Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Le grand livre de Saint-Nicolas et un dessin le représentant conservés aux Archives de l'État à Gand

Texte petit  Texte normal  Texte grand
05/12/2014 - Événements - Divers - Archives de l'État à Gand

En 2012, le grand livre de Saint Nicolas a été découvert dans un fonds aux Archives de l’État à Gand. En 2014, un dessin représentant celui-ci a été découvert au sein du même dépôt...

En 2014, les Archives de l'État à Gand ont découvert un dessin représentant Saint Nicolas ! Le dessin a été trouvé, dans le cadre d'un projet de recherche, au sein du fonds d'archives de Saint et du diocèse de Gand (Archives étranges, série SN, n°105).

Après le transfert des reliques du Saint depuis la Turquie vers Bari en Italie, de nombreuses églises ont été dédiées, à partir du XIIe siècle, à Nicolas de Myre. Depuis lors, le 6 décembre est devenu un jour de célébration et de fête. Bâtie en pierres bleues de Tournai, l'église de Gand n'a pas échappé à la règle.
Au début du XVIe siècle, les deux curés de la paroisse recevaient, ce jour-là, une nouvelle paire de gants. Le même jour, lors de la procession, la statue du Saint était portée dans les rues. Une messe était ensuite célébrée dans l’église, admirablement décorée. Les musiciens locaux animaient la célébration.

Plusieurs confréries et guildes étaient liées à l’église Saint-Nicolas à Gand. De nombreuses associations y célébraient leurs fêtes ecclésiastiques. La guilde des commerçants de détail affectionnait particulièrement l'église, Nicolas étant le patron des marins et des négociants.

Le grand livre de Saint Nicolas à Gand

Le grand livre de Saint Nicolas avait, quant à lui, été découvert, en 2012, dans un fonds aux Archives de l’État à Gand. Il s’agissait du premier exemplaire retrouvé dans les collections des Archives de l’État et peut-être même aussi en Belgique.

Saint Nicolas oublia son livre lors d’une visite aux enfants de l’école primaire de l’école normale à Gand, dans les années 30. Le brave homme devait-il se rendre à un rendez-vous urgent ? Le Père Fouettard était-il distrait ? Son âne était-il impatient ? Nous l’ignorons. Quoiqu’il en soit, cet oubli fait aujourd’hui le bonheur des chercheurs.

Dans ce livre, on découvre ainsi les réprimandes et louanges de Saint Nicolas ainsi que l’ensemble de ses interventions, toutes écrites à l'encre. Nous apprenons également que le saint patron des enfants était un précurseur en matière de recyclage. Il utilisait en effet, comme cahier, un vieux registre de présences.

Cette trouvaille entraîne également certaines questions archivistiques et juridiques. Faut-il, dans nos fonds, créer une nouvelle série intitulée « archives surnaturelles » ou « archives d’origine sainte ou divine » ? Le Saint peut-il, par ailleurs, revendiquer cette pièce d’archives ?

Le fonds de l’école normale de Gand, au sein duquel a été retrouvé le précieux livre, a été inventorié en 2008. Hormis les documents touchant à l’organisation de l’école et que l’on retrouve fréquemment dans ce type de fonds, on y trouve de nombreuses pièces nous informant sur les activités didactiques et pédagogiques de l’institution.

Publié en néerlandais, l’inventaire des archives de l'école normale à Gand est en vente à la boutique des Archives générales du Royaume. Il peut également être commandé par mail.

  • ACKEN Davinia, CARNIER Marc, Inventaris van het archief van de stedelijke normaalafdeling te Gent (1868-1880), van de rijksnormaalschool te Gent (1880-1996), van de rijksnormaalschool te Brugge (1879-1888) en van de entente van de rijksscholen in het Gentse (1966-1988), Série Inventarissen Rijksarchief te Gent 75, publication n°4668, 2008, 4 € + frais d'envoi évenutels.

 

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement