Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Guerre 14-18 : l’Ambulance 1034 de Saint-Hubert

Texte petit  Texte normal  Texte grand
16/04/2015 - Divers - Archives de l'État à Saint-Hubert

En avril 1915, les autorités allemandes faisaient fermer l’Ambulance 1034 à Saint-Hubert. Cet hôpital de campagne avait été mis sur pied début septembre 1914, deux semaines après la bataille de Maissin, pour y soigner les soldats français. L'Ambulance 1034 était installée dans les bâtiments de l’ancienne abbaye de Saint-Hubert, où se trouvent aujourd’hui les Archives de l’État.

Le 22 août 1914, Français et Allemands s'affrontent à Maissin. Au terme d'une bataille particulièrement meurtrière et dévastatrice pour les civils, les Français pourtant victorieux se replient en laissant sur place leurs blessés. Le 30 août 1914, les autorités allemandes qui contrôlent la région, autorisent des médecins de Villance et Libin à s'occuper des survivants et permettent leur transfert vers Saint-Hubert. Dans les bâtiments de l'ancienne abbaye, profitant des installations du Pénitencier (maison d’éducation pour jeunes délinquants) et des bonnes volontés locales, ils y établissent un hôpital de campagne, l'Ambulance. Il s'agissait du seul endroit de la région à disposer d’une infirmerie et d’espace suffisant pour y accueillir tous les blessés. L'épouse du bourgmestre de la Ville, Madame Poncelet, prend la direction de l'établissement, épaulée par la Croix-Rouge à partir de la mi-septembre.

Sept mois plus tard, les autorités allemandes ordonnent la déportation des derniers blessés. L'Ambulance ferme en avril 1915. L'équipe de médecins et d'infirmières volontaires reste active et sera à l'origine du Comité local de la Croix-Rouge.

Infirmière volontaire, Josée Lambin, de Saint-Hubert, était responsable de la salle des opérés. En 2004, sa fille, Marie-Claire Maréchal, de Bruxelles, remettait aux Archives de l'État à Saint-Hubert une liasse de documents laissés par sa mère, concernant l'Ambulance de Saint-Hubert, et de pièces rassemblées pour en faire l'historique.

 


Vous souhaitez approfondir le sujet ? Le fonds Josée Lambin est conservé aux Archives de l’État à Saint-Hubert, là où était installée autrefois l'Ambulance... Découvrez deux photos extraites du fonds sur la page Facebook des Archives de l'‪État.

Voici, par ailleurs, les références d'articles récents :

  • A. FRAIPONT et S. HERIN, L'ambulance 1034 : les services médicaux au coeur d'un îlot de souffrances et de fraternité, dans : Saint-Hubert d'Ardenne, bulletin trimestriel, n°1, 2014, p. 75-104.
  • R. JUSSERET, Le "carré des soldats français" au cimetière de Saint-Hubert, dans : Saint-Hubert d'Ardenne, bulletin trimestriel, n°1, 2014, p. 65-74.

A consulter également : Archives sur la Guerre 14-18 en Wallonie : un site internet à découvrir

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement