Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Archives ou bibliothèques ?

Des fonds et collections méconnus sans rapport apparent avec leur lieu de conservation

Texte petit  Texte normal  Texte grand
Le 07/12/2015Bibliothèque royale, boulevard de l'Empereur 4, 1000 Bruxelles.Tarifs : Entrée libreContact : dirk.leyder@arch.be -

Les dépôts d’archives conservent des archives, les bibliothèques des livres. Cette logique somme toute assez simple ne correspond pas toujours à la réalité. Les bibliothèques peuvent, en effet, abriter des fonds d’archives et des documents manuscrits, les dépôts d’archives des livres, des journaux ou des documents d’une autre nature encore. Ce lundi 7 décembre 2015, l'association Archives et Bibliothèques de Belgique organise, avec le soutien des Archives de l'État et de la Bibliothèque royale, un colloque destiné à faire le point sur le sujet. La situation est, en effet, beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît, tant pour les utilisateurs des archives et des bibliothèques que pour leurs gestionnaires.

Les archives du bibliophile Raoul Warocqué sont conservées à la bibliothèque du Musée royal de Mariemont, les autographes et documents manuscrits du chanoine Edmond Puissant à l’Université de Mons. Les archives de la Société typographique de Bouillon, fondamentales pour l’édition à Bouillon au XVIIIe siècle, sont conservées à l’université de Namur, à la Bibliothèque Moretus Plantin. Des correspondances administratives faisant partie des archives d’une bibliothèque sont elles-mêmes devenues au fil des années de véritables fonds d’archives et des sources majeures pour l’historien du livre en Belgique, pour l’histoire des réseaux d’érudits, bibliothécaires, bibliophiles et libraires, comme les lettres des bibliothécaires Jules de Saint-Genois et Ferdinand van der Haeghen conservées à la bibliothèque de l’université de Gand.

Les dépôts d’archives conservant des livres anciens, des collections patrimoniales ne relevant pas des archives, sont également nombreux.
Les archives Casterman déposées aux Archives de l’État à Tournai renferment des mètres linéaires de livres anciens provenant de cette maison d’édition tournaisienne ainsi que la bibliothèque privée et de travail de ces éditeurs-imprimeurs.
Les Archives de l’État à Namur conservent les livres de l’ancien Conseil de Namur, la collection d’imprimés d’Adolphe Borgnet et Fernand Golenvaux ainsi que les livres de la Commission médicale provinciale de Namur.

Les documents conservés dans les bibliothèques et dépôts d’archives sont parfois conservés dans des lieux atypiques et peu connus. Ils sont toutefois du plus grand intérêt pour l’historien, toutes disciplines confondues. Le propos de ce colloque est d'aider celui-ci à faire ses recherches en présentant quelques-uns de ces fonds et collections, en expliquant leur origine historique, en étudiant leur transformation et leur changement de statut au fil des années. La richesse documentaire de ces fonds et collections, leur caractère quelquefois hétéroclite, peut aussi poser des problèmes aux professionnels en charge de leur traitement. C'est pourquoi ce colloque entend également présenter des études de cas et quelques exemples de traitement.  Enfin, outre des raisons historiques, y a-t-il des raisons intellectuelles et pertinentes de voir ces collections conservées dans leurs dépôts actuels ? Et devraient-elles y rester ? Certaines collections, jadis cohérentes, aujourd’hui dispersées entre plusieurs institutions, ne mériteraient-elles pas une reconstitution virtuelle dans le cadre d’un projet de recherche, utile aux gestionnaires et aux utilisateurs ? Quelles sont  les difficultés éventuelles et solutions lors de l'ouverture à la recherche d'un fonds d'archives, catalogage, etc.

Ces deux axes, point de vue du gestionnaire et intérêt pour l’utilisateur de consulter des documents sans rapport apparent avec leur lieu de conservation, soulignent non seulement la complexité heuristique mais aussi la nécessité d’un dialogue continuel entre archivistes, bibliothécaires et utilisateurs.

 

Programme

9h00                   Accueil.
                           Marc Libert (Archives générales du Royaume, président ABB).

9h15                   Introduction.
                           Karel Velle (Archives générales du Royaume) & Patrick Lefèvre (KBR).

9h30 - 10h00      Een collectie autografe brieven van de Bollandisten in de universiteitsbibliotheek van Leuven.
                           Noël Golvers (KU Leuven, International Academy of History of Sciences).

10h00 - 10h30    Een instelling, twee afdelingen, een complexe collectie: hoe de bibliotheek van Ludwig Burchard (1886-1960) 
                           
een archief werd, en andersom.
                           Lieneke Nijkamp (Rubenianum, Antwerpen).

10h30 - 11h00    Le fonds de la bibliothèque de l'Université de Mons.
                           René Plisnier & Christine Gobeaux (UMons).

11h00 - 11h20    Pause.

11h20 - 11h50    Des papiers de la Maison de France … en Belgique !
                           
Joffrey Liénart (Archives historiques de la Commission Européenne).

11h50 - 12h20    De registratie en de virtuele reconstructie van archiefbestanden en collecties.
                           Michel Vermote (Archiefbank Vlaanderen).

12h20 - 14h00    Dîner.

14h00 - 14h30    Les archives des figures de "Wallonie picarde". Un exemple tournaisien novateur ?
                           
Bernard Desmaele (Archives de l'État à Tournai).

14h30 - 15h00    Codicologie of archivistiek? Opportuniteiten en beperkingen van een archivistische benadering van de historische fondsen
                           van de Kortrijkse stadsbibliotheek
.
                           Hendrik Callewier (Archives de l'État à Courtrai).

15h00 - 15h20    Pause.

15h20 - 15h50    De verzameling van Augusta Maes.
                           Marc Carnier (Archives de l'État à Louvain).

15h50 - 16h20    Les archives de bibliothèques, du statut administratif au statut scientifique: la Bibliothèque royale de Belgique.
                           Claude Sorgeloos (KBR).

16h20 - 16h30    Conclusions.

Inscriptions

La participation est gratuite. Il est cependant nécessaire de s'inscrire.

Partager cette expo :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement