Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les archives de l'administration provinciale d’Anvers ouvertes à la recherche

Texte petit  Texte normal  Texte grand
30/10/2015 - Inventoriage - Acquisitions - Archives de l'État à Anvers-Beveren

En mars 2013, l’administration provinciale d’Anvers a transféré ses archives statiques aux Archives de l’État à Anvers-Beveren. Quelque 975 mètres d’archives ont été déménagées de la Maison provinciale au dépôt des Archives de l’État, suite à la mise en service d’un nouveau bâtiment pour l’administration provinciale. Un inventaire succinct est déjà disponible.

En mars 2013, l’administration provinciale d’Anvers a transféré quelque 975 mètres d’archives statiques depuis la Maison provinciale (siège administratif de la Province, sis Koningin Elisabethlei à Anvers) aux Archives de l’État à Anvers-Beveren.  Ce transfert fait suite à la révision en 2009 de la loi sur les archives de 1955, à un arrêté de la députation du 14 juin 2012 et à la mise en service d’un nouveau bâtiment administratif provincial.

Ce déménagement a sonné le glas de la salle de lecture d’archives provinciale. L’archiviste de la province d'Anvers se concentrera dorénavant sur la gestion (numérique) des archives dynamiques.

Le bordereau de dépôt concerne un amalgame de 472 blocs d’archives distincts. Au moment du transfert aux Archives de l’État, seuls 150 sous-fonds étaient convenablement ouverts à la recherche. Pour faciliter la consultation de cet enchevêtrement de blocs d’archives, les 472 composantes ont été réunies dans un seul inventaire succinct. Faute de temps, de moyens et de personnel,  le fonds est pour l’instant seulement inventorié au niveau des boîtes d’archives. Ceci veut dire qu’un numéro d’inventaire unique a été attribué à chaque boîte. Une table de concordance permet de trouver la correspondance entre les anciens numéros de dépôt et la cote d’inventaire actuelle.

Les archives ont trait à une période allant de la fin du XVIIIe jusqu’à la fin du XXe siècle, mais la majeure partie concerne les années 1930 à 1980.

Comme la province a assumé un rôle de relais entre les pouvoirs publics centraux et les administrations locales, des masses de données de nature locale ont été archivées pour les besoins de l’autorité centrale. En conséquence, les archives des administrations provinciales ont également un intérêt crucial pour toute recherche en matière d’histoire locale. Voici quelques exemples de séries de sources disponibles :

  • Archives du service de construction de bâtiments provinciaux/règlements relatifs à la construction
  • Archives relatives à l’aménagement d’égouts et d’équipements d’utilité publique et à la réalisation de plans d’alignement et d’expropriation
  • Archives relatives à l’enseignement provincial/aux écoles provinciales (essentiellement des écoles techniques, agricoles, ménagères et d’horticulture)
  • Archives relatives à la santé publique : documents relatifs aux dispensaires et aux sanatoriums, à l’Institut provincial d’Hygiène et à la Commission nationale de programmation hospitalière
  • Archives relatives à la politique sociale de l’administration provinciale : documents concernant le Fonds spécial d’Assistance (le successeur du Fonds commun)
  • Archives relatives à la politique provinciale en matière d’économie rurale et régionale
  • Archives relatives au soutien à diverses associations musicales et théâtrales

Conditions de consultation

Les documents de plus de 30 ans sont librement consultables, sauf s’ils contiennent des données sensibles en matière de protection de la vie privée (dossiers du personnel, dossiers de soutien, etc.). Dans ces derniers cas, la consultation n’est possible qu’après 100 ans et moyennant une autorisation du chef de service des Archives de l’État à Anvers-Beveren et après signature d’une déclaration de recherche.

L'inventaire

L’instrument de recherche est uniquement disponible par voie numérique via le moteur de recherche des Archives de l’État:

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement