers du XVIe au début du XIXe siècle.
  • Pieter BEYLS, Ex cultura abundantia. Repertorium van Oost-Vlaamse landboeken en ommelopers, série Studia n°156,  publication n°5551, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2015, 20 € (+ frais d'envoi éventuels).
    Outre une introduction sur le sujet, le répertoire contient une énumération de tous les livres terriers des communes de Flandre-Orientale, avec une indication des lieux où ils sont conservés.  
  • Pieter BEYLS, 'Een werck seer schoon ghemeten'. Studie van de archiefvorming en de terminologie van de landboekhouding in het graafschap Vlaanderen (16de - 18de eeuw) : Casus kasselrij Oudenaarde en Land van Aalst, série Studia n°134, publication n°5125, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2012, 15 € (+ frais d'envoi éventuels).
Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement