Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Archives du prieuré de Bois-Seigneur-Isaac à Louvain-la-Neuve

Texte petit  Texte normal  Texte grand
19/03/2010 - Acquisitions - Archives de l'État à Louvain-la-Neuve

Fin 2009, neuf mètres d’archives provenant du prieuré de Bois-Seigneur-Isaac (Ophain) ont été versés aux Archives de l’État à Louvain-la-Neuve. Le fonds d’archives est riche de documents permettant de retracer toute l’histoire du prieuré, depuis sa fondation jusqu'à la fin du 18e siècle. Son excellent état de conservation témoigne du soin que lui ont accordé les chanoines de Bois-Seigneur-Isaac.

Parmi les documents provenant du prieuré de Bois-Seigneur-Isaac figure un superbe chartrier de plusieurs centaines d’actes, datant du 14e au 18e siècles. Il s’agit pour une partie des originaux des actes figurant dans le cartulaire déjà conservé aux Archives de l’État à Louvain-la-Neuve. Un nombre conséquent de ces documents n’y a cependant pas été copié et est donc encore inexploité. Extrêmement bien conservés, beaucoup de ces actes portent toujours leur(s) sceau(x), moyen de validation d’un homme de fief du comte de Hainaut, du seigneur local… ou du pape en personne.

Les chanoines-archivistes de Bois-Seigneur-Isaac ont également apporté un soin particulier à la conservation des formules de profession des chanoines du lieu. Quelques fardes contiennent ainsi une belle série de professions de foi, prononcées entre 1416 et la fin du 18e siècle. Autre pièce sujette aux attentions des chanoines : la chronique latine de Bois-Seigneur-Isaac. Parmi les documents versés en 2009, figure un exemplaire de cette chronique datant du 15e siècle (et annoté jusqu’au 18e siècle) ; mais également des copies et traductions partielles de ce texte et des tables de personnes et de lieux, réalisées aux 19e et 20e siècles. Une autre Histoire du Saint-Sang et du couvent de Bois-Seigneur-Isaac, datant du milieu du 16e siècle, vient, avec la chronique, rappeler le culte particulier mis à l’honneur tout au long de l’existence du prieuré et les miracles qui y ont été observés. Quelques documents concernent également les reliques vénérées à Bois-Seigneur-Isaac.

Des documents de la gestion administrative et patrimoniale viennent évidemment compléter ce fonds. Achats, ventes, permutations, cessions et états de biens, pièces de procès, pièces comptables, etc. lèvent le voile sur l’intendance de cette maison, du 15e au 18e siècle.

Enfin, le fonds est encore enrichi par les notes minutieuses autant que rigoureuses de membres de l’institution (19e-20e siècles). Il existe ainsi un gros fichier reprenant tous les noms de personnes cités dans le cartulaire et les folios où ils apparaissent. Un inventaire analytique a été ébauché, il en résulte un répertoire manuscrit des actes concernant le prieuré (provenant du chartrier et du cartulaire), classés par ordre chronologique, pour les années 1309-1472 et 1550-1791. D’autres fardes et cahiers contiennent bon nombre de retranscriptions manuscrites et traductions de différents documents (majoritairement des chartes).

L'histoire du prieuré

Fondé au début du 15e siècle, sur la base d’un oratoire du 11e siècle, ce chapitre de chanoines réguliers de Saint-Augustin (Windesheim) y met la dévotion du Saint-Sang à l’honneur jusqu’à sa suppression en 1784, puis à nouveau en 1795. En 1903, des chanoines prémontrés de l’abbaye de Mondaye (Calvados), chassés de France par les lois Combes, achètent ce qu’il reste de l’abbaye et la remettent en état. Ils s’y installent jusqu’en 1921, quand ils sont autorisés à regagner la France. L’abbaye nobertine d’Averbode reprend alors le flambeau jusqu’à aujourd’hui. C’est la récente décision de rapatrier les derniers religieux de Bois-Seigneur-Isaac à Averbode qui a poussé le Père Herman Janssens à verser les archives anciennes du prieuré aux Archives de l’État.

Autres archives concernant le prieuré

Les Archives de l’État à Louvain-la-Neuve conservaient déjà, avant ce versement, dans la collection des Archives ecclésiastiques du Brabant wallon, une trentaine de pièces concernant le prieuré de Bois-Seigneur-Isaac : Cartulaire, 15e s. – Procès, 1777-1778 – Tableau des religieux, an V – Rentes, 1446-1625 – Manuels, 1759-1796 – Baux et dîmes, 1735-1794 – Comptes, 1757-1789 – Etat des biens, revenus et charges, 1784-an VI – Pièces diverses, 18e siècle.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement