Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Vos ancêtres étaient-ils à Bruxelles avant 1600 ?

Texte petit  Texte normal  Texte grand
06/07/2015 - Numérisation - Archives de l'État à Bruxelles

Près de 33.000 noms de familles ayant vécu ou été présentes à Bruxelles avant 1600 viennent d'être ajoutés dans notre moteur de recherche "Rechercher des personnes".

A l'inverse d'aujourd'hui, Bruxelles ne comptait, durant le bas Moyen Age (XIV-XVe siècles), que quelques milliers d'habitants. Elle était fréquentée par des commerçants, membres de la Cour, députations, voyageurs, réfugiés et aventuriers. Parmi les milliers de noms figurent ceux de Claes Tseraerts (doyen de la guilde drapière), Jan Borneman (tisserand de lin), Charles De Montfaulcon (interdit de séjour à Bruxelles suite aux troubles survenus dans les années 1560), Jan Mouwe (interprète), Jacques Du Broeucq (architecte de Marie de Hongrie, issu de Mons et portant le titre d'artiste de l'empereur), Jean Crinon (fabricant d'orgues), Pierre Oemen (intendant), Jeanne De Bouchout (aubergiste), Zeger Suweels (changeur de la ville), etc.

Ces données ont été récoltées par Bram Vannieuwenhuyze dans le cadre de recherches doctorales (Université de Gand, 2003-2008) et postdoctorales (Université de Gand, 2008-2010; KU Leuven, 2010-2013) sur l’histoire médiévale de la ville de Bruxelles. Elles figurent donc dans le moteur de recherche majoritairement en néerlandais.

La base de données Qui est qui à Bruxelles au bas Moyen Age constitue une ressource essentielle pour les historiens qui étudient l’histoire de la ville de Bruxelles, pour des généalogistes qui veulent retrouver leurs ancêtres bruxellois ou pour des linguistes qui étudient les noms anciens.

Un manuel, rédigé en néerlandais, est disponible gratuitement. Il traite de la genèse et du contenu de la base de données, tout comme de quelques questions méthodologiques.

Le projet a été réalisé avec le soutien des Archives de l’État à Bruxelles (Anderlecht), des Archives générales du Royaume (cellule Digip@t), du Fonds de recherche de l'université de Gand, de la KU Leuven, de la province du Braban Flamand, de la cellule du patrimoine de Bruxelles et du Fonds de la recherche scientifique Flandre.

Au total, la base de données "Rechercher des personnes" comprend à ce jour 26,7 millions de noms extraits de divers actes d'archives.


A consulter également : Répertoire des censiers médiévaux de Bruxelles

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement