Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les enfants de la guerre

Texte petit  Texte normal  Texte grand
20/01/2012 - Événements - Archives de l'État à Eupen

Durant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs enfants sont nés de la relation entre une femme belge et un soldat allemand. La position juridique de ces enfants de guerre et de leurs mères était différente en Belgique et en Allemagne, comme en attestent les archives. Les archives des tribunaux de paix révèlent également un nombre important d’enfants de guerre dans les Cantons de l’Est.

Durant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs enfants sont nés de la relation entre une femme belge et un soldat allemand. Parmi ces enfants de la guerre figure Gerlinda Swillen. Depuis quelques années, Madame Swillen effectue des recherches sur ces enfants qui n’auraient pas existé s’il n’y avait pas eu de guerre. En novembre 2011, elle présentait le projet Enfants de la guerre lors d'une conférence de presse organisée aux Archives de l'État à Eupen. Madame Swillen y donna également une conférence sur le même thème en janvier 2012.

Dans le cadre de ce projet, Madame Swillen a concentré ses recherches sur les archives des tribunaux de paix conservées aux Archives de l’État. À côté des témoignages des enfants de guerre, ces actes judiciaires constituent une source essentielle pour le soubassement scientifique de ce projet.

Afin de compléter les recherches déjà entamées dans les autres régions de Belgique et dans d’autres pays européens, elle s’est orientée vers les Cantons de l’Est. En dépouillant les actes des archives des tribunaux de paix et ceux des Amtsgerichte d’Eupen et de Malmedy de 1940 à 1945, Madame Swillen a pu constater des différences fondamentales et parfois contradictoires entre les systèmes juridiques belge et allemand (reichsdeutsch) en ce qui concerne le statut juridique de ces enfants de guerre et de leurs mères. Ces actes révèlent également un nombre important d’enfants de guerre dans les Cantons de l’Est.

En collaboration avec les Archives de l’État à Eupen, Madame Swillen a lancé un appel aux enfants de guerre de la Communauté germanophone de Belgique afin de recueillir leur témoignage sur leur vécu. Le projet a également reçu l'appui du Ceges. Par sa présence à la conférence de presse organisée en 2011 aux Archives de l'État à Eupen, le Ministre-Président de la Communauté germanophone, Karl-Heinz Lambertz, a souhaité exprimer son soutien au projet de Madame Swillen.

Les enfants de guerre peuvent prendre contact avec les Archives de l'État à Eupen (087 55 43 77) ou avec le Ceges (M.Speller : 02 55 69 11).
 

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement