Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Archives du Gouvernement Eupen-Malmedy inventoriées

Texte petit  Texte normal  Texte grand
19/12/2015 - Inventoriage - Publications - Archives de l'État à Eupen

Suite au Traité de Versailles, les cantons d’Eupen et Malmedy, placés successivement sous domination française (1795-1813) puis prussienne (1814-1919), ainsi que le territoire de Moresnet neutre, sont rattachés à la Belgique. Le Général Baltia en devient le Haut-Commissaire et gouverneur. Ses rapports d’activité et mémoires sont désormais consultables aux Archives de l'État à Eupen.

Le 28 juin 1919 a lieu la signature du Traité de Versailles. Les cantons d’Eupen et Malmedy, placés successivement sous domination française (1795-1813) puis prussienne (1814-1919), ainsi que le territoire de Moresnet neutre, sont rattachés à la Belgique (articles 32 à 34 du Traité). Le territoire bénéficie du statut de cantons indépendants et est placé sous la direction d’un Haut-Commissaire (loi du 19 septembre 1919). Le territoire de Moresnet neutre devient la commune de La Calamine. Le 10 janvier 1920, le Traité de Versailles entre en vigueur. La Belgique obtient la souveraineté sur les cantons d'Eupen et Malmedy. En parallèle, le général Herman Baltia prend ses fonctions comme Haut-Commissaire et Gouverneur.

Le Haut-Commissaire est pourvu de pouvoirs presque absolus et illimités (article II et VII de la loi du 19 septembre 1920). Grâce à ces pouvoirs étendus, Baltia réussit à introduire progressivement la législation belge et à adapter les nouveaux territoires au système scolaire, législatif et économique de la Belgique. Parmi les autres tâches du général Baltia figura la tenue d’une consultation populaire, la réorganisation de l’administration des territoires sous son autorité ainsi que la préparation du rattachement définitif des territoires.

Le général Baltia estimait que trois décennies étaient nécessaires pour achever l’assimilation politique et législtative de la région. Mais dès 1922, des voix se font entendre pour demander la fin du régime spécial. Le 7 mars 1925, le Sénat décide de lever le régime spécial avec prise d’effet au 1er juin 1925 et l’intégration définitive d’Eupen-Malmedy dans la Belgique pour le 15 septembre de la même année. Les lois non encore en vigueur à Eupen-Malmedy sont ainsi introduites dans la région et les habitants des Cantons de l’Est bénéficient de leurs pleins droits civiques. Suite à la fusion avec l’arrondissement de Verviers, le siège administratif de Malmedy est supprimé.

A l'époque, Baltia ne fait pas l’unanimité, notamment en raison de la consultation populaire imposée par le Traité de Versailles et exécuté par ses soins dans les Cantons de l’Est, de la censure pratiquée par son gouvernement et des tentatives d’assimilation de la population. Néanmoins, grâce à ses pouvoirs spéciaux et au fait qu’il agissait sous l’autorité directe du Premier Ministre ou du Ministre de l’Intérieur, Baltia a pu résoudre une série de problèmes liés à la langue et l'intégration. Lors de l'intégration des nouveaux territoires en 1925, le statut des "nouveaux" citoyens et leurs sensibilités ont parfois été négligés.

Les archives du Gouvernement Eupen-Malmedy (1873-1925)

Les archives du Gouvernement Eupen-Malmedy, conservées aux Archives de l’État à Eupen, constituent une partie des archives du Haut-Commissaire Baltia et de son administration. Il s’agit principalement de décrets et arrêtés originaux (1920-1925), de dossiers du service de presse de cette administration, de documents de l’ancien employé Léon Mallinger, de dossiers du fonds de la sous-préfecture et du bureau de l’arrondissement rural de Malmedy ainsi que de copies de dossiers des archives de Baltia et de la famille Baltia. A ce jour, personne ne sait où se trouve le reste des archives de cette administration. Vous trouverez, dans l'inventaire, comment combler partiellement ces lacunes, survenues lors de la transmission des fonds. 
L'inventaire comprend également une description des articles de journaux conservés. Ces articles témoignent de tous les grands évènements et développements qu’a connu Eupen-Malmedy au cours de cette époque charnière de 1920-1925 et documente le développement, l’organisation et l’action de l’administration du Gouvernement général.

Parmi les documents les plus importants, on trouve les rapports d’activité et mémoires du Haut-Commissaire royal Herman Baltia. Ils éclairent les motivations et mobiles de Baltia et de son administration ainsi que la politique du gouvernement belge par rapport à Eupen-Malmedy et l’attitude face aux "nouveaux" citoyens belges.

 

L'inventaire

Rédigé en allemand, l'inventaire est en vente aux Archives de l’État à Eupen, à la boutique des Archives générales du Royaume ou via publicat@arch.be. Il est également téléchargeable gratuitement au format pdf.

HERREBOUT Els, Inventar des Archivs des Gouvernements Eupen-Malmedy (1873-1925), série Inventaires des Archives de l'Etat à Eupen, n°4, publication n°5543, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2015, 15 € (+ frais d'envoi éventuels).

A lire également :

90e anniversaire du rattachement des cantons d’Eupen, Malmedy et Saint-Vith

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement